Prix de Marseille - course pmu du 22 janvier 2019

Pronostic quinté du 22 janvier 2019 – Prix de Marseille

 L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 22 janvier aura comme support le prix de Marseille, un gros handicap (référence +19) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 5 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 2000 mètres corde à gauche de la piste en sable fibré. Attention, comme le réclamaient bon nombre de parieurs, le PMU a récemment supprimé le numéro plus tout comme le bonus 4 sur 5. Cela a permis de doubler le rapport de la combinaison gagnante du quinté ordre et désordre. Les rapports des bonus 3 et bonus 4 ont également été augmentés.

Le favori du pronostic

En net regain de forme, ALBEROBELLO (n°16) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce cheval entraîné par Mauricio Delcher-Sanchez vient, en effet, de se rappeler au bon souvenir des parieurs en s’octroyant une bonne deuxième place sur l’hippodrome de Chantilly en compagnie de Stéphane Pasquier, son jockey du jour. Ce jour-là, il n’était devancé que par Kihavahfushi, lequel allait ensuite gagner un gros handicap à Cagnes sur mer. La ligne est donc particulièrement favorable et elle lui confère une première chance théorique à défendre dans cet événement. On notera également qu’il s’élancera avec un excellent numéro de corde et qu’il courra sur une surface qui correspondra parfaitement à ses aptitudes. Avec 4 accessits d’honneur et une victoire en 7 sorties, ce fils de Fuissé et Ashkiyra connaît, en effet, une belle réussite sur les pistes en sable fibré. Mardi, il se présentera donc avec pas mal d’atouts dans son jeu et il devrait logiquement lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens, BHARUCH (n°9) semble constituer une base solide dans ce quinté+. Ce pensionnaire de l’écurie de Paolo Aragoni vient, en effet, d’obtenir une probante troisième place dans un gros handicap disputé sur les 1900 mètres de l’hippodrome de Deauville. Ce jour-là, il faisait jeu égal avec In The Lope, Golden Rajsa et Pascasha d’Or, des chevaux très confirmés à ce niveau de la compétition. Auparavant, ce fils de Footstepsinthesand et Bysshe avait fait preuve d’une louable régularité tout au long de la saison rentrant aux balances très souvent. Il avait certes échoué dans cette même épreuve mais il était pris beaucoup plus haut sur l’échelle des valeurs. Mardi, à ce poids, il semble logique de penser qu’il devrait s’emparer de l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Nettement mieux placé dans les stalles de départ cette fois-ci, ALLEZ HENRI (n°5) semble être le bon tocard de ce quinté du 22 janvier. Lors de ses deux plus récentes tentatives dans les gros handicaps, ce protégé de la famille Prod’homme n’avait, en effet, pas été gâté par le tirage au sort des places à la corde et il n’a pas bénéficié de bons déroulements de course. Voilà quelques semaines, il terminait toutefois au cinquième rang sans démériter. Ce jour-là, il prouvait qu’il était toujours compétitif après avoir été pénalisé de 3,5 kilos par le handicapeur pour son précédent succès à ce niveau. Confié à Aurélien Lemaitre, un jockey qui le connait bien, il n’y aurait rien de surprenant à ce qu’il pimente les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

En dernier lieu, CAFE ROYAL (n°1) n’a pas démérité alors qu’il portait déjà le top-weight. Ce jour-là, la distance à parcourir était beaucoup plus longue (2500 mètres) et il terminait dead-heat pour la septième place après avoir longtemps galopé aux avant-postes. Mardi, cet élève de Sascha Smrczek ne sera pas gêné par le raccourcissement de la distance et il sera associé à Maxime Guyon, un jockey souvent redoutable dans ce type d’épreuves. Baissé d’une livre par le handicapeur, il ne semble pas incapable de jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de Marseille s’il parvient à rapidement prendre le train à son compte. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Lors de ses cinq dernières sorties dans des courses pmu qui se couraient sur le sable fibré, ROYAL BOWL (n°11) compte deux victoires et deux accessits d’honneurs. Ce rejeton de Turtle Bowl et Monarquia est donc particulièrement à son affaire sur cette surface. En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, il conviendra de lui accorder un large crédit malgré son mauvais numéro de corde. FURIOUS DES AIGLES (n°13) n’est pas un champion mais il obtient parfois de bons résultats à ce niveau lorsque les circonstances de course lui sont favorables. Mardi, ce représentant de l’entraînement de Corine Barande Barbe s’élancera avec un numéro avantageux dans les stalles et il devrait appliquer sa tactique préférée, à savoir galoper tête et corde. Si le rythme n’est pas trop sélectif, il pourrait conserver un accessit. En 4 tentatives dans les événements, INCAMPO (n°8) n’a encore jamais réussi à figurer dans la combinaison gagnante. A sa décharge, il était pris assez haut par le handicapeur. Désormais mieux placé au poids et confié à Grégory Benoist, un jockey qui s’entend bien avec lui, il ne semble pas incapable de s’octroyer une quatrième ou cinquième place à la faveur d’un bon déroulement de course. Enfin, on s’intéressera à la candidature de LE BANDIT (n°12), un pensionnaire de l’écurie de Cédric Rossi qui possède une belle pointe de vitesse finale. Muni d’oeillères pleines et très à l’aise sur cette surface, ce bon finisseur pourrait se rappeler au bon souvenir des parieurs. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

SILVER BALL (n°15) vient d’effectuer une rentrée assez obscure après avoir été éloigné des pistes à l’automne dernier. Mardi, ce cheval allant aura l’avantage de s’élancer avec un bon numéro de corde mais il se présentera dans une forme incertaine. De plus, son entourage a l’intention de le courir caché, ce qui n’est pas sa tactique préférée. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 22/01/2019 : 16 – 9 – 5 – 1 – 11 – 13 – 8 – 12

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Franck Forési (n°10) : 57% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°6) : 41% de réussite
  • Maxime Guyon (n°1) : 41% de réussite
  • Stéphane Pasquier (n°16) : 40% de réussite
  • Grégory Benoist (n°8) : 39% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Paolo Aragoni (n°9) : 60% de réussite
  • Charley Rossi (n°15, n°11) : 57% de réussite
  • Franck Forési (n°10) : 55% de réussite
  • Mauricio Delcher-Sanchez (n°16) : 45% de réussite
  • Carina Fey (n°3) : 42% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Royal Bowl (n°11) : +3 kilos
  • Café Royal (n°1) : -0,5 kilo
  • Gourel (n°4) : -0,5 kilo
  • Desert Warrior (n°10) : -0,5 kilo
  • Le Bandit (n°12) : -0,5 kilo
  • Kenfay (n°14) : -1 kilo
  • Silver Ball (n°15) : -1 kilo
  • Savile Row (n°3) : -1,5 kilo

N’ayant disputé que des courses pmu jusqu’à présent, Golden Bridge (n°2) courra ce mardi le premier gros handicap de sa carrière.

Les conditions de course

Gros handicap (référence +19) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments âgés de 5 ans et plus ayant couru depuis le 1er juillet 2018 inclus. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. 16 partants. Piste en sable fibré. Course D. Distance à parcourir : 2000 mètres corde à gauche. Les remises de poids (apprentis, jeunes jockeys et femmes jockeys) ne sont pas applicables dans cette épreuve. Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Charles Gourdain : Lors d’une récente course pmu, Golden Bridge (n°2) n’a jamais donné d’espoirs aux turfistes qui avaient misé sur ses chances. Il faut oublier cette tentative en demi-teinte car il évoluait sur une distance trop longue pour ses réelles aptitudes et le terrain était très pénible. Baissé au poids par le handicapeur, mon cheval va s’essayer à ce niveau de la compétition. Sa valeur est désormais plus correcte et les 2.000 mètres de la piste en sable fibré vont jouer en sa faveur. Avec un parcours sans encombre, je le crois capable de faire l’arrivée de ce quinté du 22 janvier.

Carina Fey : Savile Row (n°3) n’a pas si mal couru que cela la dernière fois malgré un mauvais numéro dans les stalles qui lui a fait avoir un mauvais parcours. Il n’est pas volontaire et j’espère qu’il pourra cette fois avoir un bon numéro à la corde afin qu’il se fasse pousser par les autres. Il est encore pris haut sur l’échelle des valeurs et il faut voir s’il vaut encore la valeur handicap qui lui a été attribuée. Physiquement, mon pensionnaire est en pleine possession de ses moyens à l’entraînement avant de courir ce tiercé.

Didier et Pauline Prod’homme : En dernier lieu, Allez Henri (n°5) est parti assez vite et il a fait les extérieurs car le terrain n’était pas très bon. La piste avait été travaillé en raison du gel et elle était profonde. Il a besoin d’une piste rapide pour donner sa pleine mesure et cela devrait être le cas ce mardi. Il faut espérer un bon numéro à la corde car il faut le monter en bon rang parmi les chevaux de tête. A ce poids, mon protégé aura sûrement du mal à gagner ce quinté+ mais j’estime qu’il a le droit d’ambitionner un accessit.

Jérôme Reynier : Blue Hills (n°6) a déjà fait des performances correctes à 3 ans sur la piste en sable fibré mais je la pense meilleure sur le gazon. Pénalisée d’une livre par le handicapeur pour sa dernière victoire, on espère qu’elle puisse être compétitive à ce poids. Ca lui laisse très peu de marge mais on espère la passe de trois avec Pierre-Charles Boudot, un jockey avec qui elle est invaincue. Ma jument arrive désormais à maturité et elle est en excellente condition physique. Si elle réédite sa dernière performance, elle devrait être compétitive et prendre une belle allocation à l’arrivée de ce prix de Marseille.

Christophe Escuder : Dernièrement, Flight To Dubai (n°7) a été attaqué très tôt mais il a su bien résister. Il aurait sûrement gagné cette course pmu si on l’avait laissé tranquille à l’entrée de la ligne droite. Mon élève va se présenter au départ de ce gros handicap en pleine forme, sans avoir de marge au poids. C’et un cheval qui est très facile à monter. Il galope aux avant-postes et apprécie le sable fibré. Les 2.000 mètres constituent sa limite en terme de tenue. Il aura certainement fort à faire pour s’imposer dans ce quinté du 22 janvier mais, pour une petite place, c’est possible.

Jean-Pierre Gauvin : Incampo (n°8) a très bien couru sur l’hippodrome de Deauville alors qu’on le rallongeait, ce qui ne l’a pas embêté. Son jockey, Grégory Benoist, m’a dit que si ça s’était mieux passé au démarrage, il aurait pu être dans les trois premiers. On avait projeté d’aller sur 2500 mètres mais j’ai préféré le déclarer partant dans ce tiercé. Vite sur jambes, il va apprécier ce tracé coulant sur lequel il pourra être monté près des chevaux de tête. Je suis impatient de voir sa course.

Paolo Aragoni : Bharuch (n°9) reste sur plusieurs bons résultats notamment à ce niveau. L’an dernier, mon pensionnaire n’était parvenu à se mettre en évidence dans ce quinté+. Peut-être était-il émoussé par sa saison. C’est un cheval qui a besoin de fraîcheur pour être compétitif et d’espace entre ses courses. Il est en pleine forme le matin à l’entraînement et apprécie les courses rythmées. Ce qui n’a pas été trop le cas lors de sa plus récente tentative dans un gros handicap analogue. Tous les feux sont au vert.

Franck Forési : Après une bonne sortie sur l’hippodrome de Fontainebleau, Desert Warrior (n°10) n’a que partiellement confirmé par la suite. A sa décharge, les pistes étaient assez profondes ces jours-là et il accusait peut-être la répétition des efforts. Mardi, il effectuera une petite rentrée ayant rechargé ses accus. Il pourrait donc légitimement manquer de compétition à l’occasion de ce  prix de Marseille. Avant le coup, je pense qu’il peut accrocher une petite place à l’issue d’un bon parcours.

Charley Rossi : Royal Bowl (n°11) est un super cheval. Il a réalisé une très bonne année 2018 avec quatre victoires et deux accessits d’honneur. Désormais, cela se complique un peu pour lui car nous sommes obligés de courir les gros handicaps. Il fallait néanmoins tenter notre chance dans ce quinté du 22 janvier. L’an passé, il s’était bien comporté dans une seconde épreuve sur ce même tracé. Là, on est dans la première. Il aura l’avantage d’être en forme. Silver Ball (n°15), son compagnon de box, a besoin de retrouver la bonne carburation. Il a eu des courses un peu dures sur l’hippodrome de Deauville. On va tenter de ne pas le faire aller devant et on verra ce qui se passera. Je lui ai fait profiter d’un long break et cela n’a pas été bénéfique pour lui.

Cédric Rossi : Le Bandit (n°12) a fourni une rentrée très encourageante terminant à la sixième place d’une course pmu. Ce chic cheval sera cette fois muni d’œillères traditionnelles. Il est certes vieillissant mais il est très bien le matin au travail, affichant moral et souplesse. C’est un admirable serviteur qui répond très souvent présent. On l’a donc déclaré partant dans ce tiercé. Nous aviserons ensuite pour la suite à donner à son programme.

Corine Barande Barbe : Depuis son succès de Fontainebleau, Furious des Aigles (n°13) a été victime de mauvais numéros dans les stalles de départ. Mais, l’avant-dernière fois, où il a pu se rabattre en tête tout en payant un peu son effort à la fin, il est quand même resté cinquième. Mardi, il a hérité d’un bon numéro de corde. Il a l’air d’apprécier le rallongement de la distance à parcourir. S’il a son caractère, il a aussi du potentiel. On espère le voir obtenir un bon résultat dans ce quinté+.

Richard Chotard : Dernièrement, Kenfay (n°14) était peut-être un peu défraîchi. Précédemment, mon protégé n’avait pas démérité. Il a repris de la fraîcheur depuis sa dernière course. Sachez que mes pensionnaires me paraissent actuellement dans une excellente condition physique. Confirmé sur cette surface, il n’est pas incapable d’obtenir un bon classement à l’arrivée de ce prix de Marseille.

Mauricio Delcher-Sanchez : Alberobello (n°16) reste sur une bonne prestation sur la piste de Chantilly uniquement devancé par un cheval qui a confirmé par la suite, en gagnant un gros handicap. Donc, on pense qu’il peut être compétitif dans cette épreuve. Les 2.000 mètres vont jouer en sa faveur. Le seul inconvénient, c’est qu’il découvre cette piste de cagnes sur mer. J’espère que cela ne va pas lui poser de problèmes. Malgré cela, je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1696118753
Turfomania.fr9716458116
Equidia89716121211
Geny Courses95168411212
Canalturf.com59121671184
Zeturf.fr9168711365
Radio Balances16957811131
Bilto1697512182
RTL1691587112
Tierce Mag.1697852126

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 22 janvier 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer. Les consultants : Philippe Thévenon et Stéphanie Chastin.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h45. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Cagnes sur mer. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE TOULOUSE – Réunion premium n°3 – Course pmu n°2 (Prix de la Nive) – Départ prévu aux alentours de 16h57 – Trot attelé – Allocations totales : 25000 € – Distance à parcourir : 2750 mètres – Départ à l’autostart (8 chevaux en première ligne) – Piste en sable – 16 partants – Corde à gauche – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 6 à 10 ans inclus (V à D) n’ayant pas gagné 146000 € au cours de leur carrière. Dans cette épreuve, seront seules admises à driver les pilotes ayant gagné au moins cinq courses pmu (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront diffusées sur Equidia ce mardi. La première se déroulera sur la cendrée de l’hippodrome de Vincennes et la seconde aura pour cadre l’hippodrome de Toulouse. CHINI DE L’OISON (n°7), le cheval du jour de FT, se produira sur la piste en sable corde à droite de l’hippodrome de La Cépière. Ce pensionnaire de l’écurie de Philippe Daugeard disputera la deuxième épreuve du programme, une course au trot attelé où il sera très bien engagé au plafond des gains face à une opposition dans ses cordes. Il y affrontera, en effet, bon nombre de chevaux n’ayant désormais plus de marge avec leurs gains. On notera également qu’il redescendra nettement de catégorie par rapport à ses sorties précédentes où il croisait des adversaires d’un tout autre calibre tout en ayant le handicap de s’élancer en deuxième ligne derrière la voiture. Ce fils de Jain de Béval et Punaise avait, en effet, sur sa route des chevaux de la trempe de Bayokos Atout, Coalinga City, Brasil des Voirons, Cristal du Perche, Crusoé d’Anama ou encore Class Thourjan. Autant de trotteurs bien connus des parieurs qui auraient figurés parmi les favoris de cette compétition s’ils avaient été déclarés partants par leurs entraîneurs. Sa chance théorique sera donc bien réelle ce mardi et, s’il bénéficie d’un parcours sans encombres, il devrait logiquement parvenir à tirer son épingle du jeu. Il conviendra donc de suivre avec attention sa performance d’autant plus que son entourage effectuera un long déplacement jusque dans le sud de la France rien que pour cet engagement.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également