Grand Prix de Paris - course pmu du dimanche 26 février 2017

Pronostic quinté du dimanche 26 février 2017 – Grand Prix de Paris

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

pronostic pour le quinté+ du dimanche 26 février 2017

C’est le Grand Prix de Paris qui servira de support au quinté du dimanche 26 février. Il s’agit d’une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion PMU qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition internationale de niveau groupe I se déroulera sur le parcours corde à gauche des 4150 mètres de la grande piste. On y retrouvera une bonne partie de l’élite des trotteurs européens. Tous les chevaux au départ sont donc bien connus des parieurs. Avant le coup, Bold Eagle s’annonce évidemment comme la base solide de cette belle épreuve disputée sur une distance inhabituelle.

Le favori du pronostic

LIONEL (6) a bien tenu sa partie dans le championnat du monde des trotteurs disputé fin janvier à Vincennes. Ce jour-là, fils de Look de Star obtenait une méritoire troisième place après avoir été pris de vitesse en haut de la montée. Ensuite, il s’est montré fautif sur une distance plus courte étant disqualifié pour allures irrégulières. C’est un cheval qui possède plus de tenue et que de vitesse et il ne faut pas le condamner sur cet échec relatif. L’an passé, il avait d’ailleurs remporté ce tiercé disputé dominant Bold Eagle après avoir pourtant dû trotter le nez au vent à l’extérieur des chevaux de tête. Déferré des 4 pieds et drivé par l’habile Örjan Kihlström, il essaiera de renouveler son exploit en franchissant à nouveau le poteau en tête. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

BOLD EAGLE (13) reste sur deux succès acquis avec une grande autorité au plus haut niveau. En dernier lieu, ce fils de Ready Cash a encore fait forte impression dans le Grand Prix de France dominant facilement un valeureux Timoko. Dans ce quinté+, les données ne seront pas les mêmes sur cette longue distance et il faudra que son pilote Franck Nivard ménage sa monture durant le parcours. Toutefois, ce phénoménal crack s’annonce encore difficile à devancer ayant déjà dominer tous ses adversaires à la régulière. Il devrait donc logiquement lutter pour la victoire. Les parieurs qui aiment faire des jeux en champ réduit pourront le voir comme une très bonne base.

Le tocard du quinté

SAUVEUR (1) sera le concurrent le moins riche au départ de cette course mais c’est loin d’être le moins doué. L’été dernier, il s’était d’ailleurs imposé au niveau groupe I en Scandinavie. Ce fils d’Echo avait ensuite été mis au repos et on ne l’a vu revu en piste que cet hiver à Vincennes. Discret lors de ses deux premières tentatives du meeting, il s’est montré beaucoup plus performant lors de sa récente victoire dans le prix de Munich terrassant ses adversaires. Ce jour-là, il effectuait son dernier kilomètre sur le pied d’1’11 et ses derniers 500 mètres en 1’10 après avoir pourtant effectué son effort le nez au vent. Il approche donc progressivement de sa meilleur forme. Bien entendu, l’opposition ne sera pas la même cette fois-ci mais il aborde ce rendez-vous en étant beaucoup plus fringant que certains de ses rivaux. De plus, il aura l’avantage de bénéficier de la drive Bjorn Goop, un driver qui réalise un superbe meeting d’hiver. Tout cela pourrait lui permettre de prendre un accessit à belle cote voire même mieux. On le verra donc comme le bon tocard de ce quinté du 26 février.

L’outsider

Thierry Duvaldestin a vraiment fait du très bon travail avec BRIAC DARK (3) depuis qu’il l’a reçu au sein de son écurie. Il lui a fait franchir plusieurs paliers durant hiver l’amenant au meilleur niveau alors que son précédent entraîneur peinait à faire l’arrivée avec lui. Plaisant dans le prix de Belgique, ce fils de Prince Gédé a ensuite confirmé ses progrès dans la belle épreuve concluant au cinquième rang après avoir longtemps attendu aux derniers rangs. En se tenant un peu plus près de la tête du peloton, il aurait même pu obtenir un meilleur classement ce jour-là. Dans ce Grand Prix de Paris, il va encore se frotter à des chevaux de qualité mais il semble tout à fait capable d’intégrer la combinaison gagnante à l’issue d’un parcours favorable. Faisons confiance à l’habile David Thomain pour cela.

Les 4 chevaux à suivre

BELINA JOSSELYN (8) est une jument de classe que son entourage préfère préserver en vue d’une carrière de poulinière. Cette pensionnaire de l’écurie Bazire n’a pas couru depuis sa deuxième place obtenue dans l’Amérique. Elle va aborder cette compétition avec pas mal de fraîcheur physique et cela pourrait compter dans la ligne d’arrivée face à des chevaux qui sont sur la brèche depuis le début de l’hiver. Un peu barrée par Bold Eagle, elle semble tout à fait capable de monter sur le podium si elle reste dans les bonnes allures au moment de la volte. A l’image de la fille de Love you, BIRD PARKER (9) n’a pas été revu en piste depuis fin janvier. Il avait conclu quatrième de cette même course l’an passé et il tentera de faire aussi bien ce dimanche. Si son pilote s’applique à lui donner un parcours sur mesure, il en est capable. USTIE HAUFOR (2) possède de la tenue et un bon finish lorsqu’elle n’a rien fait du parcours. Elle pourrait compléter la combinaison gagnante à l’issue d’un bon déroulement de course. VALKO JENILAT (4) est un cheval de train qui aime animer les courses auxquelles il participe. Bien évidemment, il se frottera à forte partie ici mais une cinquième place pourrait lui revenir s’il n’est pas trop attaqué durant le parcours.

La dernière minute

UP AND QUICK (12) tarde à retrouver son meilleur niveau après des gros pépins de santé qui  l’ont tenu éloigné des pistes durant un long moment. Il sera déferré des 4 pieds pour cette course. Avant le coup, c’est bien le seul point positif que l’on peut trouver à sa candidature.

Le pronostic quinté gratuit

Prono en huit chevaux pour ce quinté du 26/02/2017 : 6 – 13 – 1 – 3 – 8 – 9 – 2 – 4

Les autres points de vue sur ce Grand Prix de Paris

Parce que plusieurs opinions valent mieux qu’une, Fréquence Turf vous propose également les commentaires des entraîneurs, les meilleurs pronostics de la presse et l’analyse de Paris Turf.

Les avis des entraîneurs

Björn Goop : Récemment, Sauveur (1) a remporté un tiercé à Vincennes mais il l’a fait sur sa classe ce jour-là. Mon cheval n’est pas encore revenu à son meilleur niveau. Il sera évidemment encore en meilleure forme ce dimanche avec quinze jours supplémentaires d’entraînement. Cela sera toutefois plus rude cette fois vu l’opposition. Il peut néanmoins avoir des ambitions pour une belle allocation.

Christian Bigeon : Ustie Haufor (2) réalise un excellent meeting d’hiver avec notamment deux succès dont un quinté+. On profite de sa grande condition physique actuelle pour la présenter au départ de ce Grand Prix de Paris. Sa grande tenue sera un atout sur cette longue distance. J’espère que le rythme sera soutenu durant le parcours. Si c’est le cas, la jument est capable de s’emparer de la cinquième place.

Thierry Duvaldestin : Briac Dark (3) s’est classé excellent cinquième du Grand Prix d’Amérique après sa victoire dans la dernière course préparatoire. Il a conservé pas mal de fraîcheur physique en cette fin de meeting. Il va se plaire sur ce parcours de longue haleine et je compte le voir réaliser une bonne performance. Il a vraiment une belle carte à jouer dans ce quinté du 26 février. Je pense même qu’il peut terminer troisième derrière Bold Eagle et Bélina Josselyn à l’issue d’un déroulement de course en sa faveur.

Sébastien Guarato : Valko Jenilat (4) est un trotteur qui apprécie les longues distances. C’est ainsi qu’il a gagné un course pmu de niveau groupe II sur les 4.175 mètres de l’hippodrome d’Enghien Soisy l’été passé. Il affiche une belle forme à l’entraînement et l’occasion étant belle de le présenter au départ de cette prestigieuse épreuve. Je le vois cependant cinquième mais pas mieux.

Jean-Michel Baudouin : Best of Jets (5) reste sur trois échecs consécutifs sur cette piste mais je vous assure qu’il tient pourtant une forme irréprochable au boulot le matin. Tony Le Beller ne s’était pas mal entendu avec lui lorsqu’il s’était classé sixième fin décembre. C’est donc lui qui va le driver ce dimanche. Avant le coup, je signe immédiatement pour un résultat similaire.

Daniel Redén : Cet hiver, Lionel (6) avait ce Grand Prix de Paris comme objectif. L’an passé, son pilote Örjan Kihlström avait su s’y prendre l’an passé avec lui pour devancer le favori Bold Eagle. L’histoire ne se répétera bien sûr pas forcément mais être deuxième de cette édition 2017 me plairait aussi. Mon pensionnaire est très bien au travail.

Jean-Michel Bazire : Tornade du Digeon (7) a réalisé un sacré meeting de Vincennes au trot monté. Elle va se plaire sur cette longue distance car c’est une jument dure à l’effort qui ne tire pas dans un parcours. Elle n’a plus été déferrée dans cette spécialité depuis fin 2015. Je la pense capable d’obtenir la cinquième place de ce tiercé. Bélina Josselyn (8) a effectué un très bon travail en début de semaine. Elle respire parfaitement en course où elle peut ainsi être bien décontractée. Il s’agira d’un atout dans ce quinté du 26 février. Je souhaite évidemment battre Bold Eagle mais celui-ci me semble plus frais que l’an dernier.

Philippe Allaire : Bird Parker (9) a repris une certaine fraîcheur avant ce quinté+ qui constituera sa dernière sortie hivernale. L’an passé, son driver avait été offensif et il s’était classé quatrième de cette même épreuve. Il sera drivé différemment ce dimanche. Ce serait très bien de le voir encore terminer à l’arrivée.

Christian Bigeon : Tiégo d’Etang (11) a été malade en septembre dernier et tarde à retrouver son meilleur niveau. Il paraît sur la montante mais n’est pas encore au top de sa forme. Il a toutefois toujours bien couru dans cette épreuve. Il peut compléter la combinaison gagnante à l’issue d’un bon parcours.

Franck Leblanc : Up and Quick (12) n’a pas pu avoir une vraie course dans le Prix d’Amérique. Il était ensuite à court de condition physique dans le Prix de France. Il peut encore manquer d’une course à l’occasion de ce quinté du 26 février même s’il devrait se plaire sur cette longue distance. Le déferrage sera un atout non négligeable. Une petite allocation pourrait lui revenir mais il aura sûrement du mal à s’illustrer.

Sébastien Guarato : Bold Eagle (13) s’est imposé lors de ses deux dernières tentatives. Mon cheval aborde ce Grand Prix de Paris avec plus de fraîcheur physique que lors de l’édition 2016 où Lionel l’avait devancé. J’ai un instant pensé l’alléger en le munissant de cloches moins lourdes mais je vais éviter de prendre le moindre risque. Tout est OK.

Source : Geny courses

Les pronostics de la presse

Dans ce tableau, quelques uns des meilleurs journalistes de la presse pmu vous donnent leurs sélections.

Les pronostiqueurs : Canalturf, Geny courses, Zeturf, La gazette des courses, Bilto, RTL, Tierce Magazine.
Geny courses138613492
Canalturf13869310412
Zeturf1383691124
La gazette des courses1363849111
Bilto13836129111
RTL138631924
Tierce Magazine1386139412

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic des journalistes hippiques de Paris Turf pour ce tiercé quarté quinté du 26 février 2017.

Le cheval du jour

Attention, amis turfistes, ce cheval du jour n’est pas une base ni un coup sûr en jeu simple gagnant. Il n’est pas toujours issu d’une longue étude du papier. Voyez-le plutôt comme un concurrent dont le nom saute aux yeux à la lecture des partants de la course. N’hésitez pas à l’inclure dans vos combinaisons de Trio, couplé ou Pick 5.

HIPPODROME DE NANTES – Réunion 2 – Course pmu n°7 – Distance : 3000 mètres – 18 000 € – Trot monté – Mâles, Femelles et Hongres âgés de 6 ou 7 ans – Corde à gauche – 14 partants – Départ prévu vers 14h42 : BLUE JAG DE SAON (14) n’a pas spécialement brillé ces derniers temps étant souvent disqualifié ou non placé. Pourtant, ce fils de Jag de Bellouet possède quelques moyens et il vaut nettement mieux que ce qu’il a montré lors de ses plus récentes tentatives. L’an passé, on l’avait vu réaliser de belles prestations au trot monté prenant quelques accessits dans des lots d’un niveau correct. Ce dimanche, il va bénéficier d’un excellent engagement au plafond des gains face à une opposition largement dans ses cordes. De plus, c’est un cheval avec un grand modèle qui doit enrouler de loin pour faire l’arrivée. Il ne sera pas pris de vitesse sur ce parcours sélectif long de 3000 mètres contrairement à ses sorties précédentes à Graignes et Vincennes. Dès lors, il pourrait bien causer une belle surprise et même fournir le lauréat à belle cote de cette course. On suivra donc la prestation de ce pensionnaire de l’écurie d’Hervé Gilles avec un certain intérêt en espérant que son jockey parvienne à le maintenir dans les bonnes allures d’un bout à l’autre du parcours.

A lire également