Prix de l'Oise - course pmu du 23 avril 2019

Pronostic quinté du 23 avril 2019 – Prix de l’Oise

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 23 avril aura comme support le prix de l’Oise, un gros handicap (référence +20) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 4 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 13h50 sur le parcours des 1800 mètres corde à gauche de la piste en gazon, laquelle est annoncée bon souple par France Galop (indice pénétrométrique : 3,4).

Le favori du pronostic

De retour à son meilleur niveau, BEAMA (n°10) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette élève de Patrick Monfort vient de renouer avec la victoire sur l’hippodrome de Saint-Cloud dans un lot plus faible que celui qu’elle rencontrera ce mardi. On notera toutefois qu’elle s’est déjà mise en évidence dans les gros handicaps tout en portant plus de poids. La récente pénalisation infligée par le handicapeur ne devrait donc pas lui barrer le chemin du succès. Nullement dérangée par le raffermissement des pistes et très à l’aise sur cette piste de Compiègne, cette pensionnaire de l’écurie de Patrick Monfort devrait lutter pour les toutes premières places. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

Toujours bien placée au poids malgré la récente pénalité de 3,5 kilos qu’elle a reçue, LA POUTANESCA (n°11) semble constituer une base solide dans ce quinté+ réservée aux seules femelles. Prise très haute par le handicapeur, cette protégée de David Smaga avait aligné les mauvais résultats lors de la saison précédente. N’ayant cessé de dégringoler sur l’échelle des valeurs, elle a abordé la saison dans des conditions favorables, ce qui lui a permis de se rappeler au bon souvenir des parieurs d’entrée de jeu. Elle vient, en effet, de renouer avec la victoire sur cet hippodrome de Compiègne le jour de sa rentrée. Mardi, elle va aborder cette épreuve avec de nombreux arguments à faire valoir et elle devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

En grande forme, YANLING (n°6) semble être le bon tocard de ce quinté du 23 avril. Cette jument entraînée par Matthieu Palussière aura certainement repris du moral en s’imposant en province à un niveau inférieur. Déjà lauréate à ce niveau de la compétition l’an dernier, cette adepte du bon terrain aura pas mal d’atouts dans son jeu en dépit de son mauvais numéro de corde. Capable de galoper aux avant-postes, une tactique souvent payante sur ce champ de coures, elle pourrait pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Le jour de sa réapparition publique, STRONG AND STABLE (n°5) a joué de malchance ne pouvant jamais s’exprimer dans la dernière ligne droite alors qu’elle possédait pas mal de ressources. Ce jour-là, elle affrontait les mâles et le lot était plus relevé que celui qu’elle aura sur sa route ce mardi. Très bien placée dans les stalles et très confirmée à ce niveau comme le montre son accessit obtenu en pareille compagnie l’an dernier, cette pensionnaire de Pia Brandt pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de l’Oise. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

En grande forme comme le montrent ses derniers résultats, PASSION NONANTAISE (n°3) s’élancera avec une chance indéniable malgré le changement de surface. Avant le coup, lui accordera un certain crédit. FUENTEESTEIS (n°12) vient de pointer le bout à Chantilly en terminant troisième d’un événement similaire alors qu’on ne l’attendait pas à pareille fête. Ce jour-là, cette fille de Falco et Fantasy Lady franchissait le poteau d’arrivée en troisième position faisant afficher 26/1. Mardi, cette bonne finisseuse ne sera pas avantagée par le profil de Compiègne qui ne favorise guère les attentistes. Il aurait toutefois été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono vu l’excellence de sa condition physique. Nantie du bottom-weight, PINK (n°18) effectuera une rentrée mais elle a déjà gagné une corse pmu dans des conditions similaires. Associée à Alexis Badel, elle intéressera les amateurs de bons outsiders. Munie d’oeillères australiennes pour la première fois de sa carrière et très bien placée dans les stalles de départ, VESPERA (n°14) essaiera de se rappeler au bon souvenir des turfistes après ses récents échecs à ce niveau de la compétition. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

Comme le montre sa récente victoire dans un gros handicap disputé sur piste en sable fibré, GOLDEN RAJSA (n°1) est actuellement en pleine possession de ses moyens. Pénalisée de 4 kilos par le handicapeur pour ce succès, cette fille de Rajsaman et Golden Clou va devoir porter le top-weight ce mardi, soit 62 kilos. Sous cette lourde charge, elle aura certainement du mal à tirer son épingle du jeu. On notera toutefois qu’elle aura l’avantage d’évoluer sur un tracé qui correspondra parfaitement à ses réelles aptitudes et qu’elle s’élancera avec un bon numéro dans les stalles. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 23/04/2019 : 10 – 11 – 6 – 5 – 3 – 12 – 18 – 14

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Stéphane Pasquier (n°10) : 46% de réussite
  • Théo Bachelot (n°3) : 46% de réussite
  • Maxime Guyon (n°13) : 43% de réussite
  • Alexis Badel (n°18) : 41% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°7) : 40% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Ramón Avial-Lopez (n°15) : 52% de réussite
  • Pauline Menges (n°7) : 50% de réussite
  • Pia Brandt (n°13, n°5) : 48% de réussite
  • John-Edward Hammond (n°16) : 46% de réussite
  • Patrick Monfort (n°10) : 44% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Golden Rajsa (n°1) : +4 kilos
  • La Poutanesca (n°11) : +3,5 kilos
  • Soala (n°16) : +3,5 kilos
  • Zoelola (n°17) : +3 kilos
  • Yanling (n°6) : +2,5 kilos
  • Beama (n°10) : +2,5 kilos
  • Strong and Stable (n°5) : -0,5 kilo
  • Majura (n°9) : -0,5 kilo
  • Vespera (n°14) : -0,5 kilo
  • Blue Hills (n°7) : -1 kilo
  • Pink (n°18) : -1 kilo
  • Mout (n°8) : -2 kilos
  • Dance Colony (n°15) : -2,5 kilos

Les conditions de course

Gros handicap (référence +20) réservé à des juments de 4 ans et au-dessus ayant couru depuis le 1er octobre 2018 inclus. Après l’arrivée de cet événement, la Société des Courses de Compiègne offrira un souvenir au propriétaire, à l’entraîneur, au jockey et au cavalier d’entrainement de la jument gagnante. 18 partants. Piste en gazon. Distance à parcourir : 1800 mètres corde à gauche. Etat du terrain : bon souple (indice pénétrométrique : 3,4). Météo : temps nuageux dans l’ensemble (24°). Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Pauline Menges : Golden Rajsa (n°1) est restée dans un bel état de forme depuis sa dernière victoire dans un gros handicap. Dans ce quinté du 23 avril, ma pensionnaire évoluera sur un parcours où elle a déjà gagné une course pmu. Le terrain qui est annoncé bon par France Galop sera à son entière convenance, ce qui lui est nécessaire. Je pense qu’elle a encore son mot à dire malgré la pénalisation au poids infligée par le handicapeur et le fait qu’elle porte le top-weight.

Jean-Pierre Gauvin : Passion Nonantaise (n°3) a l’air de s’amender un peu et on a peut-être trouvé la bonne formule en lui mettant des œillères fermées et en lui bouchant les oreilles. Plus performante sur piste en sable fibré, elle a besoin d’un bon terrain lorsqu’elle court sur le gazon. Mardi, j’espère la voir obtenir un bon résultat dans ce tiercé même si les attentistes ne sont pas avantagés sur l’hippodrome de Compiègne.

Pia Brandt : Strong and Stable (n°5) est une pouliche un peu stressée. C’est pourquoi j’ai pris mon temps avec elle en fin de saison. Sa course de rentrée m’a bien plu et je pense qu’elle pourrait montrer son vrai visage ce mardi. Elle me semble en bonne forme le matin à l’entraînement, le terrain devrait lui plaire de même que la distance à parcourir. De plus, à cette valeur, je la crois compétitive. Avant le coup, une place parmi les cinq premiers me satisferait pleinement. J’ai été très contente de la course de rentrée de Holdbacktheriver (n°13), mon autre partant. Malgré la pénalité infligée en fin de saison par le handicapeur, la jument a prouvé qu’elle était toujours compétitive. Elle est restée en très belle condition physique au boulot et j’en attends un bon classement dans ce quinté+. Maintenant, ma principale interrogation reste l’état du terrain car ses meilleures performances ont été acquises sur des pistes très souples.

Matthieu Palussière : Après avoir effectué une bonne course de rentrée dans un gros handicap d’un niveau similaire face aux seules femelles, sur la piste en sable fibré de Chantilly, Yanling (n°6) vient de gagner une course pmu en province. Niveau condition physique, ma protégée semble en bonne forme au travail. A mon avis, elle devrait bien tenir sa partie dans ce prix de l’Oise même si sa marge de manoeuvre est désormais réduite après la récente pénalisation de cinq livres que le handicapeur lui a infligée.

Jérôme Reynier : En dernier lieu, c’était un peu compliqué pour Blue Hills (n°7) en terrain pénible, d’autant qu’elle courait de manière un peu rapprochée, plus le voyage. Auparavant, j’avais bien aimé sa septième place dans un gros handicap à Cagnes-sur-Mer, sur la PSF. 1800 mètres en bon terrain, c’est un bon compromis. J’espère qu’elle pourra faire plaisir à sa propriétaire qui habite Compiègne et qui sera là pour la supporter. Mout (n°8), sa compagne d’écurie, est désormais difficile à placer dans le Sud-Est, étant donné qu’elle est gagnante de classe 2 et qu’elle est en valeur 36,5. Comme elle a l’air en bonne condition physique et qu’elle doit certainement bien courir sur la fraîcheur, on tente notre chance dans ce quinté du 23 avril. A mon avis, elle est capable d’obtenir un bon résultat dans cette compétition d’autant que 1800 mètres avec un rythme sélectif, cela serait parfait pour qu’elle ne tire pas durant le parcours.

Alain Bonin : Majura (n°9) a confirmé mes craintes d’avant course dernièrement. En effet, je redoutais son numéro de corde à l’intérieur de la piste et cela s’est vraiment avéré piégeux. Ma pensionnaire n’a pas eu ses aises dans la dernière ligne droite au moment du sprint final. Vous la connaissez, elle aime attendre son heure et venir sur les autres chevaux dans la phase finale. Elle devra donc compter sur une épreuve sélective et un déroulement de course limpide pour faire l’arrivée de ce tiercé.

François Monfort : Beama (n°10) vient de remporter une course pmu et, avec la pénalisation, on se retrouve au départ de ce quinté+. Le terrain ne sera pas un problème, les 1800 mètres ne devraient pas la déranger et son jockey la connaît bien. Elle est extra actuellement et je ne serais pas surpris de la voir participer activement à l’arrivée de cet événement. Tous les feux sont au vert.

David Smaga : Le mois dernier, La Poutanesca (n°11) nous a fait plaisir en enlevant son gros handicap sur cette piste de Compiègne. Mardi, ma jument va se présenter en bel état de forme. Elle a été remontée au poids mais elle a encore son mot à dire dans ce prix de l’Oise car elle avait vu sa valeur handicap beaucoup baisser l’an passé. L’arrivée de la pluie serait évidemment profitable pour cette adepte des pistes souples.

Ramón Avial-Lopez : En dernier lieu, Fuenteesteis (n°12) a très bien couru malgré sa mauvaise place dans les stalles de départ. Dans ce quinté du 23 avril, mon élève se présentera en meilleure forme ayant progressé sur sa dernière course. Faire son retour sur une piste en gazon ne sera pas un problème. D’autre part, elle est aussi à l’aise corde à gauche que corde à droite. Même si elle préférerait une piste très souple, le bon terrain ne sera pas un souci. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Francis-Henri Graffard : Vespera (n°14) m’a laissé sur ma faim en dernier lieu. Après une rentrée sur un terrain trop profond, je m’attendais à une bonne performance et elle n’a jamais donné d’espoirs au parieurs qui avaient misé sur ses chances. Cette fois-ci, elle sera munie d’œillères australiennes pour être plus concentrée. Si le port de cet artifice joue en sa faveur, elle a les moyens de participer activement à l’arrivée de ce tiercé. J’espère qu’elle nous montrera son vrai visage. A mon avis, vous auriez tort de l’écarter de votre prono.

Jérémy Para : Dance Colony (n°15) a été plutôt décevante ces derniers temps. A sa décharge, elle était prise trop haut sur l’échelle des valeurs. A ce poids, cela commence à être très bien. Mardi, si le terrain est bon comme elle l’affectionne, elle pourrait tirer son épingle du jeu. Le prochain quinté+ pour femelles sur 1600 mètres sera idéal pour elle.

Jean-Luc Beaunez : Zoelola (n°17) est une valeureuse jument. Le fait de courir ce prix de l’Oise n’est pas une mauvaise nouvelle. C’est le moment ou jamais pour tenter le coup à ce niveau de la compétition. Elle tentera de mettre à profit son poids léger pour figurer dans la combinaison gagnante. C’est une concurrente qui aime venir sur les autres chevaux dans la ligne d’arrivée et l’état du terrain lui importe peu.

Hedi Ghabri : Pink (n°18) n’a pas couru depuis le mois de janvier mais cela fait un bon moment qu’elle retravaille. Elle est plaisante le matin à l’entraînement. Après, il lui faudra certainement une course de rentrée, tout en sachant qu’elle est, tout de même, capable de bien courir d’entrée de jeu. Normalement, elle a retrouvé un poids qui devrait lui permettre de se montrer compétitif.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette52310114711
Zeturf.fr144752173
Equidia211312173510
Geny Courses71351431162
Canalturf.com1312136101117
Turfomania.fr35112131072
Radio Balances135410131416
Bilto231514101213
RTL132111216510
Tierce Mag.521121310316

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 23 avril 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h50. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Compiègne. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé, cette somme atteint 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°2 (Prix Hevelius) – Départ prévu aux alentours de 17h02 – Trot monté – Femelles –  Allocations totales : 35000 € – Distance à parcourir : 2700 mètres – Grande piste – Cendrée – 10 partants – Corde à gauche – Pour pouliches de 4 ans (F) n’ayant pas gagné 48000 € au cours de leur carrière. Une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera au programme sur Equidia ce mardi. Elle se déroulera sur l’hippodrome de Vincennes. C’est donc sur cette piste que se produira FANNY DE L’OISON (n°10), le cheval du jour de FT. Ce représentant de l’entraînement de Christine Delamare courra la deuxième épreuve du programme, une course au trot attelé réservée aux seules pouliches. Mise au repos durant le meeting d’hiver après deux sorties en demi-teinte. Elle n’était sûrement pas au mieux à cette période et on ne la condamnera pas sur ces échecs relatifs. On la jugera plutôt sur ses tentatives précédentes qui retenaient l’attention. On l’avait notamment vu faire jeu égal avec Freyja du Pont sur la petite piste. Hors, cette dernière fait désormais partie de l’élite de cette génération. La ligne est donc particulièrement intéressante et elle lui confère une chance de premier ordre à défendre en pareille société. Auteur d’une probante rentrée où elle s’est octroyée une bonne troisième place dans un lot analogue, cette pouliche bien née devrait logiquement participer à l’arrivée de cette compétition si elle s’adapte au tracé sélectif de la grande piste de Vincennes. Capable d’afficher des progrès, il conviendra de suivre sa performance avec une certaine attention.

 Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également