Prix Prédicateur - course pmu du samedi 16 mars 2019

Pronostic quinté du 16 mars 2019 – Prix Prédicateur

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 16 mars aura comme support le prix Prédicateur, un gros handicap (référence +7 + 9) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome d’Auteuil. Cette course de haies dotée de 100000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 5 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 3900 mètres corde à gauche de la piste en gazon, laquelle est annoncée collante par France Galop (indice pénétrométrique : 4,3).

Le favori du pronostic

En très grande forme comme le montrent sa musique récente, NATAGAIMA (n°9) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette jument entraînée par l’habile Xavier Thomas-Demeaulte fait preuve d’une louable régularité dans ses performances rentrant aux balances quasiment après chaque sortie. Après une probante rentrée à Pau, elle vient de renouer avec la victoire. Ce jour-là, elle dominait Go For de Houelle, un cheval qui a ensuite prouvé sa forme en s’emparant de la quatrième place d’un gros handicap sur le steeple-chase d’Auteuil. Le lot n’ayant vraiment rien d’extraordinaire, elle devrait logiquement poursuivre sur sa lancée d’autant qu’elle a déjà prouvé son aptitude au parcours qui nous intéresse. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, MELCHIEF (n°2) semble constituer une solide base de jeu dans ce quinté+. Ce pensionnaire de l’écurie d’Alain Couétil vient, en effet, de prouver l’excellence de sa condition physique en s’octroyant le premier accessit d’un gros handicap à Auteuil. Ce jour-là, il n’était devancé que par le protégé de Laurent Viel tout en lui rendant 3 kilos. Samedi, ce fils d’Air Chief Marshal et Mélanzane retrouvera son adversaire direct avec un net avantage au poids. Il y a donc de la revanche dans l’air. On notera également qu’il évoluera sur un terrain plus souple, ce qui devrait jouer en sa faveur. Avant le coup, il aura donc pas mal d’atouts dans son jeu. On peut donc légitimement espérer le voir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Ayant déjà bien couru sur la fraîcheur, TOM MIX (n°6) semble être le bon tocard de ce quinté du 16 mars. Ce cheval entraîné par Yannick Fouin avait obtenus de bons résultats tout au long de la saison dernière obtenant même un accessit d’honneur lors d’un gros handicap disputé en fin de saison sur cet hippodrome. Mis au repos pendant l’hiver, il n’a donc pas couru depuis plusieurs mois et il risque de demander à souffler en fin de parcours si le rythme est trop sélectif. On notera toutefois qu’il avait bien tenu sa partie à pareille époque l’an dernier après plusieurs mois d’absence. Il n’y aurait donc rien de surprenant à la voir pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Après un honorable début de carrière en plat, BERJOU (n°4) avait rapidement montré de réelles prédispositions pour l’obstacles l’an dernier. Ce rejeton de Holy Roman Emperor et Bernières avait, en effet, aligné les bons résultats tout au long de la saison dans des lots bien composés. Il s’était même permis le luxe de débuter victorieusement dans les gros handicaps au cours du meeting de Cagnes sur mer. Certes, sa position sur l’échelle des valeurs n’est plus aussi avantageuse que par le passé mais il demeure encore compétitif comme le montre sa récente quatrième place obtenue dans la course référence. Il pourrait donc jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix Prédicateur. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Récent troisième à ce niveau, MYBOY (n°11) fera partie des premières chances théoriques de la course. Il ne faudrait cependant pas que le terrain s’alourdissent de trop, ce qui le pénaliserait. Malgré cela, on lui accordera, tout de même, un large crédit. Samedi, FUTBOLISTO (n°3) va faire son retour à la compétition après avoir été éloigné des pistes durant l’hiver. Son degré de forme actuel n’est donc pas évident à définir. On notera toutefois que c’est un cheval plutôt régulier dans ses résultats qui rentre très souvent aux balances. De plus, il a déjà bien couru sur la fraîcheur. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. Meilleur que jamais, CELTIOR (n°1) a remporté 4 de ses 5 dernières sorties sur les obstacles, tant en haies qu’en steeple-chase. Pénalisé de 4 kilos par le handicapeur pour son dernier succès à ce niveau de la compétition, ce fils de Racinger et Gazelle de Nuit va porter le top-weight (73 kilos) ce samedi et cela ne va pas lui faciliter la tâche. Difficile toutefois de l’écarter totalement vu sa grande forme. Nanti du bottom-weight, le régulier DOUX DINGUE (n°18) essaiera de brouiller les cartes. On aurait pu en citer d’autres car c’est encore une fois la bouteille à l’encre.

La dernière minute

En dernier lieu, NORMANDY INVASION (n°7) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances. Ce jour-là, cet élève de Pierre Jean Denis Fertillet faisait ses grands débuts en région parisienne et il n’a, en effet, pas été capable de rivaliser avec ses adversaires dans la dernière ligne droite après avoir longtemps galopé aux avant-postes. Samedi, le terrain collant et la distance plus longue devraient servir ses intérêts mais il n’est pas certain qu’il soit taillé pour réussir sur l’hippodrome d’Auteuil. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 16/03/2019 : 9 – 2 – 6 – 4 – 11 – 3 – 1 – 18

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Christopher Couillaud (n°11) : 100% de réussite
  • Felix de Giles (n°3) : 45% de réussite
  • Thomas Henderson (n°9) : 44% de réussite
  • Alexis Poirier (n°2) : 41% de réussite
  • Benjamin Berenguer (n°8) : 40% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Mickaël Seror (n°3) : 63% de réussite
  • Adrien Lacombe (n°1) : 50% de réussite
  • Pierre Jean Denis Fertillet (n°11, n°7) : 50% de réussite
  • Xavier Thomas-Demeaulte (n°9) : 41% de réussite
  • Ecurie Etienne & Grégoire Leenders (n°18) : 40% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Celtior (n°1) : +4 kilos
  • Futbolisto (n°3) : +4 kilos
  • Normandy Invasion (n°7) : -1 kilo
  • Victor Harbor (n°8) : -1 kilo
  • Beauté Promise (n°10) : -1 kilo
  • Al Roc (n°14) : -1 kilo
  • Baronne d’Anjou (n°17) : -1 kilo

N’ayant disputé que des courses pmu jusqu’à présent, Natagaima (n°9) et Doux Dingue (n°18) courront ce samedi le premier gros handicap de sa carrière.

Les conditions de course

Gros handicap (référence +7 +9) réservé à des chevaux âgés de 5 ans et plus ayant couru depuis le 1er janvier de l’année dernière inclus et ayant, lors de l’une de leurs six dernières courses en obstacles, soit été classés dans les sept premiers d’une course pmu ayant servi de support à des paris enregistrés sur le plan national, soit ayant reçu une allocation de 7500 €, soit été classés dans les trois premiers d’un prix (à réclamer excepté) couru sur un hippodrome de première catégorie. La référence de cette épreuve sera éventuellement remontée à la déclaration des partants probables afin que le top-weight soit fixé à 72 kilos. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Haies. Distance à parcourir : 3900 mètres. Corde à gauche. Piste en gazon. Etat du terrain : collant (indice pénétrométrique : 4,3). Météo : temps couvert puis éclaircies (14°). Allocations totales : 100000 € (Vainqueur : 45000 €, 1er accessit : 22000 €, 2ème accessit : 13000 €, 4ème place : 9000 €, 5ème place : 5000 €, 6ème place : 3500 €, 7ème place : 2500 €).

Les interviews des entraîneurs

Laurent Viel : Lors de sa dernière victoire dans un gros handicap analogue, Celtior (n°1) était au-dessus du lot et il s’est imposé facilement. Mon cheval a vraiment bien récupéré de ses efforts. Il va porter le top-weight, ce qui m’a fait hésiter mais n’a pas pris dur la dernière fois. De plus, il n’a plus à prouver son aptitude au parcours qui nous intéresse. La piste sera collante mais il a déjà bien couru sur l’hippodrome de Pau dans du terrain défoncé. Il est resté super souple. Selon moi, il va prendre une part active à l’arrivée de ce quinté du 16 mars. Tous les feux sont au vert.

Alain Couétil : En dernier lieu, Melchief (n°2) a réussi une bonne rentrée terminant à la deuxième place d’un tiercé à Auteuil. Samedi, mon pensionnaire devra encore porter beaucoup de poids et il courra sur une distance plus longue, lui qui n’a jamais couru sur 3900 mètres. L’assouplissement des pistes va toutefois jouer en sa faveur. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Mickaël Seror : Futbolisto (n°3) n’a désormais plus de marge au poids mais je me rends compte qu’il n’est pas le seul dans cette configuration. Il a bien travaillé en vue de cette rentrée et court toujours bien frais. D’entrée de jeu, j’en attends donc un bon résultat dans ce quinté+. A mon avis, il pourrait s’octroyer un accessit.

David Windrif : Berjou (n°4) était prêt le jour de sa rentrée et il n’a pas accusé de nets progrès depuis cette reprise de contact avec la compétition. Sur sa lancée, une logique confirmation est attendue dans ce prix Prédicateur d’autant que le terrain lourd va servir ses intérêts. Vous noterez cependant qu’il n’a pas beaucoup d’expérience sur l’hippodrome d’Auteuil. Il doit, en effet, y trouver ses marques et apprendre à gérer ses efforts durant le parcours.

Yannick Fertillet : Pagomix (n°5) est en pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle. Il a bien couru la dernière fois dans un terrain pas assez souple pour ses réelles aptitudes. Selon moi, le handicapeur le prend bien trop haut sur l’échelle des valeurs. L’année dernière, à cette même époque, il courait d’ailleurs en deuxième épreuve, en 53 et demi de valeur contre 60 maintenant. Victor Harbor (n°8), son compagnon d’entraînement, m’a vraiment agréablement surpris lors de sa rentrée à l’occasion d’une course pmu disputée sur cet hippodrome. Il m’a vraiment emballé car il n’était pas suffisamment prêt étant seulement à 70% de ses capacités physiques. C’est un cheval qui a toujours montré un peu de classe. Comme il a bien travaillé à l’entraînement, je l’estime capable d’obtenir un bon classement à l’arrivée de ce quinté du 16 mars. Intrinsèque (n°16), mon troisième partant, a bien couru dernièrement. Son abcès dans le pied qu’il avait eu à Cagnes l’avait un peu retardé dans sa préparation. Le terrain était de plus trop léger pour lui. L’allongement de la distance et l’assouplissement de la piste vont l’aider dans sa tâche. Il est plus beau que l’autre jour et a envie de courir.

Yannick Fouin : Tom Mix (n°6) est un bon vieux serviteur. Il a encore réalisé une très belle année 2018 dans les gros handicaps. Samedi, mon élève effectuera son retour en piste à l’occasion de ce tiercé à Auteuil et il devrait légitimement manquer de préparation pour cette reprise de contact. Son jockey aura les ordres de le monter sagement. Al Roc (n°14), mon autre partant, va également effectuer sa rentrée. Un peu comme pour son compagnon de box, ses ambitions seront limitées. Ce concurrent plus titré en steeple-chase devrait, lui aussi, avoir besoin de se remettre dans le bain et il aura certainement du mal à tirer son épingle du jeu.

Pierre Jean Denis Fertillet : Normandy Invasion (n°7) reste sur une bonne prestation dans un quinté+. Son jockey l’a respecté pour finir quand il a vu que c’était compliqué de rentrer aux balances. Cette fois, le rallongement de la distance devrait jouer en sa faveur et l’état du terrain sera aussi un atout. S’il peut bénéficier d’une course limpide, je le crois capable de se rappeler au bon souvenir des turfistes. Myboy (n°11), son compagnon d’entraînement, a prouvé sa compétitivité à ce niveau et il nous a confirmé tout le bien que l’on pense de lui. Il est resté en parfaite condition physique au travail et il trouvera des paramètres favorables. A mon avis, il devrait pouvoir réaliser une bonne performance à l’issue d’un parcours sans encombre. Je compte sur lui.

Xavier Thomas-Demeaulte : Lors d’une course pmu, Natagaima (n°9) s’est imposée très plaisamment. Ma jument a déjà prouvé son aptitude à l’hippodrome de la Butte Mortemart et elle affectionne les pistes très assouplies. Elle pourrait cependant manquer d’expérience à ce niveau face à des adversaires rompus à ce genre d’exercice. On se déplace néanmoins avec de légitimes prétentions pour ce prix Prédicateur.

Arnaud Chaillé-Chaillé : En dernier lieu, Beauté Promise (n°10) s’est retrouvée un peu loin durant le parcours et elle a ensuite eu du mal à revenir sur les chevaux de tête dans la ligne d’arrivée. Je pense que cette fois le terrain plus souple ne devrait pas la déranger tout comme le rallongement de la distance. Notez aussi qu’elle a été baissée de deux livres par le handicapeur, ce qui n’est pas négligeable. Avant le coup, je pense qu’elle pourrait se racheter et lutter pour les premières places. Vous auriez donc tort de l’éliminer de votre prono.

Jean-Luc Beaunez : Eniocanto (n°12) a bien couru pour son retour en région parisienne. Sans sa bévue sur la dernière haie, mon cheval se serait octroyé la troisième place. Il a bien récupéré de ses efforts et devrait en toute logique confirmer d’autant que l’état du terrain lui importe peu. La seule zone d’ombre, c’est la présence de ses aînés. Je l’estime toutefois capable de participer à l’arrivée de ce quinté du 16 mars.

Guy-Claude Rudolf : Kami Kaze (n°13) a passé un bon hiver et il me semble prêt à effectuer sa rentrée. Il a parfois besoin d’une course pour revenir au top de sa forme. Comme il me semble en bonne condition physique le matin à l’entraînement, je ne serais pas surpris de le voir obtenir un bon résultat dans ce tiercé. S’il venait à s’emparer d’un accessit, on serait déjà ravi de sa performance.

Adrien Lacombe : Dernièrement, Yellow Field (n°15) a mal couru comme un cheval un peu fatigué. Il aime les pistes souples et avait bien couru l’an dernier sur ce tracé, battu par un bon élément. Je suis assez confiant avant de courir ce quinté+ car il est assez bien placé au poids dans le bas du tableau. Seule incertitude : il a eu un petit contretemps dans sa préparation voilà trois semaines.

Jérôme-Didier Marion : Baronne d’Anjou (n°17) était un petit peu en sous-régime à Pau. On sentait qu’elle montait en condition. A Nantes, dans un terrain assez pénible, ma jument a bien couru. Je pense qu’elle a vraiment retrouvé la bonne carburation. C’est une adepte de terrain lourd. C’est un peu un test à ce niveau de la compétition. Avant le coup, elle visera une place parmi les cinq premiers de ce prix Prédicateur.

Grégoire Leenders : Doux Dingue (n°18) se retrouve en première épreuve. Dans le second volet de ce handicap divisé, je lui aurais vu une meilleure chance. Cela reste toutefois une reprise de contact pour ce chic cheval qui suivra la filière des gros handicaps sur le steeple d’Auteuil ce printemps. Il visera une petite allocation.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette42111121693
Turfomania.fr27114131263
Equidia294113151612
Geny Courses2412611197
Canalturf.com81237131211
Zeturf.fr21171041293
Radio Balances23119121841
Bilto2114911238
RTL11182143109
Tierce Mag.7211411239

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 16 mars 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome d’Auteuil. Les consultants : Philippe Thévenon et Stéphanie Chastin.


Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les samedis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de la Butte Mortemart. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé, cette somme atteint 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE LISIEUX – Réunion premium n°3 – Course pmu n°3 (Prix Leclerc Lisieux) – Départ prévu aux alentours de 13h15 – Trot monté – Mâles – Allocations totales : 18000 € – Distance à parcourir : 2725 mètres – Piste en sable – 18 partants – Corde à droite – Pour chevaux entiers et hongres âgés de 5, 6 et 7 ans n’ayant pas gagné 69000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 34000 € ou plus.Une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera diffusée sur Equidia ce samedi et elle se déroulera sur l’hippodrome de Lisieux en Normandie. C’est donc sur cette piste corde à droite que se produira COLORADO ECUS (n°18), le cheval du jour de FT. Ce représentant de l’entraînement de Markku Vartiainen n’a couru qu’à 34 reprises, ce qui est très peu pour un cheval âgé de 7 ans. On peut donc légitimement estimer qu’il est actuellement en important retard de gains. Malgré le peu de courses pmu qu’il a disputé, il possède néanmoins un solide palmarès avec 12 victoires et 7 accessits, ce qui fait plus de 55% de réussite dans les trois premiers, un chiffre intéressant. Alors qu’il avait été disqualifié à plusieurs reprises au trot attelé tout au long de l’année, son entraîneur l’avait présenté sous la selle en fin de saison et bien lui en avait pris. Ce fils de Prince de Charme et Ines Rolls avait, en effet, gagné une course pmu d’entrée de jeu avant de doubler la mise deux semaines plus tard sur la piste de Cordemais. Présenté au trot attelé par la suite, il confirmait l’estime que lui porte son entourage en s’imposant sur la piste de Nantes avant de jouer de malchance à Vire alors qu’il avait course gagnée. Samedi, ce cheval de qualité fera son retour dans cette spécialité à l’occasion de cet engagement favorable au plafond des gains et nul doute qu’il pourrait se rappeler au bon souvenir des parieurs s’il reste dans les bonnes allures d’un bout à l’autres du parcours. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également