Prix Arietis - course pmu du 23 novembre 2018

Pronostic quinté du 23 novembre 2018 – Prix Arietis

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 23 novembre aura comme support le prix Arietis, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 55000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 5 ans n’ayant pas gagné 130000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 20h15 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la petite piste. A l’occasion de cette épreuve disputée en nocturne, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 premiers chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000). Avant le coup, tous ces concurrents se tiennent de près. Le parcours devrait donc faire la différence et les départager.

Le favori du pronostic

Ayant quelques titres intéressants à faire valoir, DIMO D’OCCAGNES (n°4) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Comme son illustre géniteur, ce fils de Timoko et Nymphe d’Occagnes est un cheval dur à l’effort qui aime animer les courses auxquelles il participe. Vendredi, il sera mené par Franck Ouvrie, un driver qui s’entend parfaitement avec lui (2 victoires et 3 accessits en 6 sorties, soit 83% de réussite à la place, un chiffre remarquable). On notera également qu’il sera déferré des 4 pieds, une configuration qui lui a souvent permis d’obtenir de bons classements (2 succès et un accessit d’honneur lors du dernier meeting d’hiver). Il aura donc pas mal d’atouts dans son jeu. Ayant déjà trotté 1’13’0 sur ce parcours, il devrait lutter pour les premières places s’il parvient à rapidement rendre tête et corde. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Bien engagé au plafond des gains, DUDU DU NOYER (n°16) constitue une base solide dans ce quinté+. Vendredi, ce cheval entraîné par Sylvain Roger sera, en effet, le trotteur le plus riche tout en étant un de ceux qui a le moins couru. Il est vrai que son entraîneur l’a mis de côté tout au long de la saison et il doit certainement être en important retard de gains à l’heure actuelle. Lors du dernier meeting d’hiver, ce fils de Real de Lou et Samarcande s’était montré très régulier s’octroyant 6 accessits et une victoire en 7 sorties (soit 100% de réussite dans les trois premiers, un chiffre remarquable). A cette époque, il faisait jeu égal avec des chevaux de la trempe de Devirmont, Douxor de Guez, Duke of Carless. Autant de trotteurs qui auraient eu une belle chance à défendre en pareille société. Vendredi, il sera associé à Jean-Michel Bazire, l’indétrônable sulky d’or, et il courra déferré des 4 pieds, une configuration qui lui convient parfaitement. Voilà qui devrait lui permettre s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, DORUS WELL (n°11) semble être le bon tocard de ce quinté du 23 novembre. Ce pensionnaire de l’écurie d’Antonius Wilderbeek avait souvent bien couru lors du précédent meeting d’hiver gagnant deux épreuves sur la grande piste. Il avait même porté son record à 1’11’7, un excellent chrono qui le place en net retard de gains. En analysant ses performances, on peut également s’apercevoir qu’il a souvent bien couru sur ce tracé corde à gauche. Ce fils de Gogo et Parama compte, en effet, 3 accessits en quatre tentatives sur ce parcours des 2850 mètres de la petite piste. Associé à Gabriele Gelormini et capable de trotter moins de 1’14’ sur cette distance, il pourrait pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Alors qu’il faisait son retour sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle, DAUPHIN DU MAXFRAN (n°8) s’est rappelé au bon souvenir des parieurs en s’octroyant une bonne deuxième place. Ce jour-là, il n’était devancé que par le protégé de Matthieu Abrivard. De nouveau confié à l’habile Franck Nivard et encore déferré des 4 pieds, cet élève de David Cherbonnel ne semble pas incapable de prendre sa revanche sur ce dernier et jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix Arietis. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

DUEL DU GERS (n°12) est en pleine possession de ses moyens comme le montre son récent succès acquis sur les 2700 mètres corde à gauche de la grande piste. De nouveau déferré des postérieurs, ce protégé de Matthieu Abrivard pourrait s’octroyer un accessit s’il ne se retrouve pas trop loin des chevaux de tête pour aborder la dernière ligne droite. DUC DU LUPIN (n°13) vient de prouver sa forme à deux reprises au trot monté. Vendredi, ce représentant de l’entraînement de Jean-Paul Marmion sera bien engagé et il évoluera en plein dans sa catégorie. Sûrement préparé avec soin, il devrait lutter pour les premières places à l’issue d’un parcours sans encombres. Avant le coup, on lui accordera un très large crédit.  DREAMER BOY (n°10) fait preuve d’une louable régularité depuis plusieurs mois. Ce pensionnaire de l’écurie d’Yves Dreux reste, en effet, sur toute une série de bons résultats obtenus dans des courses pmu qui se couraient en province. A Vincennes, il semble avoir moins de marge de manoeuvre mais il pourrait, tout de même, participer activement à l’arrivée à l’issue d’un bon déroulement de course. Il a donc toute sa place dans ce prono. DAYAN WINNER (n°7) n’est pas un champion mais il rentre aux balances quasiment après chaque tentative. Vendredi, cet élève de Sébastien Guarato devra encore bénéficier d’un bon parcours pour tirer son épingle du jeu mais il pourrait parfaitement compléter la combinaison gagnante s’il bénéficie de circonstances de course avantageuses. On aurait pu en citer d’autres car les possibilités pour les places sont vraiment très nombreuses.

La dernière minute

DROIT D’AUTEUR (n°6) est un cheval très régulier dans ses résultats et sa carrière a été très bien menée depuis ses premiers pas en compétition. Ce représentant de la casaque de Guy Chérel semble toutefois avoir montré quelques limites lors de ses plus récentes sorties au trot attelé. Il lui faudra donc bénéficier d’un parcours à sa convenance pour se mettre en évidence. Délaissé par Eric Raffin et associé à Julien Dubois, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 23/11/2018 : 4 – 16 – 11 – 8 – 12 – 13 – 10 – 7

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Antoine Wiels (n°13) : 66% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°16) : 56% de réussite
  • Franck Nivard (n°8) : 50% de réussite
  • Bjorn Goop (n°1) : 45% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°12) : 44% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Jean-Pierre Thomain (n°2) : 66% de réussite
  • David Cherbonnel (n°8) : 58% de réussite
  • Jean-Philippe Dubois (n°6) : 58% de réussite
  • Jean-Paul Marmion (n°13) : 56% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°12) : 50% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Dorus Well (n°11) : 1’11’7
  • Dusty Wood (n°9) : 1’12’0
  • Défi Calendes (n°5) : 1’12’6
  • Dreamer Boy (n°10) : 1’12’9
  • Droit d’Auteur (n°6) : 1’12’9

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Droit d’Auteur (n°6) : 1’12’9
  • Dimo d’Occagnes (n°4) : 1’13’0
  • Duel du Gers (n°12) : 1’13’0
  • Dreamer Boy (n°10) : 1’13’8
  • Dusty Wood (n°9) : 1’13’9

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des chevaux entiers et hongres âgés de 5 ans n’ayant pas gagné 130000 € au cours de leur carrière. Distance à parcourir : 2850 mètres. 16 partants Corde à gauche. Petite piste. Mâchefer. Allocations totales : 55000 € (Vainqueur : 24750 €, 1er accessit : 13750 €, 2ème accessit : 7700 €, 4ème place : 4400 €, 5ème place : 2750 €, 6ème place : 1100 €, 7ème place : 550 €).

Les interviews des entraîneurs

Vincent Lacroix : Daguet Normand (n°1) avait soufflé après avoir aligné les bons résultats au cours de l’été. Pour sa semi-rentrée, il a eu un bon comportement en trottant 1’14’0 dans une course pmu qui se déroulait sur la grande piste de Vincennes. Depuis cette bonne performance, il affiche un bon degré de forme lors des séances d’entraînement. À Paris, il faut viser juste avec lui car sa marge est réduite avec ses gains. Cela dit, il répète ses valeurs et fait preuve d’une louable régularité. Un nouvelle fois déferré des quatre pieds, il peut figurer à l’arrivée de ce quinté du 23 novembre d’autant que la petite piste jouera en sa faveur.

David Thomain : Docteur d’Erable (n°2) avait été volontairement arrêté cet été. Dernièrement, à Saint-Brieuc, pour son retour à la compétition après quatre mois d’absence, mon protégé avait le handicap de rendre la distance et il a montré qu’il avait besoin de courir pour retrouver son meilleur niveau. Il restera ferré ce vendredi. Je l’ai engagé dans ce tiercé afin de lui permettre d’améliorer sa condition physique.

Sébastien Guarato : Dioclès (n°3) est arrivé depuis peu à l’écurie. Pour sa première sortie sous mon entraînement à Cabourg, il avait le handicap de s’élancer à l’extérieur derrière l’autostart et il a été dominé pour finir. Il travaille pourtant très bien le matin. Il faut donc lui faire retrouver la flamme de la compétition. Je vais lui retirer le bonnet fermé et le déferrer des quatre pieds. On verra bien mais il doit avant tout me rassurer sur son degré de forme actuel. Après avoir aligné les bons résultats en province, Dayan Winner (n°7) n’a pas démérité pour son retour sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle après s’être retrouvé un peu loin des chevaux de tête durant le parcours. Vendredi, il évoluera en plein dans sa catégorie sans trop de marge de manœuvre. La petite piste sera mieux pour lui. À l’issue d’un parcours à l’économie le long de la corde et non loin de la tête, il pourrait figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté+.

Antonio Ripoll Rigo : Dimo d’Occagnes (n°4) revient au mieux après avoir décompressé quelques mois, durant lesquels il est allé au pré et à la piscine. Ses derniers parcours lui ont pleinement profité. La dernière fois, il s’attaquait à trop forte partie. L’engagement est plus favorable vendredi soir et mon pensionnaire courra sur un parcours qui conviendra parfaitement à ses aptitudes. Il sera pieds nus pour ce prix Arietis et , s’il parvient à prendre le train à son compte, il devrait être capable de tirer son épingle du jeu.

Vincent Collard : A Enghien, Défi Calendes (n°5) s’est désuni au moment où son driver l’a décalé. C’est dommage, il aurait sûrement été dans le coup. Faute d’engagements favorables à son programme, il n’a pas été revu depuis cette sortie. Sachez toutefois qu’il a bien travaillé et il est prêt à montrer son meilleur visage. Jean-Philippe Monclin, son driver, se remet à son sulky ce vendredi soir. Les conditions de course sont favorables et il sera déferré des quatre pieds. J’espère le voir obtenir un bon résultat dans ce quinté du 23 novembre.

David Cherbonnel : Début novembre, pour son retour à Vincennes, Dauphin du Maxfran (n°8) a prouvé que sa condition physique était au beau fixe. Ce jour-là, mon cheval s’est très bien comporté n’étant devancé qu’à la fin par Duel du Gers, l’élève de Matthieu Abrivard. Il a eu le temps de pleinement récupérer et se présentera en pleine possession de ses moyens. Revenir sur la petite piste ne lui posera pas de problème. Cette semaine, il était au top de sa forme à l’entraînement. Personnellement, je le vois lutter pour les premières places dans ce tiercé.

Yves Dreux : Je comptais sur Dreamer Boy (n°10) lors du dernier meeting d’hiver mais c’est finalement à partir du printemps qu’il a aligné les bonnes performances. Il est toujours en grande condition physique et l’engagement sera très favorable ce vendredi. Voilà un an, mon élève avait gagné une course pmu sur les 2200 mètres de la petite piste et il sera encore mieux sur 2850 mètres. Si tout se passe bien, il a encore sa place à l’arrivée de ce quinté+. Je vous conseille donc de lui accorder un large crédit.

Julien Riallot : A Vire, on a voulu munir Dorus Well (n°11) de plaques aux antérieurs mais il n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances. Sachez que mon pensionnaire a bien travaillé depuis cet échec. Sa forme est donc au beau fixe avant de courir à ce prix Arietis. Il n’est pas compliqué même s’il faut faire attention au moment de la volte. Il est ensuite capable de trotter aux avant-postes. La petite piste ne va pas le déranger et Gaby Gelormini, son driver, le connaît parfaitement. Vendredi, on compte le voir obtenir un bon classement.

Matthieu Abrivard : En dernier lieu, Duel du Gers (n°12) a bénéficié d’un bon déroulement de course et il s’est imposé de plaisante manière. La petite piste ne va pas le déranger, il est capable d’entamer son effort plus tôt si besoin. Il est resté en excellente condition physique et découvrira dans la foulée un engagement idéal au plafond des gains. J’en attends une confirmation à l’occasion de ce quinté du 23 novembre.

Jean-Paul Marmion : Duc du Lupin (n°13) vient de se changer les idées en disputant une course pmu au trot monté. Pour son retour à l’attelé, il dispose d’un engagement intéressant. Véloce en partant, il sera à son affaire sur les 2850 mètres corde à gauche de la petite piste. Si tout se passe bien, mon pensionnaire devrait faire partie de la combinaison gagnante de ce tiercé. Avant le coup, le pensionnaire d’Yves Dreux me paraît dur à battre. Tous les feux sont au vert.

Alexandre Abrivard : Défi Pierji (n°14) reste sur de bonnes performances en province, sur des pistes à main droite. Il est plus à l’aise sur ce genre de tracé. Cela dit, il s’est déjà bien comporté sur le tracé qui nous intéresse. A Vincennes, le rythme des courses est plus élevé qu’en province. Il devra donc bénéficier d’un déroulement de course favorable à la corde pour tirer son épingle du jeu dans ce quinté+. Sachez qu’il est toujours au top de sa forme.

Jacques Etienne Thuet : Dernièrement, dans une course rythmée, Destin Carisaie (n°15) avait le handicap de s’élancer au deuxième poteau de départ et il eu beaucoup de mal à négocier les tournants à droite. Cette sortie avait pour objectif de l’amener au top pour cet objectif visé de longue date. Mon cheval est en meilleure condition physique que lors de son dernier succès à Vincennes. Il sera déferré des quatre pieds. C’est un pisteur qui doit courir caché pour donner sa pleine mesure. Eric Raffin, son driver, s’entend bien avec lui. Seule réserve, il aurait été plus à son aise sur la grande piste.

Sylvain Roger : J’ai volontairement économisé Dudu du Noyer (n°16) durant l’année pour le meeting d’hiver. Pour son retour à Vincennes, mi-novembre, sans artifices et avec les oreilles bouchées, il a plutôt bien tenu sa partie. Là, je lui remets le bonnet fermé et le déferre des quatre pieds. Courir à huit jours ne sera pas un souci. Mon protégé a du travail derrière lui et il me paraît donc prêt à fournir sa meilleure valeur.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé en paris sportifs et paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1215841316126
Turfomania.fr124131615168
Equidia8161210156114
Geny Courses1612101581367
Canalturf.com1516121086134
Zeturf.fr121516810694
Radio Balances161215841106
Bilto1615121084613
RTL12161081561314
Tierce Mag.1012168461513

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 23 novembre 2018 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Philippe Thévenon et Yann Daigneau.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les vendredis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début de soirée aux alentours de 20h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°5 (Prix Philagoria) – Départ prévu aux alentours de 21h36 – Trot monté – Mâles – Allocations totales : 34000 € – Distance à parcourir : 2200 mètres – Grande et petite piste – 12 partants – Corde à gauche – Pour poulains entiers et hongres âgés de 4 ans n’ayant pas gagné 33000 € au cours de leur carrière : Comme tous les vendredis, l’hippodrome de Vincennes donne rendez-vous aux parieurs pour sa traditionnelle réunion en nocturne sur la petite piste. C’est au cours de cette réunion premium que se produira le ELDORADO DREAM (n°8), le cheval du jour de FT. Ce pensionnaire de l’écurie de Stéphane Meunier est un cheval bien né par Uniclove et Gloria de l’Iton, mère de Panache de l’Iton (près de 250000 € de gains) et de l’utile Angel d’or, un cheval déjà vu à l’honneur dans les événements. Il disputera la cinquième épreuve du programme, une course pmu au trot monté qui a réuni 12 partants. Avant le coup, sa musique récente n’incite guère à l’optimisme mais, ce jeudi, il retrouvera Yoann Lebourgeois, un jockey qui compte 100% de réussite en sa compagnie (2 victoires en 2 sorties dont une à Vincennes en 1’13’2, un chrono intéressant). On notera que, lors de ces deux succès, il dominait des chevaux de la trempe de Express Duo, Ecu du Levant, Emir de l’Iton et Eagle Meslois. Autant de trotteurs qui auraient été plébiscité par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cette compétition sous la selle. Il aura donc pas mal d’atouts dans son jeu et on peut en espérer un bon résultat dans ce lot à sa portée. Pour cela, il faudra qu’il reste dans les bonnes allures d’un bout à l’autre du parcours.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également