Prix de Saint-Pierre-la-Cour - course pmu du 22 février 2019
/ / Pronostic quinté du 22 février 2019 – Prix de Saint-Pierre-la-Cour

Pronostic quinté du 22 février 2019 – Prix de Saint-Pierre-la-Cour

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 22 février aura comme support le prix de Saint-Pierre-la-Cour, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 45000 € d’allocations a réuni 15 partants âgés de 6 et 7 ans (C et D) n’ayant pas gagné 110000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 13h45 sur le parcours des 2100 mètres corde à gauche de la grande piste avec un départ donné derrière l’autostart (9 chevaux en première ligne). Attention, afin de proposer de meilleurs rapports aux parieurs, le PMU a récemment supprimé le bonus 4 sur 5, le numéro plus et la tirelire quotidienne. Cette dernière n’est plus proposée que le dimanche.

Le favori du pronostic

En pleine possession de ses moyens, COCKTAIL DESBOIS (n°7) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce représentant de l’entraînement de Jean-Michel Baudoin vient de laisser une très belle impression sur cet hippodrome en s’imposant de bout en bout. Ce jour-là, son driver, Eric Raffin, l’a rapidement propulsé aux avant-postes et il s’est ensuite littéralement baladé effectuant son dernier kilomètre sur le pied d’1’11 et fractions sans donner l’impression de forcer (1’10 pour ses derniers 500 mètres). Jugé sur cette performance de choix, il semble avoir un important retard de gains à combler et nul doute qu’il devrait monter de catégorie avec bonheur dans les prochaines semaines s’il reste dans les mêmes dispositions. Vendredi, il affrontera un lot qui n’a vraiment rien d’extraordinaire et il sera bien placé en première ligne derrière l’autostart. De nouveau pieds nus, il devrait logiquement doubler la mise s’il a bien récupéré de ses efforts. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

En grande forme et bien placé derrière les ailes de l’autostart, CAP LIGNERIE (n°4) semble constitue une base solide dans ce quinté+. Ce fils de Repeat Love et Soragane n’est pas un champion mais il aura le mérite d’avoir prouvé l’excellence de sa condition physique derrière notre préféré. De plus, il sera particulièrement bien engagé au plafond des gains et aura l’avantage d’être confié à Yoann Lebourgeois. Avant le coup, cet élève de David Lemarchand aura donc pas mal d’arguments à faire valoir ce vendredi et, s’il bénéficie d’un bon déroulement de course, il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ses meilleurs titres, DIAGHILEV (n°13) semble être le bon tocard de ce quinté du 22 février. Ce pensionnaire de l’écurie de Jörgen Westholm n’a couru qu’à 21 reprises depuis ses premiers pas en piste, ce qui est très peu pour un cheval âgé de 6 ans. On peut donc légitimement penser qu’il possède une certaine marge de progression devant lui. L’an dernier, il avait aligné les bons résultats en province et en région parisienne gagnant notamment une course pmu sur ce tracé. Son aptitude au parcours est donc largement avérée. Par la suite, ce fils de Goetmals Wood et Qadidja s’était imposé à Cabourg et Graignes faisant jeu égal avec Darwin Star et Don Camaro, deux chevaux qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cet événement. Sa chance théorique est donc bien réelle et, vu le net regain de forme qu’il vient d’afficher à Mauquenchy, il n’y aurait rien d’étonnant à le voir pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Depuis le début du meeting d’hiver, DEVIL OR ANGEL (n°11) a surtout couru sous la selle mais il avait aligné les bonnes performances au trot attelé tout au long de la saison dernière. Ce cheval entraîné par Filip Ghekière avait, en effet, gagné plusieurs courses en province dans des lots valables. Il avait notamment battu un certain Darshan sur le piste de Caen faisant afficher 1’12’9, une réduction kilométrique intéressante pour cette catégorie. Vendredi, ce rejeton de Ready Cash et Neva du Rib aura le handicap de partir en deuxième ligne. Il faudra donc un peu de chance pour qu’il parvienne à tirer son épingle du jeu. Néanmoins, si Pierre-Yves Verva parvient à s’extirper rapidement de l’emprise du peloton, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de Saint-Pierre-la-Cour. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

DOMINO DREAM (n°14) vient de jouer de malchance dans une course européenne disputée sur les 2850 mètres de la grande piste. Pour le moment, il a surtout fait ses preuves sur les parcours de tenue et il aurait certainement préféré courir une distance plus longue. Néanmoins, ce protégé de Loïc Peschet possède suffisamment de qualité pour rivaliser avec des chevaux de cette trempe. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. CALIU DES BOSC (n°2) n’a plus aucune marge de manoeuvre avec ses gains mais il fait preuve d’une louable régularité rentrant très souvent aux balances. Bien placé en première ligne, ce pensionnaire de l’écurie de Gabriel Angel Pou Pou pourrait compléter la combinaison gagnante à l’issue d’un bon parcours caché. COCOON AGE (n°3) est dans une forme incertaine n’ayant couru qu’à une seule reprise depuis son retour en piste. Il a toutefois été préparé avec soin par son entraîneur, Jacques Leloutre, lequel s’est adjoint les services de Matthieu Abrivard. Avant le coup, on lui accordera donc un large crédit. Où en est DOSSIMO (n°5) ?… Auparavant entraîné par la famille Provost, ce fils d’Origano Lap et Osima Tudor vient de changer de propriétaire après toute une série de contre-performances. Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, il détient pourtant une première chance théorique à défendre dans un lot de cet acabit. Avant le coup, on lui accordera une note de méfiance car le changement d’environnement pourrait lui avoir fait le plus grand bien.

La dernière minute

Si on se fie à ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, DJANGO DES ILES (n°12) est loin de constituer une impossibilité dans un lot aussi moyen mais il va devoir subir la course avec ce mauvais numéro et il devra compter sur un bon déroulement de course pour obtenir un bon classement. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 22/02/2019 : 7 – 4 – 13 – 11 – 14 – 2 – 3 – 5

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Björn Goop (n°12) : 45% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°3) : 44% de réussite
  • David Thomain (n°8) : 41% de réussite
  • Eric Raffin (n°7) : 36% de réussite
  • Franck Ouvrie (n°5) : 35% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Filip Ghekière (n°11) : 100% de réussite
  • Gérard Marty (n°6) : 100% de réussite
  • Jean-Philippe Raffegeau (n°8) : 66% de réussite
  • Jacques Leloutre (n°3) : 40% de réussite
  • Jean-Michel Baudouin (n°7) : 39% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Django de Mongochy (n°15) : 1’12’5
  • Cocoon Age (n°3) : 1’12’5
  • Django des Iles (n°12) : 1’12’5
  • Dossimo (n°5) : 1’12’7
  • Caliu des Bosc (n°2) : 1’12’7

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Cocoon Age (n°3) : 1’12’5
  • Django des Iles (n°12) : 1’12’5
  • Dossimo (n°5) : 1’12’7
  • Caliu des Bosc (n°2) : 1’12’7
  • Da Vinci Bond (n°8) : 1’13’1

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des chevaux entiers et hongres âgés de 7 et 6 ans (C et D) n’ayant pas gagné 110000 € au cours de leur carrière. Distance à parcourir : 2100 mètres. Départ à l’autostart (9 chevaux en première ligne). Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 15 partants. Météo : Ensoleillé dans l’ensemble (16°). Allocations totales : 45000 € (Vainqueur : 20250 €, 1er accessit : 11250 €, 2ème accessit : 6300 €, 4ème place : 3600 €, 5ème place : 2250 €, 6ème place : 900 €, 7ème place : 450 €).

Les interviews des entraîneurs

Christophe Chalon : Césario Vici (n°1) n’a désormais plus de marge avec ses gains. Lors de ses deux dernières sorties à Vincennes dans des épreuves à réclamer, il n’avait  jamais donné d’espoirs à ses preneurs mais il était parti au galop. La première fois, il avait pris la sixième place, et lors de la seconde, il s’est retrouvé trop tôt à l’extérieur. Ensuite, à Graignes, il a super bien couru terminant à la troisième place d’une course pmu. Il faudra en faire de même pour espérer un bon résultat dans ce quinté du 22 février.

Gabriel Angel Pou Pou : Lors d’un récent événement à Vincennes, Caliu des Bosc (n°2) n’a pas pas bénéficié d’un bon déroulement de course étant contraint de trotter le nez au vent. Auparavant, il avait souvent joué de malchance. Mon cheval affiche un bon degré de forme lors des séances d’entraînement mais il n’est pas toujours facile à juger. Vendredi, il affrontera des chevaux plus jeunes que lui et il aura besoin de circonstances favorables pour compléter la combinaison gagnante de ce tiercé.

Jacques Leloutre : Cocoon Age (n°3) vient d’effectuer sa rentrée en province. Ce jour-là, mon pensionnaire courait ferré et sans artifices. Pour tout vous dire, j’ai repéré cet engagement de longue date. Néanmoins, il n’a qu’une seule course dans les jambes et il pourrait manquer de compétition. Le départ donné derrière l’autostart va jouer en faveur. Il sera pieds nus et confié à Matthieu Abrivard. A mon avis, il peut terminer parmi les cinq premiers de ce quinté+. Vous auriez donc tort de l’éliminer de votre prono.

David Lemarchand : Dernièrement, Cap Lignerie (n°4) a très bien tenu sa partie alors qu’il effectuait son retour en piste. Ce jour-là, mon élève n’a rien pu faire face au cheval entraîné par Jean-Michel Baudouin. Il a gagné en condition physique depuis cette bonne prestation. Certes, il manque de référence sur les tracés réduits mais ce parcours ne devrait pas le déranger. Selon moi, il devrait participer activement à l’arrivée de ce prix de Saint-Pierre-la-Cour. Tous les feux sont au vert.

Patrick Terry : Dossimo (n°5) a été acheté aux ventes du Prix d’Amérique. Il est donc depuis trois semaines à l’écurie, au bord de la mer, ce qui ne peut lui faire que du bien. Il montre des dispositions normales lors des séances d’entraînement. J’espère qu’il a encore l’envie de courir. A mon avis, il n’a qu’un rôle d’outsider à jouer dans ce quinté du 22 février. Voyez-le comme un cheval capable de s’emparer d’une quatrième ou cinquième place.

Gérard Marty : Pour le moment, Cajun des Baux (n°6) n’a pas d’engagements à sa disposition dans le Sud-Ouest de la France. Il aurait été mieux sur un parcours de tenue corde à droite. Vendredi, mon cheval sera bien placé aux gains mais il devra affronter les 6 ans. Sa présence à l’arrivée de ce tiercé ne serait toutefois pas une surprise. Quoi qu’il se passe, cela va permettre de le maintenir en condition physique pour de prochaines courses pmu.

Jean-Michel Baudouin : Cocktail Desbois (n°7) vient de s’imposer plaisamment sur les 2850 mètres de la grande piste de Vincennes. Depuis, il est resté au top de sa forme. Dans ce quinté+, mon pensionnaire va bénéficier d’un engagement sur mesure au plafond des gains. La courte distance ne va pas le déranger. Il devrait logiquement disputer la victoire. Avant le coup, je vous conseille de lui accorder un très large crédit.

Jean-Philippe Raffegeau : Lors de sa dernière tentative au trot attelé, Da Vinci Bond (n°8) a très bien tenu sa partie. Ce jour-là, mon cheval préparait cet engagement. Il est sur la montante à l’heure actuelle. Il sera déferré des quatre pieds pour ce prix de Saint-Pierre-la-Cour. Je ne suis pas certain qu’il apprécie la montée de la grande piste mais je ne peux pas laisser passer un tel engagement. A mon avis, un accessit est à sa portée.

Aymeric Thomas : Dénicheur du Vif (n°9) a brillé cet hiver sur la piste corde à gauche de Cagnes-sur-Mer. À l’entraînement, il semble toujours aussi bien et ne paraît pas défraîchi. Cela dit, non seulement il n’a pas ménagé ses efforts depuis le début de l’année mais il a fait pas mal de route aussi. J’espère qu’il ne va pas s’en ressentir tout simplement.

Jean-Marc Guillotte : En dernier lieu, Charmeur du Vivier (n°10) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances mais il s’est retrouvé trop tôt aux avant-postes. C’est un cheval à qui il faut impérativement cacher l’effort jusqu’à l’entrée de la dernière ligne droite. Il va découvrir l’hippodrome de Vincennes, mais ce n’est pas un souci. S’il débouche du dernier tournant à portée de fusil des premiers, je suis sûr qu’il va terminer fort. Selon moi, il est capable de prendre une part active à l’arrivée de ce quinté du 22 février.

Filip Ghekière : Devil Or Angel (n°11) a été arrêté quinze jours après sa dernière sortie en raison d’un petit souci de santé. Tout cela est derrière lui désormais. Il a l’air d’être en pleine possession de ses moyens a boulot. Je vais le présenter déferrer des quatre pieds. Il a beaucoup de vitesse et le parcours des 2100 mètres va servir ses intérêts. Le profil de la grande piste ne sera pas un problème. Il peut faire obtenir un bon résultat dans ce tiercé.

Pierre-Edouard Mary : Django des Iles (n°12) n’a pas démérité dernièrement dans une course européenne rondement menée. Ce vendredi, mon élève n’aura pas les chevaux étrangers sur sa route. Il est encore plus à son affaire sur les courtes distances. Matthieu Abrivard étant retenu sur le protégé de Jacques Leloutre, j’ai fait appel à Björn Goop pour qu’il s’installe à son sulky. Je l’estime capable de finir dans la combinaison gagnante de ce quinté+.

Gabriele Gelormini : Diaghilev (n°13) était un peu défraîchi en fin d’année dernière. Il a eu un break afin de recharger ses batteries. Son dernier parcours en amateurs a dû lui faire le plus grand bien. Il a déjà gagné une course pmu sur le parcours qui nous intéresse. Jugé sur sa vraie valeur, il a parfaitement le droit de tirer son épingle du jeu dans ce prix de Saint-Pierre-la-Cour.

Loïc Peschet : Domino Dream (n°14) mériterait de trouver son jour cet hiver. Dernièrement, mon pensionnaire a joué de malchance ne pouvant s’exprimer dans la phase finale. C’était une course européenne. Là, il se présente au départ d’une épreuve de vitesse. C’est moins son sport. De plus, il aura le handicap de partir en seconde ligne derrière les ailes de la voiture. Il faudra donc de la réussite pour obtenir un bon classement. Franck Nivard suspendu et Yoann Lebourgeois déjà retenu, c’est Sébastien Ernault qui va le driver pour la première fois.

Bruno Marie : Django de Mongochy (n°15) n’a pas eu toutes ses aises dans le dernier tournant. En revanche, sa course de rentrée était très bonne. Il a fait une année blanche en 2018 mais j’ai bon espoir qu’il retrouve la bonne carburation. Cependant, il ne répète pas en course ses exercices du matin. Il restera ferré.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette71431394112
Turfomania.fr794142638
Equidia71411124923
Geny Courses73941281314
Canalturf.com74391214213
Zeturf.fr71434291312
Radio Balances74212931411
Bilto347121491311
RTL123741410139
Tierce Mag.74396111412

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 22 février 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Philippe Thévenon et Thierry Carosini.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les vendredis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h45. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé, cette somme atteint 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°8 (Prix de Joncy) – Départ prévu aux alentours de 17h50 – Trot attelé – Mâles –  Allocations totales : 35000 € – Distance à parcourir : 2100 mètres – Départ à l’autostart (9 chevaux en première ligne) – Grande piste – Cendrée – 16 partants – Corde à gauche – Pour poulains entiers et hongres âgés de 4 ans (F) n’ayant pas gagné 27000 € au cours de leur carrière. Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront au programme sur Equidia ce vendredi. La première se déroulera sur la piste en mâchefer de Vincennes et la seconde aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer, dans le sud-est de la France. C’est sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle que se produira FLASH DE JOUX (n°12), le cheval du jour de FT. Tardif, ce représentant de l’entraînement de Jens Bergmann n’a débuté en compétition qu’en fin d’année dernière et, pour le moment, il a franchi le poteau d’arrivée en tête lors de ses trois premières sorties publiques. Vendredi, il va effectuer ses premiers pas sur l’hippodrome de Vincennes à l’occasion de cette épreuve de vitesse mais vu ses lignes de province, il semble avoir une très belle carte à jouer. Ce fils de Saxo de Vandel et Quoska des Arris a, en effet, déjà dominé des chevaux de la trempe de Filly d’Arsa, First de Rougemont et Fernando Bello. Autant de trotteurs qui ont montré une certaine qualité. Il aura certes le handicap de rendre 25 mètres mais il affrontera un lot modeste et il sera associé à l’habile François Lagadeuc, un driver qui le connait parfaitement. Dès lors, sauf incident de parcours, il semble en mesure de poursuivre sur sa lancée et demeurer invaincu. On suivra donc sa performance avec une certaine attention.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également