Prix de Chateau-Gontier - course pmu du 13 fevrier 2018
/ / Pronostic quinté du 13 février 2018 – Prix de Chateau-Gontier

Pronostic quinté du 13 février 2018 – Prix de Chateau-Gontier

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 13 février aura comme support le prix de Chateau-Gontier, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition européenne dotée de 54000 € d’allocations a réuni 18 partants qui s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 2100 mètres corde à gauche de la grande piste avec un départ donné derrière l’autostart (9 chevaux en première ligne). A l’occasion de cette épreuve de vitesse, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour la gagner, les parieurs devront avoir le Numéro Plus et la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre sur leur ticket.

Le favori du pronostic

Très performant sur ce parcours, M.T.JOINVILLE (12) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Lors de ses premiers pas sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle, ce trotteur suédois avait, en effet, remporté facilement une épreuve analogue faisant aficher 1’12’2, une réduction kilométrique correcte. Ce jour-là, il avait déjà le handicap de s’élancer en deuxième ligne et son driver l’avait rapidement positionner aux avant-postes afin de prendre la direction des opérations. Il s’était ensuite envolé dans la dernière ligne droite franchissant le poteau avec plusieurs longueurs d’avance sur ses adversaires. Après cette excellente prestation, il a confirmé son aptitude à la grande piste en s’octroyant deux accessits dans des lots bien composés. Lors de son avant-dernière tentative, on l’avait notamment vu faire jeu égal avec des chevaux de la trempe de Caprice du Lupin, Colonel et Aron The Baron. Cette ligne en béton lui confère une première chance défendre en pareille société. On peut donc légitimement espérer le voir lutter pour la victoire ce mardi. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Bien placé derrière les ailes de l’autostart, RODIN (4) constitue une base solide dans ce quinté+. Ce cheval d’origine transalpine fait preuve d’une louable régularité rentrant aux balances quasiment après chaque sortie (21 victoires et 20 accessits en 86 courses, soit près de 50% de réussite dans les 3 premiers). L’an dernier, lors de sa seule et unique tentative sur ce champ de courses, ce fils de Love You s’était octroyé une bonne deuxième place derrière Sir Ratzeputz, lequel confirmait ensuite en doublant la mise sur l’hippodrome d’Enghien Soisy. A noter que, ce jour-là il devançait facilement Ungaro d’Eva, un cheval de l’écurie de Jean-Michel Baudoin qui allait ensuite aligner les succès en province et en région parisienne. La ligne est donc particulièrement favorable et elle lui confère une belle chance face à une telle opposition. En grande forme comme le montrent ses deux dernières performances, il ne fait aucun doute qu’il devrait s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement si son driver, Gian Paolo Minnucci (le pilote du champion italien Varenne), le mène au mieux de ses intérêts. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, BENOIT ROYAL (6) semble être le bon tocard de ce quinté du 13 février. Ce représentant de l’entraînement de Bruno Marie n’est pas toujours très sage (5 disqualifications au cours de ses 7 dernières sorties) mais il possède suffisamment de qualité pour obtenir un bon résultat dans une compétition de ce niveau. Au cours de ‘été dernier, il avait fait jeu égal avec Blue Label et Bel Air, deux trotteurs qui seraient logiquement plébiscités par les parieurs s’ils figuraient au départ d’une telle épreuve. Sa chance théorique est donc bien réelle et il pourrait parfaitement s’emparer d’une place à belle cote si son driver, Yoann Lebourgeois, le maintient dans les bonnes allures d’un bout à l’autre du parcours.

L’outsider

SURICATO JET (13) possède une pointe de vitesse assez acérée mais il faut qu’il bénéficie d’un bon déroulement de course et que le train soit sélectif. C’est ainsi qu’il donne sa pleine mesure. Lors de son ultime prestation, il a encore fourni un bel effort final dans la ligne droite mais il a trouvé l’ouverture trop tardivement et les chevaux de tête avait déjà fait la différence. Lors de son antépénultième sortie, il avait bien tenu sa partie dans une épreuve du même acabit terminant à la sixième place après avoir tardé à pouvoir s’exprimer dans la phase finale. Son aptitude au parcours est donc largement avérée. A priori, son classement à l’arrivée de ce prix de Chateau-Gontier dépendra surtout des aléas du parcours mais il mérite d’être vu comme un bon coup de poker à tenter.

Les autres chevaux à jouer

Après deux performances intéressantes sur cet hippodrome, SAY THAT AGAIN (16) est parvenu à franchir le poteau en tête lors de son troisième essai. Sa condition physique est donc au beau fixe avant de participer à cet événement. Ce coup-ci, les données ne seront toutefois plus les mêmes puisque c’est Pierre Vercruysse qui s’installera à son sulky et il n’est pas certain qu’il gagne au change. Néanmoins, même en partant son numéro en seconde ligne, ce rejeton de Viking Kronos semble parfaitement capable de prendre une part active à l’arrivée. ANDIAMO DE MONCHEL (1) a hérité d’un numéro un peu piège côté corde et il risque de rapidement se faire enfermer. On notera toutefois qu’il évoluera pieds nus contrairement à sa plus récente sortie sur cette piste. On peut également s’apercevoir que son entraîneur s’est attaché les services de Jean-Michel Bazire, le sulky d’or. Il faut sûrement y voir un signe de confiance. Il a d’ailleurs souvent bien couru lors de ses récentes tentatives dans des courses pmu disputées sur ce tracé (2 cinquièmes places). On lui accordera donc une note de méfiance même s’il est loin de constituer une coup sûr à l’arrivée de cette épreuve au trot attelé. En dernier lieu, FINAL OAK (2) effectuait son retour à la compétition et il s’est comporté honorablement en s’emparant d’une bonne sixième place à Vincennes. Mardi, ce cheval suédois sera déferré des 4 pieds pour le première fois de sa carrière et il s’élancera avec un numéro avantageux derrière l’autostart. Voilà qui pourrait lui permettre de compléter la combinaison gagnante. ROMERO (17) compte quelques lignes intéressantes lorsque l’on étudie ses performances obtenues dans son pays d’origine. De plus, il a largement fait ses preuves sur la grande piste. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. On aurait pu en citer d’autres car les possibilités pour la quatrième ou cinquième place sont vraiment nombreuses.

La dernière minute

SYLVESTRE AMERICA (9) sera drivé par David Thomain ce mardi mais il n’a plus beaucoup de marge de manoeuvre avec ses gains. De plus, il aura le handicap de partir complètement à l’extérieur. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 13/02/2018 : 12 – 4 – 6 – 13 – 16 – 1 – 2 – 17

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant la meilleure réduction kilométrique :

  • Michelangelo Ås (18) : 1’10’6
  • Sylvester America (9) : 1’10’9
  • Final Oak (2) : 1’11’1
  • Danne Edel (14) : 1’11’5
  • Say That Again (16) : 1’11’5

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • M.T.Joinville (12) : 1’12’2
  • Michelangelo Ås (18) : 1’12’3
  • Suricato Jet (13) : 1’12’4
  • Andiamo de Monchel (1) : 1’12’8
  • Say That Again (16) : 1’12’9

Les conditions de course

Pour mâles et hongres âgés de 7 et 8 ans (B et A) n’ayant pas gagné 175000 € au cours de leur carrière. Sont seules admises à participer à cet événement les chevaux n’ayant pas, dans les 12 mois précédant la course, été classées, au trot attelé, à la première, deuxième ou troisième place d’une course pmu de niveau Groupe I ou remporté une épreuve de niveau Groupe II. Allocations totales : 54000 € (Vainqueur : 24300 €, 2ème : 13500 €, 3ème : 7560 €, 4ème : 4320 €, 5ème : 2700 €, 6ème : 1080 €, 7ème : 540 €).

Les interviews des entraîneurs

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Andiamo de Monchel (1) reste sur un échec qui était prévisible car il était ferré et affrontait un lot bien composé. Les données seront vraiment différentes à l’occasion de cet événement. Mon cheval évoluera sur sa distance de prédilection et il sera déferré des quatre pieds, une configuration qui l’améliore beaucoup. Il s’est entraîné la semaine dernière et il était très tonique. Il devrait prendre une part active à l’arrivée de ce quinté du 13 février.

Robbin Bot : Le rythme des courses pmu sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle n’est pas le même que chez nous mais As des Jacquets (3) comme à s’y adapter. Mon protégé vient ainsi de conclure à la cinquième place d’une épreuve analogue. Avant le coup, je le crois capable d’obtenir un bon résultat dans ce tiercé malgré la distance un peu courtes pour ses réelles aptitudes.

Giampaolo Minnucci (driver) : Rodin (4) tient une forme exceptionnelle. La distance réduite devrait jour en sa faveur. Une course rythmée avantage toujours ce bon finisseur. Je ne connais certes pas bien l’opposition. J’ai néanmoins toute confiance en mon partenaire. Je serais évidemment très déçu de ne pas le voir lutter pour la victoire dans ce quinté+.

Bruno Marie : Ces derniers temps, Benoît Royal (5) n’avait pas d’engagements favorables à son programme. Mon pensionnaire a souvent été éliminé aux gains ce qui explique son absence de toute compétition. Sachez que j’ai pu l’entraîner normalement avant ce prix de Chateau-Gontier. Mardi, les conditions de courses lui seront favorables et il sera encore déferré des quatre pieds. Il peut trotter 1’12 »5 sur ce tracé des 2100 mètres autostart de la grande piste de Vincennes. Une allocation pourrait lui revenir à l’issue d’un bon déroulement de course.

Olivier Raffin : Alaro (6) est une nouvelle acquisition et son propriétaire, Jacky Morel, veut se faire plaisir. Il se présente donc au départ de cette compétition. Il a certes l’air en bonne forme le matin à l’entraînement. Cette sortie va toutefois plutôt me permettre de le situer face à une telle opposition. Il n’aura pas une tâche facile en raison de la présence des trotteurs étrangers. Il lui faudra vraiment une bonne course pour espérer disputer l’arrivée de ce quinté du 13 février.

Björn Goop : Mardi, je ne serais pas au sulky de Panoramic (8) mais il possède la meilleure chance de mes trois partants. En dernier lieu, mon élève effectuait sa rentrée après plusieurs mois d’absence et il se classait alors au cinquième rang tout en étant encore loin de son meilleur niveau. Autant dire qu’il m’a beaucoup plu ce jour-là. A mon avis, il aurait même pu finir plus près des chevaux de tête avec un peu de réussite. Il a vraiment bien travaillé à l’exercice depuis cette course. Dès lors, je vous conseille de lui accorder un large crédit. Les propriétaires de Danne Edel (14) ont voulu tenter leur chance en France cet hiver. Ils me l’ont donc confié à l’entraînement. Sa récente sortie sur ce tracé ne m’a pas plu du tout. Je vais donc le driver afin de le juger. Je l’ai déjà piloté en Suède et je sais qu’il est capable d’exploits mais aussi de décevoir radicalement. Voilà un peu plus d’une semaine, Say That Again (16) a remporté une course pmu sur un parcours de longue haleine. Il méritait amplement cette victoire et il a ainsi pu prendre des gains lui permettant notamment d’être aligné au départ de ce tiercé. Je regrette cependant que cette tentative soit aussi rapprochée. Je ne suis pas certain qu’il apprécie vraiment une telle chose. C’est ma seule réserve.

Jerry Riordan : Sylvester America (9) est au centre d’entraînement de Grosbois depuis pas mal de temps maintenant. J’avais cependant dû différer sa rentrée pour des problèmes administratifs. Elle a donc eu lieu le mois dernier où il finissait à la septième place d’un quinté+. Cette sortie lui a été très bénéfique. Il devrait logiquement courir en progrès ce mardi. Selon moi, il peut faire partie de la combinaison gagnante cette fois-ci.

Loïc Charbonnel : J’ai voulu aligner Alabama Blue (10) à deux reprises mais les courses prévues ont été annulées, faute de partants. Mon cheval a toutefois du travail derrière lui. je l’ai engagé dans ce prix de Chateau-Gontier afin de mesurer son degré de forme actuel. A mon avis, vous pouvez faire l’impasse sur ses chances et l’éliminer de votre prono.

Daniel Vallée : Lors de sa dernière sortie à ce niveau de la compétition, Athos du Manolet (11) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Mon pensionnaire retrouve progressivement la bonne carburation après des problèmes de santé. Il ne sera cependant pas encore suffisamment affûté pour espérer un bon classement dans ce quinté du 13 février. De plus, il aura le handicap de s’élancer en deuxième ligne derrière l’autostart. Cette sortie lui fera le plus grand bien.

Susanne Richter : M.T.Joinville (12) est dans une condition physique identique à celle qui lui avait permis de gagner un événement sur ce même tracé alors qu’il débutait à Vincennes. Mon élève s’est ensuite octroyé deux accessits. En dernier lieu, il a perdu du temps sur une faute au départ ayant été contrarié par un adversaire mais il concluait tout de même au troisième rang. Je lui vois une première chance dans ce tiercé. Tous les feux sont au vert.

Vincent Lacroix : Suricato Jet (13) vient d’obtenir la quatrième place d’une course pmu disputée sur un parcours de tenue tout en connaissant des problèmes de trafic aux abords du poteau. Mon cheval est au top de sa forme à l’heure actuelle. Je juge cet engagement plutôt bon même s’il aura le handicap de partir en deuxième ligne derrière les ailes de la voiture. Il est certes peut-être meilleur sur les longues distances mais ce tracé lui a déjà réussi. Sa place est à l’arrivée de ce quinté+.

Daniel Béthouart : L’an dernier, j’ai dû longtemps arrêter Ascot d’Ariane (15) en raison de problèmes de jambes récurrents. Il courait correctement le jour de sa rentrée sur cette piste. Il a affiché des progrès récemment tout en ayant joué de malchance. Il sera déferré des postérieurs à l’occasion de ce prix de Chateau-Gontier. Avant le coup, je pense qu’il va encore courir en amélioration.

Daniel Redén : Michelangelo Ås (18) a rejoint récemment mon écurie. C’est un trotteur qui n’est pas facile à gérer dans les aires de départ comme il l’a montré lors de sa dernière tentative. Sachez qu’il affiche une condition physique optimale le matin à l’entraînement. J’aurais cependant préféré qu’il fasse une vraie course ce mois-ci. Il a droit à une deuxième chance et le départ donné derrière l’autostart va servir ses intérêts.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou en obstacles, course de trot attelé… Quelle que soit la discipline proposée par le PMU, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour.

Les meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et les pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com, Geny Courses (Genybet), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes), La Gazette des Courses, Bilto, RTL (Bernard Glass), Tierce Magazine (Prono Vérité).
Turfomania.fr1217311371614
Equidia12891643131
Geny Courses812411791316
Canalturf.com41281393161
Zeturf.fr128171164132
La Gazette des Courses8121311716182
Bilto.fr12831614139
RTL (Bernard Glass)41163128139
Tierce Magazine (Prono Vérité)12816131439

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 13 février 2018. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu du programme.

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est toutefois un outsider qui possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion 1 – Course n°8 – Départ prévu aux alentours de 16h25 – Trot monté – Allocations totales : 34000 € – Distance à parcourir : 2700 mètres – Grande piste – Cendrée – 14 partants – Corde à gauche – Pour juments âgées de 5 ans (D) n’ayant pas gagné 37000 € au cours de leur carrière : Après un début de carrière assez chaotique en province ( 7 disqualifications, 1 victoire et 1 accessit en 11 sorties), DOLCE DU PLESSIS (5) a été dirigée vers la discipline du trot monté par son entraîneur Philippe Boutin. Bien lui e a pris car, d’entrée de jeu, elle montrait une réelle aptitude à porter l’homme en s’octroyant une probante deuxième place sur l’hippodrome de Nantes. Deux semaines plus tard, cette fille d’Extême Aunou confirmait en s’imposant sur la piste du Mans faisant afficher 1’17’1 sur 2950 mètres, un chrono valable pour cette catégorie. Elle fût ensuite disqualifiée sur le parcours sélectif des 3000 mètres du Petit Port alors qu’elle avait le handicap de rendre la distance. Ce jour-là, son jockey, Antoine Wiels, a pris l’option de la corde dans le tournant final et le passage s’est refermé d’où sa faute. Il ne faut donc pas la condamner sur cette disqualification indépendante de sa volonté car elle aurait à coup sûr obtenu un bon classement sans cette bévue. On notera également que le chrono état très bon ce jour-là (1’15’6 pour la lauréate). Ce mardi, elle sera encore déferrée des 4 pieds, une configuration qui lui convient parfaitement. Néanmoins, son partenaire devra encore prendre son temps en début de parcours car elle a beaucoup de mal à se mettre en jambes. Si elle ne perd pas trop de terrain à cet instant du parcours alors il ne fait aucun doute qu’elle devrait revenir jouer un rôle utile à l’arrivée de cette épreuve sous la selle où l’opposition n’a, semble t-il, rien d’extraordinaire. On suivra donc sa prestation avec un certain intérêt.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour cette course : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également