Prix de Montflanquin - course pmu du 24 février 2019

Pronostic quinté du 24 février 2019 – Prix de Montflanquin

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 24 février aura comme support le prix de Montflanquin, une prestigieuse course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition internationale dotée de 56000 € d’allocations a réuni 16 partants âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 351000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste et ils seront répartis sur deux échelons de départ (Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 199000 € ou plus). A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire de 500000 euros mais sans le controversé numéro plus. Les parieurs ayant trouvé les cinq premiers chevaux dans l’ordre exact d’arrivée se partageront donc ce jackpot.

Le favori du pronostic

En pleine possession de ses moyens, COCKTAIL JULINO (n°8) semble parfaitement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce pensionnaire de l’écurie de Loïc Bernard Martin vient de laisser une belle impression à l’occasion d’un événement à Vincennes franchissant le poteau d’arrivée en quatrième position derrière Valokaja Hindo, un élève de Jean-Michel Bazire qui a répété par la suite. Ce jour-là, fidèle à sa tactique préférée, ce fils de Pagalor et Lady de Beauregard avait joué les attentistes au sein du peloton avant de fournir un excellent effort final (1’10 pour ses derniers 500 mètres). Dimanche, ce redoutable finisseur aura certes le handicap de rendre 25 mètres mais il affrontera un lot dans ses cordes. De plus, il évoluera sur un tracé sélectif qui devrait jouer en sa faveur. Il aura donc pas mal d’atouts dans son jeu. Dès lors, s’il ne se retrouve pas trop loin des chevaux de tête à la sortie du tournant final, il devrait lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

BALADIN HONGROIS (n°11) retrouve progressivement la bonne carburation et, avant le coup, il constitue une base solide dans ce quinté+. Ce représentant de l’entraînement d’Arnaud Desmottes vient, en effet, d’afficher de sérieux progrès en s’emparant du second accessit d’un événement où il avait le désavantage d’affronter des chevaux étrangers, ce qui ne sera pas le cas cette fois-ci. Ce jour-là, il a longtemps trotté parmi les chevaux de tête avant de poursuivre courageusement son effort dans la dernière ligne droite. Dimanche, ce fils de Bon Conseil et Rélodie Hongroise affrontera un lot à sa portée et il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Il pourrait même renouer avec la victoire si son driver parvient à le rapprocher des chevaux de tête dans la montée. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ses meilleurs titres, COPERNIC DE PLAY (n°10) semble être le bon tocard de ce quinté du 24 février. Jamais au mieux durant l’hiver, ce fils de Giant Cat et Orélie de Play a peu couru durant ce meeting et, pour le moment, il tarde à retrouver toutes ses sensations comme le montrent se deux plus récentes sorties à Vincennes. On se gardera néanmoins de faire fi de ses chances car, l’an dernier à pareille époque, il avait refait surface avec le retour des beaux jours. Il avait ensuite aligné les victoires dans des lots bien composés tant en province qu’à Vincennes. La météo clémente de ces derniers jours devrait lui avoir fait le plus grand bien et il ne devrait certainement plus tarder à pointer le bout de son nez. Le lot n’ayant vraiment rien d’extraordinaire, il n’y aurait rien de surprenant à le voir pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Meilleur que jamais à l’heure actuelle, CICERO NOA (n°15) vient d’améliorer son record en trottant 1’10’6 sur le parcours des 2100 mètres autostart de la grande piste, un chrono digne des meilleurs. Ce jour-là, il faisait jeu égal avec Tessy d’Eté, I Love Paris, Mindyourvalue W.F, Barrio Josselyn, Ange de Lune, Coach Franbleu et Cobra Bleu. Autant de chevaux qui auraient figuré parmi les favoris des parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cette épreuve au trot attelé. Dimanche, ce cheval entraîné par Jan Vanhoucke évoluera certes sur une distance plus longue mais cela ne lui posera aucun souci. De plus, il va bénéficier d’un engagement de choix au plafond des gains et sera de nouveau déferré des 4 pieds. Autant de signes qui laissent penser qu’il a été préparé avec soin pour cet événement. Dès lors, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix de Montflanquin si Pierre Vercruysse le drive au mieux de ses intérêts. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

CERENZO TURBO (n°9) vient de montrer ses limites mais il redescendra quelque peu de catégorie ce dimanche. Dès lors, une quatrième ou cinquième place est encore possible. BAYOKOS ATOUT (n°5) n’est pas un champion, loin s’en faut, mais il fait preuve d’une louable régularité dans ses résultats. En dernier lieu, cet élève de Franck Nivard évoluait sur son parcours de prédilection et il s’est bien comporté terminant au cinquième rang. Dimanche, il évoluera sur un tracé sélectif où il n’a encore jamais obtenu de bons résultats et, à priori, il aura fort à faire s’il veut s’imposer. Il aurait toutefois été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono vu l’excellence de sa condition physique et la qualité de son engagement en tête. En raison de sn handicap de 25 mètres, BILOOKA DU BOSCAIL (n°13) aura certainement du mal à monter sur le podium. Il n’y aurait toutefois rien de surprenant à la voir compléter la combinaison gagnante à l’issue d’un bon déroulement de course. Lors d’une récente course pmu disputée sous la selle, AMIRAL DU BISSON (n°12) a été disqualifié après enquête sur ses allures mais il franchissait le poteau en troisième position. Ce jour-là, cet élève de Bertrand Kernivinen affichait un net regain de forme après une rentrée discrète. De retour au trot attelé, il essaiera de confirmer.

La dernière minute

BAD COMPANY (n°6) est une jument limitée qui semble meilleure sur les hippodromes avec piste plate. Dimanche, cette jument entraînée par Mickaël Dollion aura l’avantage d’être drivée par David Thomain. De plus, elle sera bien placée en tête. Elle pourrait éventuellement conserver une cinquième place si quelques chevaux en vue ne fournissaient pas leur véritable valeur. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 24/02/2019 : 8 – 11 – 10 – 15 – 9 – 5 – 13 – 12

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Franck Nivard (n°5) : 55% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°8) : 43% de réussite
  • Björn Goop (n°12) : 42% de réussite
  • Arnaud Desmottes (n°11) : 41% de réussite
  • David Thomain (n°6) : 41% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Loïc Bernard Martin (n°8) : 80% de réussite
  • Jan Vanhoucke (n°15) : 60% de réussite
  • Philippe Billard (n°9) : 60% de réussite
  • Mickaël Dollion (n°6) : 50% de réussite
  • Franck Nivard (n°5) : 50% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Cicero Noa (n°15) : 1’10’6
  • Bilooka du Boscail (n°13) : 1’11’7
  • Cérenzo Turbo (n°9) : 1’11’8
  • Cocktail Julino (n°8) : 1’12’0
  • Copernic de Play (n°10) : 1’12’1

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Cocktail Julino (n°8) : 1’12’9
  • Cicero Noa (n°15) : 1’12’9
  • Cérenzo Turbo (n°9) : 1’12’9
  • Copernic de Play (n°10) : 1’13’2
  • Baladin Hongrois (n°11) : 1’13’3

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des mâles, femelles et hongres âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 351000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 199000 € ou plus. Distance à parcourir : 2850 mètres. Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 16 partants. Météo : Temps ensoleillé (15°). Allocations totales : 56000 € (Vainqueur : 25200 €, 1er accessit : 14000 €, 2ème accessit : 7840 €, 4ème place : 4480 €, 5ème place : 2800 €, 6ème place : 1120 €, 7ème place : 560 €).

Les interviews des entraîneurs

Pascal Godey : Amour Encore (n°1) a fait ce qu’il a pu durant le meeting d’hiver mais force est de reconnaître que sa marge de manœuvre est désormais réduite avec ses gains. Mon cheval n’a pas eu un programme attrayant. Il serait plus compétitif dans les course pmu à réclamer, c’est évident. Dimanche, il est encore barré pour les premières places. Il aura néanmoins l’avantage d’être en pleine possession de ses moyens et il va encore donner son maximum pour obtenir le meilleur classement possible. Sachez qu’il sera déferré des postérieurs et muni de plaques aux antérieurs. Avant le coup, je serais pleinement satisfait s’il s’octroyait la cinquième place de ce quinté du 24 février.

Junior Guelpa : Altéa de Piencourt (n°2) revient en forme à l’entraînement. À Cagnes, la jument a couru en progrès alors qu’elle évoluait pieds nus. Sa sortie en début de semaine a permis de peaufiner sa préparation. Elle n’a pas de belles courses à son programme dans le Sud-Est de la France et comme on vient avec Bahia Quesnot, on tente notre chance. Elle sera ferrée mais de façon à être compétitive. A mon avis, elle n’est pas incapable d’obtenir un bon résultat dans ce tiercé à Vincennes. Vous auriez tort de l’éliminer de votre prono.

Tanguy Devouassoux : Virus (n°3) a dû effectuer deux longs déplacements en début d’année et ses deux échecs sont à oublier. En dernier lieu, mon cheval s’est mis au galop dans la descente au moment où il allait se rabattre. Dès lors, la messe était dite. Dimanche, il n’est pas impossible qu’il soit muni d’un bonnet fermé. A la surprise, cela lui avait déjà réussi par le passé. Bien engagé en tête, il va tenter de compléter la combinaison gagnante de ce quinté+.

Olivier Bizoux : Banquière (n°4) avait besoin de se reposer en fin d’année mais elle a aussi été malade. Il lui faudra qu’elle dispute quelques courses pmu avant de retrouver le bon rythme. Il s’agira donc pour elle d’une vraie rentrée à l’occasion de ce prix de Montflanquin. Elle va courir le long de la corde.

Franck Nivard : En dernier lieu, Bayokos Atout (n°5) a très bien tenu sa partie alors qu’il avait le handicap de s’élancer avec un numéro derrière l’autostart. De plus, il a subi un accrochage dans la montée. Mon pensionnaire est resté au top de sa forme au travail. Dans ce quinté du 24 février, il va découvrir un engagement favorable au premier poteau de départ. Le rallongement de la distance ne va pas le déranger. Le lot n’ayant rien d’extraordinaire, je vais essayer de l’installer rapidement tête et corde. A mon avis, il peut aller très loin. Je suis confiant. Tous les feux sont au vert.

Mickaël Dollion : En dernier lieu, Bad Company (n°6) n’a pas démérité sur les 2100 mètres autostart de la grande piste. Ce jour-là, il lui a fallu négocier une partie du parcours le nez au vent. Malgré cela, ma jument a bien soutenu son effort jusqu’au bout. Elle a peu couru cet hiver et demeure fraîche, un atout non négligeable. Dimanche, elle sera aussi bien engagée au premier échelon. La distance lui importe peu. Il faudra juste que son driver préserve sa pointe de vitesse jusqu’à la sortie du tournant final. Si c’est le cas, elle est en mesure de participer activement à l’arrivée de ce tiercé.

Jean-Luc Dersoir : Bora Bora Jiel (n°7) n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau depuis son retour à la compétition. J’espère qu’elle se rappellera au bon souvenir des turfistes durant le printemps. À l’entraînement, ma protégée me paraît pourtant en bonne condition physique. Dans ce quinté+, elle fera de son mieux mais je ne peux pas vous conseiller de la retenir dans votre sélection.

Loïc Bernard Martin : Dernièrement, Cocktail Julino (n°8) a bien tenu sa partie après avoir démarré gentiment et pris le wagon de trois dans la montée. C’est dommage qu’il n’ait pas été emmené un peu plus loin. Il n’a fait que du léger à l’entraînement depuis cette tentative au trot attelé. Sur les conseils de son driver, Matthieu Abrivard, il sera au départ de ce prix de Montflanquin. Selon mi, il garde son mot à dire. En tête, l’élève de Franck Nivard est à redouter en priorité. Parmi les chevaux qui auront le handicap de rendre la distance, Cérenzo Turbo (9) et Baladin Hongrois (11) ont leur chance aussi. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Jean-Philippe Monclin (son driver) : En dernier lieu, Cérenzo Turbo (n°9) court bien face à plusieurs chevaux qu’il retrouvera. Ce jour-là, mon partenaire trottait 1’12’9 mais j’étais à fond pendant pratiquement tout le parcours. Il est en pleine forme mais sa tâche ne sera pas facile. Avec un bon déroulement de course, la quatrième ou cinquième place de ce quinté du 24 février est à sa portée.

Franck Blandin : Les deux derniers parcours de Copernic de Play (n°10) sont meilleurs qu’il n’y paraît. Il avait connu quelques soucis de santé en fin d’année dernière. Sa condition physique s’améliore. Dimanche, il devra s’élancer au deuxième échelon, ce qui n’est jamais facile à faire. Il y aura quelques bons chevaux au départ de ce tiercé. Mon protégé ne devrait toutefois plus tarder à remontrer le bout de son nez. J’ajoute qu’il courra pieds nus.

Arnaud Desmottes : Baladin Hongrois (n°11) avait été victime d’un coup de sang et avait dû être arrêté. Après une rentrée correcte, il m’a beaucoup plu dernièrement en prenant la troisième place d’un quinté+. Je ne le pensais pas si prêt. Depuis, il a encore progressé. Il sera bien engagé et même s’il faut rendre vingt-cinq mètres, il détient une première chance théorique à défendre dans ce quinté+.

Yves Hurel : Lors d’une récente course pmu, Bilooka du Boscail (n°13) aurait pu faire un peu mieux si j’avais été plus patient. Ce n’est pas plus dur de rendre la distance à Vincennes. Mardi, à l’entraînement, ma jument m’a montré qu’elle était restée en parfaite condition physique. L’opposition se situe surtout aux vingt-cinq mètres. Elle découvre un bel engagement et pourrait disputer activement l’arrivée de ce prix de Montflanquin. Je la connais par cœur et je me fais plaisir en m’installant à son sulky.

Christian Bigeon : Aufor de Mire (n°14) se présentait sous la selle dernièrement afin d’effectuer une rentrée. Il n’est pas à l’aise dans cette spécialité. Mon cheval semble sur la montante après avoir connu des problèmes de santé. Dimanche, il bénéficiera d’un engagement favorable au plafond des gains et, selon moi, il n’est pas incapable d’accrocher la cinquième place de cet événement.

Jan Vanhoucke : La dernière sortie de Cicero Noa (n°15) à un très bon niveau est excellente d’autant qu’il s’élançait en seconde ligne derrière l’autostart. Il répète toutes ses courses et s’adapte à tous les parcours. Il donne toujours le meilleur de lui-même. Cette fois, il rend la distance mais il n’est pas plus mal à venir sur les autres. Il n’y a pas de trotteurs étrangers au départ cette fois-ci. Il a sa place sur le podium.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette111585109146
Turfomania.fr5815211961
Equidia9815115121013
Geny Courses118591561210
Canalturf.com151189105614
Zeturf.fr15115869107
Radio Balances915811105612
Bilto511158910612
RTL118915561310
Tierce Mag.158119510146

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 24 février 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Philippe Thévenon et Emmanuel Ballot.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les dimanches, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé, cette somme atteint 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°8 (Prix de la Mayenne) – Départ prévu aux alentours de 17h31 – Trot attelé – Allocations totales : 80000 € – Distance à parcourir : 2100 mètres – Grande piste – Cendrée – 14 partants – Corde à gauche – Course européenne de niveau Groupe III réservée à des mâles, femelles et hongres âgés de 5 et 6 ans (E et D) ayant gagné au moins 50000 € mais pas 275000 € au cours de leur carrière. Une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera au programme sur Equidia ce dimanche et elle se déroulera sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle. C’est donc sur cette piste que se produira ALCOY (n°3), le cheval du jour de FT. Cette pensionnaire de l’écurie des frères Martens vient de jouer de malchance étant disqualifié pour allures irrégulières le jour du Prix d’Amérique alors qu’il avait franchi le poteau d’arrivée en troisième position. Ce jour-là, il n’a visiblement pas apprécier la piste détrempée. On ne le condamnera donc pas sur cette sortie en demi-teinte d’autant qu’il effectuait un superbe effort final après avoir longtemps musardé à l’arrière-garde effectuant son dernier kilomètre sur le pied d’1’11 (1’10 pour les derniers 500 mètres). Auparavant, ce fils de Ready Cash et Divann avait aligné les bons résultats durant ce meeting d’hiver faisant jeu égal avec des chevaux de la trempe Diego Sautonne et Dorgos de Guez. Il avait également bien tenu sa partie face à Perfect Spirit, un cheval qui fait partie de l’élite de sa génération en Suède. Il a donc des lignes intéressantes à faire valoir quand on analyse ses performances et nul doute qu’il devrait se rappeler au bon souvenir des parieurs ce dimanche. On suivra donc sa prestation avec un grand intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également