Prix du Palais Garnier - course pmu du 16 septembre 2018

Pronostic quinté du 16 septembre 2018 – Prix du Palais Garnier

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 16 septembre aura comme support le Prix du Palais Garnier, un handicap divisé (référence +18,5) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur le nouvel hippodrome de ParisLongchamp. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 4 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 1600 mètres corde à droite de la piste en gazon. A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000). Grâce au Boost Ordre, 1 million supplémentaire sera également alloué au rapport du quinté ordre.

Le favori du pronostic

Invaincu cette saison, BAYOUN (1) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce cheval entraîné par Thierry Lemer compte, en effet, trois victoires en autant de tentatives. Lors de son avant-dernière sortie, il devançait facilement Skalleto qu’il retrouvera ce dimanche dans des conditions de poids légèrement moins favorables. Hors, ce dernier confirmait ensuite en s’octroyant le second accessit d’un gros handicap d’un excellent niveau. La ligne plaide donc largement en sa faveur et elle lui confère même une première chance théorique à défendre en pareille société. On notera également qu’il s’élancera avec un bon numéro de corde et sera confié à l’habile Olivier Peslier. Avant le coup, ce fils de Kouroun aura donc pas mal d’atouts dans son jeu ce dimanche et, malgré son top-weight, on peut légitimement espérer qu’il poursuive sur sa lancée. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Très régulier dans ses résultats, SKALLETO (2) constitue une base solide dans ce quinté+. Ce pensionnaire de l’écurie de Philippe Sogorb rentre, en effet, aux balances quasiment après chaque sortie. Dernièrement, il effectuait ses premiers pas dans les gros handicaps et il a remarquablement tenu sa partie ne s’inclinant qu’aux abords du poteau d’arrivée après avoir longtemps galopé aux avant-postes. Ce jour-là, il avait sur sa route de bien meilleurs chevaux que ceux qu’il affrontera ce dimanche. Il semble donc logique d’espérer le voir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement d’autant qu’il évoluera sur un parcours corde à droite et une distance son entière convenance. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, DEGRISEMENT (13) semble être le bon tocard de ce quinté du 16 septembre. Ce représentant de l’entraînement du redoutable Jérôme Reynier possède, en effet, quelques lignes avec des chevaux qui ont gagné leur gros handicap. Il reste certes sur des échecs mais il ne faut certainement pas le condamner sur ces sorties en demi-teinte car il vaut mieux que cela. Lors de sa plus récente tentative, il effectuait une rentrée et il n’a pu poursuivre son effort mais il ne déméritait pas. Auparavant, ce fils de Lawman avait joué de malchance dans la ligne d’arrivée ne trouvant jamais le passage alors qu’il possédait d’évidentes ressources. Monté par l’habile Maxime Guyon, il essaiera de pimenter les rapports malgré un numéro de corde peu enviable.

L’outsider spéculatif

Lors de son antépénultième tentative, alors qu’elle effectuait son retour à la compétition, WYCK HALL (9) avait terminé dans le sillage de Kayenne, future lauréate d’un événement disputé sur l’hippodrome de Deauville. Jugée sur cette ligne en béton, elle détient une première chance ce dimanche. Elle gagnait ensuite une course pmu avant de tenter à nouveau sa chance dans la catégorie des gros handicaps. Ce jour-là, elle n’était pas parvenue à tirer son épingle du jeu ne passant en poteau qu’en douzième position. A sa décharge, cette fille de Motivator a quelques excuses à faire valoir. Elle s’était, en effet, retrouvée complètement bloquée derrière un rideau de chevaux après avoir galopé à l’arrière-garde en raison de son numéro de corde très défavorable et elle n’avait ensuite jamais pu s’exprimer dans l’ultime ligne droite. On peut également remarquer qu’elle courait sur une distance beaucoup trop courte pour ses aptitudes. Dimanche, cette bonne finisseuse affrontera les mâles mais elle retrouvera un parcours plus en rapport avec ses réelles capacités. Elle pourrait donc jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Prix du Palais Garnier à l’issue d’un bon déroulement de course. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Dernièrement, ROMINOU (3) a échoué de peu pour la victoire n’étant battu que d’une encolure après n bon parcours derrière les chevaux de tête. Dimanche, son jockey aura du mal à appliquer la même tactique en raison de son mauvais numéro de corde mais il devrait encore lutter pour les premières places s’il ne se retrouve pas trop loin des leaders au moment du sprint final. Avant le coup, on lui accordera un large crédit. Le vieux XOTIC (11) est toujours ingambe du haut de ses 9 ans. Il effectuera certes une rentrée mais sa fraîcheur sera un atout face à des chevaux qui ont déjà beaucoup donné depuis le début de la saison. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. En dernier lieu, REBEL LIGHTNING (16) faisait ses premiers pas dans cette catégorie et il s’est bien comporté s’intercalant entre Diwan Senora et Crépusculedesdieux, deux chevaux qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient disputé cette épreuve. Cette bonne performance avait certes pour cadre la piste en sable fibré de Deauville mas il a déjà obtenu de bons classements sur le gazon. Ce pensionnaire de l’écurie de Patrick Monfort ne devrait donc pas être pénalisé par le changement de surface. Nanti du bottom-weight et de nouveau muni d’oeillères australiennes, il semble tout à fait capable de figurer dans la combinaison gagnante même si son numéro dans les stalles ne lui facilitera pas la tâche. Enfin, on s’intéressera à la candidature de CRY BABY (12), un cheval sûrement meilleur sur le sable fibré mais il vient de montrer sa bonne forme actuelle. Avec le concours de Christophe Soumillon, la cravache d’or en titre, il pourrait éventuellement s’octroyer une quatrième ou cinquième place. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

Dernièrement, RIZZICHOP (7) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs terminant dernier décollé du peloton. Auparavant, il avait gagné un gros handicap cour en province et il avait ensuite pris une bonne quatrième place malgré la pénalité au poids infligée par le handicapeur. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 16/09/2018 : 1 – 2 – 13 – 9 – 3 – 11 – 16 – 12

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Théo Bachelot (n°9) : 48% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°2) : 40% de réussite
  • Stéphane Pasquier (n°16) : 39% de réussite
  • Maxime Guyon (n°13) : 39% de réussite
  • Alexis Badel (n°8) : 38% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • John-Edward Hammond (n°4) : 64% de réussite
  • Philippe Sogorb (n°2) : 60% de réussite
  • Olivier Trigodet (n°7) : 57% de réussite
  • Thierry Lemer (n°1) : 50% de réussite
  • Yann Barberot (n°12) : 44% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Dylan Dancing (n°6) : -0,5 kilo
  • Dégrisement (n°13) : -0,5 kilo
  • Sanjita (n°4) : +1,5 kilo
  • Sinbad (n°5) : +3 kilos

N’ayant disputé que des courses pmu jusqu’à présent, Bayoun (n°1) courra ce dimanche le premier gros handicap de sa carrière.

Les conditions de course

Handicap divisé (référence +18,5) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments âgés de 4 ans et plus ayant couru depuis le 1er mars 2018 inclus. Piste en gazon. Etat du terrain : bon. Corde à droite. Distance à parcourir : 1600 mètres. Lice à 0 mètre. Après l’arrivée de cet événement, un représentant du Qatar Racing and Equestrian Club offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Thierry Lemer : Bayoun (1) s’annonçait comme un cheval prometteur à 3 ans mais il a connu pas mal de pépins de santé. Ils sont oubliés, heureusement. Depuis son retour sur les pistes, mon pensionnaire compte 3 victoires dans des courses pmu en autant de tentatives. Il va quitter le Sud-Ouest pour la première fois de sa carrière afin de courir ce quinté du 16 septembre. Il n’a jamais été vu dans un peloton avec autant de partants et sera contraint de porter le top-weight. J’espère que les handicapeurs ont eu raison de lui accorder ce poids de méfiance. Sachez néanmoins que sa forme est sûre.

Philippe Sogorb : Le mois dernier, Skalleto (2) s’est montré très accrocheur jusqu’au poteau d’arrivée se classant alors troisième d’un tiercé. Sa valeur actuelle lui permet de disputer des gros handicaps et je préfère continuer à tenter ma chance à ce niveau de la compétition. Mon élève fait preuve d’une louable régularité et je pense sincèrement qu’il peut gagner une telle épreuve. Cela sera peut-être dès ce dimanche. Tous les feux sont au vert.

Yann Lerner : Rominou (3) a beaucoup d’atouts dans son jeu avant de participer à ce quinté+. Il aura, en effet, l’avantage d’être en grande forme et d’avoir prouvé sa compétitivité dans cette catégorie. Mon cheval a également déjà montré son aptitude à cet hippodrome de ParisLongchamp. Je regrette juste son mauvais numéro de corde. On sait en effet que, sur ce tracé, il est difficile de refaire des longueurs dans l’ultime ligne droite quand le terrain est bon.

Guido-Werner Hermann-Schmitt (propriétaire) : Voilà plus d’un mois, Sinbad (5) avait gagné son gros handicap à Deauville. Je dois dire qu’on y comptait un peu ce jour-là. Je suis allé le voir tout récemment à l’entraînement, il allait remarquablement. Enlever deux événements d’affilée n’est jamais simple. Malgré la pénalisation au poids infligée par le handicapeur, j’espère le voir figurer à l’arrivée de ce prix du Palais Garnier. Sachez que c’est un cheval qui se livre toujours à fond durant le parcours.

Christian Le Veel : Dernièrement, Dylan Dancing (6) s’est retrouvé le long de la corde avec sa stalle numéro 2 alors qu’il n’apprécie pas tellement d’être enfermé au sen du peloton. Il lui faudra bénéficier d’un bon déroulement de course pour obtenir un bon résultat dans ce quinté du 16 septembre. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus à son sujet mais, selon moi, il est capable de tirer son épingle du jeu.

Olivier Trigodet : Rizzichop (7) vient de finir dernier d’une course pmu. A sa décharge, mon pensionnaire a glissé dans le dernier tournant n’étant plus du tout en course par la suite. Ce jour-là, la distance à parcourir était un peu longue pour ses réelles aptitudes et il avait fourni des efforts en début de parcours. Il a superbement travaillé à l’entraînement depuis cette sortie en demi-teinte. Il faut le juger sur sa quatrième place obtenue cet été dans un tiercé à Deauville. Le mile va lui convenir. Nous nous déplaçons avec de légitimes ambitions.

Mathieu Boutin : Larno (8) est un cheval que je préfère en terrain bien souple. J’ai finalement choisi de courir ce quinté+ car il n’a pas d’engagement plus favorable à son programme. Le cheval me paraît très bien le matin au boulot, ne demandant qu’à galoper. Vite sur jambes, j’espère le voir bien se défendre. Il peut aller loin s’il a un parcours à sa convenance.

Stéphane Wattel : Lors de sa dernière sortie, Wyck Hall (9) ne passait le poteau d’arrivée qu’en dixième position mais elle a joué de malchance. J’ai dès lors beaucoup apprécié son comportement. Je pense qu’elle aurait pu passer outre sa surcharge infligée par le handicapeur pour sa précédente victoire mais les circonstances lui ont été défavorables. Sachez qu’elle travaille très bien lors des séances d’entraînement. Ma jument se présentera donc en pleine possession de ses moyens au départ de ce prix du Palais Garnier. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Andreas Suborics : Lors d’une récente course pmu, Wow (10) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances mais les 1400 mètres étaient un peu trop courts pour ses aptitudes. Dans ce quinté du 16 septembre, les deux cents mètres supplémentaires devraient jouer en sa faveur. Il n’était certes que quatrième d’un réclamer la fois précédente mais il fournissait néanmoins un bel effort final. Il va essayer de s’octroyer un accessit.

Didier Prod’homme : On a volontairement fait l’impasse sur Deauville cette saison avec Xotic (11) car on a remarqué avec le temps que les 1600 mètres en ligne droite de Deauville ne sont pas vraiment à son avantage. Il apprécie le profil de l’hippodrome de parisLongchamp tout comme le bon terrain. De plus, il s’est entraîné régulièrement et se présentera donc en belle condition physique pour ce tiercé. Pour ne rien gâcher, il a hérité d’un bon numéro dans les stalles de départ. Avant le coup, il a donc de nombreux atouts dans son jeu.

Yann Barberot : Lors de sa plus récente sortie, Cry Baby (12) avait pas mal d’arguments à faire valoir comme sa fraîcheur, après une semi-rentrée bénéfique. Elle avait aussi une bon numéro de corde et un poids légèrement plus favorable. Elle se classait donc excellente quatrième d’un gros handicap non sans jouer de malchance. Ma jument va cependant courir sur le gazon ce dimanche alors qu’elle a une nette préférence pour les pistes en sable fibré. Elle pourrait quand même profiter de sa bonne forme actuelle pour disputer l’arrivée de ce quinté+.

Jérôme Reynier : Dégrisement (13) apprécie de dominer, ce qu’il n’a pas pu faire récemment. C’était sur 1300 mètres. Il a donc été pris de vitesse et il ne pouvait plus guère espérer grand-chose. Je crois qu’il est mieux sur plus long avec l’âge. Je juge cet amateur de bon terrain capable d’obtenir un bon résultat dans ce prix du Palais Garnier. Avant le coup, je souhaitais une bonne position dans les stalles mais, malheureusement, il n’est vraiment pas servi étant contraint de s’élancer complètement à l’extérieur de la piste.

Guillaume Heurtault : Fastnet Lightning (14) ne voyage pas toujours très bien et je crois qu’il avait mal encaissé le long déplacement l’avant-dernière fois, lors de son échec dans un gros handicap. Je l’attendais plus près que septième, ce jour-là, en effet. Ce dimanche, je pense qu’il pourrait se rappeler au bon souvenir des parieurs. A mon avis, il a une bonne chance théorique à défendre. Voilà plus d’un mois il était superbe deuxième d’un événement provincial. Vous auriez tort de l’éliminer de votre prono.

Andrea Marcialis : Sweeticon (15) fait tous les profils avec tournant ou en ligne droite, quel que soit l’état du terrain. Elle a beaucoup couru cette année, je l’ai donc laissée un mois tranquille afin qu’elle recharge ses batteries. Ma protégée n’a encore jamais couru sur une distance aussi longue mais je ne suis pas inquiet. Je pense, en effet, qu’elle devrait être à l’aise vu ce qu’elle vient de réaliser dans un gros handicap disputé sur 1400 mètres. Sachez qu’elle apprécie beaucoup ce nouvel hippodrome de ParisLongchamp.

François Monfort : Rebel Lightning (16) traverse une très belle période de forme à l’heure actuelle. Mon cheval est toujours dans une condition physique optimale comme il me l’a montré lors de son ultime séance d’entraînement. Son break printanier se révèle bénéfique en cette fin de saison. Ce cheval léger a repris du muscle. Il devrait encore bien tenir sa partie ce dimanche. Tous les terrains lui conviennent.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisés par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé dans les paris sportifs et les paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), La Gazette des courses, Tierce Magazine (Prono Vérité).

Turfomania.fr9161512111143
La Gazette314921115161
Equidia1931221675
Geny Courses2111147359
Canalturf.com91211141035
Zeturf.fr12119351614
Radio Balances362113111615
Bilto132151191216
RTL32155914161
Tierce Mag.12311915165

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 16 septembre 2018 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Les consultants : Philippe Thévenon et Johan Gérard.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les dimanches, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct, soit via Equidia, la chaîne des courses hippiques, ou LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant que les chevaux ne s’élancent. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5.

HIPPODROME DE MAUQUENCHY – Réunion premium n°4 – Course pmu n°1 – Départ prévu aux alentours de 16h50 – Trot monté – Allocations totales : 22000 € – Distance à parcourir : 2850 mètres – Piste en sable – 16 partants – Corde à gauche – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 5 et 6 ans n’ayant pas gagné 61000 € au cours de leur carrière : Jusqu’à présent, DELICIOUS QUALITY (7) n’a couru que dans la discipline du trot attelé obtenant des résultats honorables mais, avec ses gains, elle a également quelques limites dans cette discipline. Face à ce constat, son entraîneur, Eric Ledoyen, a décidé de donner un second souffle à sa carrière en la présentant au trot monté à l’occasion de cette épreuve sous la selle. En consultant son papier, on peut s’apercevoir que sa mère, Quality max, une fille de Gazouillis, avait réalisé une très belle carrière dans cette spécialité. Elle avait, en effet, pris près de 160000 euros de gains et s’était même imposée dans des courses pmu disputée sur les hippodromes de Vincennes et d’Enghien Soisy. On peut également remarquer que sa grand-mère maternelle est une fille de Podosis, un étalon connu pour produire d’excellents chevaux de trot monté. Elle a donc les origines requises pour réussir de bonnes performances avec un jockey sur le dos. Confiée à une jeune apprentie et donc avantagée au poids, il sera donc intéressant de suivre, d’entrée de jeu, ses premiers pas dans cette nouvelle discipline même si c’est loin d’être un coup sûr à l’arrivée. Elle a, en effet, plutôt le profil d’un bon coup de poker à tenter. D’ailleurs, sa cote sera sûrement très élevée et le jeu en vaudra peut-être la chandelle.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour cette course : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également