Prix de Buenos-Aires - Course pmu du 23 juillet 2016
/ / Pronostic Quinté du 23 juillet 2016 – Prix de Buenos-Aires

Pronostic Quinté du 23 juillet 2016 – Prix de Buenos-Aires

L’analyse de la course avec la base et le tocard du quinté

pronostic pour le quinté du 23 juillet 2016

C’est le prix de Buenos-Aires qui a été retenu pour supporter les enjeux sur la course du quinté en ce 23 juillet sur l’hippodrome d’Enghien. Il s’agit d’une compétition au trot attelé d’un excellent niveau qui se déroulera sur la distance de 4150 mètres. On y retrouvera 15 partants bien connus des turfistes et, à priori, il ne faut pas s’attendre à des rapports très élevés.

Le favori du pronostic de Fréquence Turf

ALTESSE DU MIREL (11) est une jument que l’on aime beaucoup sur FT. Cette fille de ready cash vient d’effectuer sa rentrée dans une course pmu sur l’hippodrome en herbe d’Agon-Coutainville après avoir couru honorablement dans des bons lots au printemps. Elle était même parvenue à s’imposer dans le prix Jean Riaud au mois d’avril dernier sur le parcours classique de la grande piste de Vincennes dominant des chevaux de la trempe de Conlight as et Ustinof du vivier. Certes, elle ne sera pas déferrée des 4 pieds pour ce quinté+ mais elle sera très avantagée par la longue ligne d’arrivée de l’hippodrome d’Enghien. Elle sera la préférée du prono de Fréquence Turf pour ce samedi.

Le cheval de base

TIEGO D’ETANG (15) est le cheval de classe au départ de ce tiercé. Est-il encore utile de présenter ce grand champion qui  a couru les plus belles épreuves du calendrier français ?… Certes, il va rendre la distance mais ce très bon sprinteur aura le temps de revenir vu la longue distance imposée. Avant le coup, il semble donc constituer une base assez fiable pour les jeux en champ réduit. Espérons juste qu’il ne compromette pas ses chances au moment de la volte car le départ reste son talon d’achille.

Le tocard du quinté

TOM RUSH (4) est un bon cheval qui doit absolument courir caché jusqu’à l’entrée de la ligne droite et il lui faut donc une course rythmée pour donne sa pleine mesure. Avantagé par la longue distance et déferré des postérieurs comme lors de ses meilleures tentatives, il semble capable de confirmer la bonne performance réalisée en dernier lieu sur cette même piste. On le verra donc comme un bon tocard dans ce quinté du 23 juillet.

L’outsider

SWEDISHMAN (14) a désormais 10 ans mais il est toujours aussi performant. C’est un bon finisseur qui va être avantagé par le profil de la piste d’Enghien. S’il peut se faire ramener sur les chevaux de tête sans faire trop d’efforts alors on devrait le retrouver dans la combinaison gagnante de ce prix de Buenos-Aires.

Les 4 chevaux incontournables

DUKE OF GREENWOOD (7) est un bon cheval mais il a des gains désormais et il n’a donc plus autant de marge que par le passé. Toutefois, la qualité de son engagement retient l’attention et s’il peut bénéficier d’un bon parcours, il ne semble pas incapable de conserver une petite place. UNICE DE GUEZ (10) vient de se montrer fautive dans une course pmu à Vichy alors qu’elle avait été préparée avec soin par son entraîneur Jean-Michel Bazire. De nouveau déferrée des 4 pieds, elle tentera de se racheter dans ce tiercé quarté quinté+. Elle en a assurément les moyens… On attendait un peu mieux de VERY NICE MARCEAUX (13) dans le prix Bertrand Deloison alors qu’il était déferré des 4 pieds. On ne le condamnera pas la dessus et on s’en méfiera pour une quatrième ou une cinquième place. ALIENOR DE GODREL (5) n’a jamais été aussi performante qu’à l’heure actuelle. Si elle peut bénéficier d’un parcours préservé comme elle les aime, cette pensionnaire de l’écurie Franck Anne n’est pas incapable de s’emparer d’une place.

En cas de non partant

VALO JENILAT (8) alterne le bon et le moins bon en ce moment. Il aurait pu intégrer ce pronostic mais il faut bien faire des choix. On le verra comme un cheval de complément en cas de non partant.

Le pronostic quinté gratuit

Conseil de jeu de Fréquence Turf pour ce quinté du 23/07/2016 : 11 – 15 – 4 – 14 – 7 – 10 – 13 – 5

Les autres points de vue sur ce prix de Buenos-Aires

Parce que plusieurs avis valent mieux qu’un, Fréquence Turf vous propose également les commentaires des entraîneurs, les meilleurs pronostics de la presse et l’analyse de Paris Turf TV.

L’avis des entraîneurs

Vincent Martens : Perfect Power (1) aurait fini à l’arrivée s’il avait été plus chanceux récemment. Il affiche une belle forme avant ce prix de Buenos-Aires. C’est un trotteur qui possède de la tenue et les 4.150 mètres ne seront pas un problème tout comme le fait qu’il évoluera ferré. Je le vois dans les cinq premiers à l’issue d’un bon parcours.

Cédric Herserant : Bahia Quesnot (2) a pris volontairement un petit break. Elle a des kilomètres derrière elle et s’est exercée en extérieur. Elle est prête à faire sa rentrée dans ce quinté du 23 juillet. La piste d’Enghien avec sa longue ligne droite lui plaît beaucoup et la longue distance ne sera pas un souci. On va courir battu et viser une petite place.

Stéphane Meunier : Adélia de Mélodie (3) va accuser des progrès sur sa récente sortie. Bien sûr, on ne peut ambitionner qu’une quatrième ou une cinquième place vu l’adversité. Il faudra la courir battue un maximum. Son driver David Thomain la connaît parfaitement. Elle n’est pas hors d’affaire pour une place.

Gildas Donio : Tom Rush (4) s’est très bien comporté dans le Prix de la Manche. Il est à l’aise à Enghien et sur les parcours de tenue. Malgré l’opposition, j’ai des raisons d’être confiant. Vu sa condition physique , il devrait répéter. Avec un peu de chance, on peut accrocher le podium.

Franck Anne : Aliénor de Godrel (5) est redevenue chanceuse. J’espère que cela va se poursuivre. Courir à une semaine ne lui posera pas de problème, au contraire, elle ne sera que mieux. Il y a de l’opposition, mais une place me semble dans ses cordes. Elle est au top avant ce quinté+.

David Lemarchand : Conrads Fredrik (6) a été victime de la leptospirose et a été arrêté plusieurs semaines. Physiquement, il est sur la montante, sans être encore revenu à son meilleur niveau. Mon cheval risque de manquer de compétition mais il n’est pas totalement hors d’affaire.

Peter J. Strooper : Duke of Greenwood (7) nous a déçu par sa manière à ne plus pouvoir être incisif dans les deux cents derniers mètres. Cela avait été aussi le cas la fois d’avant à Duindigt. Je pense que le parcours départagera les meilleurs. Le mien peut être cinquième.

Eric Raffin : Valko Jenilat (8) a laissé des regrets en dernier lieu à l’occasion d’une course pmu au trot attelé. Auparavant à Vincennes, il avait fait un truc et m’avait beaucoup plu. Les 4.150 mètres ne vont pas le déranger car c’est un cheval qui a de la rate. Il faut voir comment va se courir ce prix de Buenos-Aires mais il détient une bonne chance.

Alexandre Abrivard : Nefertite del Rio (9) se plaît sur les parcours de tenue et a pris la deuxième place l’année dernière. Si elle venait à rééditer ce classement, ce serait super mais elle est confrontée à de bons chevaux pour ce quinté du 23 juillet et je penche davantage vers une place en fin de combinaison gagnante.

Jean-Michel Bazire : Unice de Guez (10) avait été préparée pour le Grand Prix du Conseil Municipal de Vichy. Malheureusement, elle s’est élancée au galop et elle a été disqualifiée. Ma jument est en forme et ce parcours de longue haleine ne va pas la déranger. Elle peut prendre une belle place malgré l’opposition relevée.

Pierre Vercruysse : Altesse du Mirel (11) aura beaucoup de fraîcheur pour cet engagement. C’est une jument qui possède beaucoup de tenue. Elle ne tire pas durant un parcours et va être à son affaire sur cette très longue distance. Je lui protège les pieds avec des plaques aux antérieurs. Je serai satisfait d’un podium.

Joël Van Eeckhaute : Athos des Elfes (12) n’a pas été revu depuis sa bonne rentrée dans l’étape du GNT à Laval le 8 juin dernier. Au travail, il me paraît bien mais son objectif sera le Prix de la Haye. J’en attends une belle performance. Il faut l’inclure dans la bonne combinaison de ce tiercé quarté quinté+.

Philippe Allaire : Very Nice Marceaux (13) n’a plus trop de marge de manœuvre. Lors de sa dernière sortie sur l’hippodrome de Vincennes, il avait été mené un peu trop offensivement. Il sera plus à son affaire à Enghien mais il va falloir courir battu pour essayer de venir prendre une place dans la ligne d’arrivée.

Thierry Duvaldestin : Swedishman (14) s’est très bien comporté dans une course pmu disputée sur les bords de l’Allier. Il a même échoué de peu pour la victoire ce jour-là. Je n’ai pas trop le choix des engagements désormais avec lui et rendre cinquante mètres ne sera pas facile vu le niveau de ses adversaires. Pour le podium, cela me semble difficile et je penche plutôt pour une place en fin de combinaison.

Christian Bigeon : Tiégo d’Etang (15) a subi un accrochage dans le tournant final à Vichy d’où sa faute. C’est dommage car il avait beaucoup de ressources et se serait certainement imposé. Il a déjà fait ses preuves sur ce type de parcours qui ne m’effraie pas. Il a sa place sur le podium de ce prix de Buenos-Aires.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse hippique

Les pronostiqueurs : Canalturf, Geny courses, Paris Courses, La gazette des courses, Bilto, RTL, Tierce magazine.
La gazette des courses 151081145142
Canalturf151181013452
Paris courses 108151114425
Geny courses 41581014111312
Bilto 1081115451413
RTL1015811144135
Tierce Magazine101584115142

L’analyse de Paris Turf TV

Analyse et pronostic de Paris Turf TV pour ce tiercé quarté quinté du 23 juillet 2016.

Le cheval du jour

Attention amis turfistes, ce cheval du jour n’est pas issu d’une longue étude du papier. C’est plutôt un trotteur dont le nom saute aux yeux à la lecture des partants. Ce n’est donc pas à proprement parler un cheval de base pour vos jeux.

HIPPODROME D’ENGHIEN – Réunion 1 – Course pmu n°1 – Prix de la Place d’Iéna – Départ prévu vers 13h35 : CHIC DE JALK (6) est le cheval qui possède le plus de potentiel au départ de cette course au trot monté. A la lecture de ses performances, on peut constater qu’il a déjà dominé des chevaux d’un bon niveau lorsqu’il a daigné rester sage jusqu’au poteau d’arrivée. Par exemple, lorsqu’il gagnait sur l’hippodrome de Caen en septembre dernier, il battait aisément César Volo, un cheval qui est monté de catégorie avec bonheur par la suite durant le meeting d’hiver. Cette année, il n’a couru que trois fois pour autant de disqualifications mais c’était au sulky et ce n’est pas là qu’il est le meilleur. Ce samedi, il va donc faire sa réapparition dans sa discipline de prédilection et ce sera face à une opposition à sa portée. S’il consent à trotter d’un bout à l’autre du parcours, ce représentant de l’écurie de Guillaume Moinon devrait assurément participer au sprint final de cette compétition. On suivra donc de près ses allures lors des canters pour voir s’il est dans de bonnes dispositions avant la course.

A lire également