Grand prix d'Amérique - course pmu du 27 janvier 2019

Pronostic quinté du 27 janvier 2019 – Grand Prix d’Amérique

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 27 janvier aura comme support le Grand Prix d’Amérique, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 900000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 4 à 10 ans inclus (F à V). Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 16h05 sur le parcours des 2700 mètres corde à gauche de la grande piste et ils s’élanceront tous au même poteau de départ. A l’occasion de ce championnat du monde de trot attelé, le PMU met en jeu une tirelire de 2 millions d’euros mais sans le numéro plus qui faisait fuir de nombreux turfistes. Les parieurs ayant trouvé les cinq premiers chevaux dans l’ordre exact d’arrivée se partageront donc cette somme. Autre nouveauté, les rapports du quinté désordre, des bonus 3 et bonus 4 sont désormais beaucoup plus spéculatifs grâce à la suppression du bonus 4 sur 5.

Le favori du pronostic

Il est vraiment difficile de détacher un cheval plus qu’un autre cette année. Bon nombre de concurrents paraissent, en effet, capables de terminer à l’arrivée de ce tiercé. C’est pourquoi nous tentons un coup de poker avec ERIDAN (n°3). Doté d’une redoutable pointe de vitesse finale, ce compagnon de box de Bold Eagle est un très bon finisseur mais il doit absolument courir caché pour donner sa pleine mesure, une tactique qui comporte quelques aléas. Cet hiver, ce fils de Ready Cash et Topaze d’Atout a gagné son billet pour cette belle épreuve en remportant le Critérium Continental à la surprise générale (cote de 14/1). Ce jour-là, il faisait afficher 1’10’3 et effectuait ses derniers 500 mètres sur un drôle de pied. Il a ensuite bien tenu sa partie dans une course préparatoire à ce championnat du monde en s’octroyant une probante quatrième place après un bon parcours le long de la corde. Déferré des 4 pieds pour la première fois de sa carrière et avantagé par le train sélectif, il pourrait causer une belle surprise et ainsi offrir à Eric Raffin, une première victoire dans cette prestigieuse compétition. Il sera donc le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Préparé avec soin par son entraîneur, Sébastien Guarato, BOLD EAGLE (n°18) constitue une base solide dans ce quinté+. Battu par les circonstances de course, lors de son avant-dernière sortie, ce grand champion a remis les pendules à l’heure en s’imposant de belle manière dans l’avant-dernière préparatoire. Force est de reconnaître qu’il n’a cependant plus la même marge que par le passé et son pilote doit désormais courir battu pour ne sortir qu’à l’entrée de la ligne droite. En courant de cette manière, ce rejeton de Ready Cash est capable de dominer n’importe quel cheval mais cette tactique comporte pas mal d’incertitudes et, dimanche, il faudra que son driver, Francky la main froide, soit dans un grand jour s’il veut franchir le poteau en tête. Quoi qu’il en soit, cela reste un grand champion et il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement s’il bénéficie d’un déroulement de course limpide. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques. Avant le coup, on lui accordera un très large crédit.

Le tocard du quinté

Cheval tardif doté d’une modèle athlétique, DAVIDSON DU PONT (n°4) est désormais arrivé à maturité et, avant le coup, il semble être le bon tocard de ce quinté du 27 janvier. Impressionnant vainqueur du prix de Bretagne en début de meeting d’hiver, ce représentant de la casaque de la famille Rayon s’est ainsi rapidement qualifié pour cette grande compétition et il n’a ensuite pas eu à combattre, un avantage. Lors de ses sorties suivantes, ce fils de Pacha du Pont et Laguna du Pont s’est contenté d’entretenir sa condition physique en courant sagement le long de la corde tout en restant ferré. Dimanche, il va courir pieds nus, une configuration qui l’améliore énormément. Bien entendu, de par sa façon de courir, il aura probablement du mal à franchir le poteau en tête car il risque de tirer les marrons du feu pour ses adversaires. Ce cheval doté d’une tenue à toute épreuve pourrait néanmoins pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris. Il faudra, pour cela, que son driver, Franck Ouvrie, ne lui demande pas l’impossible en début de parcours.

L’outsider spéculatif

Quatrième de la précédente édition de ce championnat du monde après un départ chaotique, Jean-Michel Bazire aura certainement à coeur de prendre sa revanche avec l’élégante BELINA JOSSELYN (n°12). Platonique lauréate lors de sa dernière sortie, cette fille de Love You et Lezira Josselyn fût disqualifiée de la première place pour avoir gêné un adversaire. Elle montrait néanmoins qu’elle était actuellement en pleine possession de ses moyens. Munie d’un débouche-oreilles et de nouveau pieds nus, elle s’élancera avec une très belle carte à jouer ce dimanche et elle pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Grand Prix d’Amérique à l’issue d’un bon déroulement de course. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Cette saison, PROPULSION (n°17) a souvent devancé READLY EXPRESS (n°15) lors de leurs confrontations respectives en Suède. Dimanche, ces deux grands champions se présenteront au top de leur forme sur un parcours qui correspondra parfaitement à leurs aptitudes. Préparés avec soin, il conviendra de s’en méfier particulièrement. BIRD PARKER (n°16) est aussi difficile à retenir qu’à éliminer d’un pronostic. Comme le montre son récent succès acquis sur le tapis vert, ce pensionnaire de l’écurie de Philippe Allaire est en pleine forme mais il s’élance souvent assez lentement, un handicap dans une course comme celle-ci. Présenté sans ses fers cette année, il pourrait compléter la combinaison gagnante s’il ne perd pas trop de terrain au moment de la volte. L’étonnante BAHIA QUESNOT (n°2) a réalisé un drôle de truc lors de la dernière course préparatoire effectuant son dernier kilomètre en 1’10 et fractions après avoir dû monter la côte sur le pied d’1’08. Cette fille de Scipion du Goutier et Queen Inès a vraiment retrouvé son meilleur niveau depuis son arrivée dans l’écurie de la famille Guelpa. Bien entendu, elle aura plus de mal à tirer son épingle du jeu cette fois-ci car les cracks vont donner le maximum. Néanmoins, vu l’excellence de sa condition physique actuelle, il n’y aurait rien de scandaleux à la voir s’octroyer une cinquième place à belle cote.

La dernière minute

Alors qu’elle s’annonçait comme une prétendante aux premières places de cette compétition, DELIA DU POMMEREUX (n°5) a perdu de sa superbe depuis plusieurs semaines alors que c’était une jument très régulière dans ses résultats. Disqualifiée dans une course pmu alors qu’elle luttait pour les accessits, cette élève de Sylvain Roger n’a ensuite jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances à sa sortie suivante. A sa décharge, elle était ferrée, une configuration qui ne joue pas en sa faveur. Pieds nus ce dimanche, cette fille de Niky et Noune du Pommereux essaiera de se rappeler au bon souvenir des turfistes mais c’est évidemment loin d’être un coup sûr. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 27/01/2019 : 3 – 18 – 4 – 12 – 17 – 15 – 16 – 2

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Örjan Kihlström (n°17) : 100% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°12) : 64% de réussite
  • Franck Nivard (n°18) : 50% de réussite
  • Björn Goop (n°15) : 42% de réussite
  • Alexandre Abrivard (n°1) : 41% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Gennaro Casillo (n°7) : 66% de réussite
  • Timo Nurmos (n°15) : 60% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°1, n°12, n°4) : 55% de réussite
  • René Aebischer (n°8) : 50% de réussite
  • Philippe Allaire (n°11, n°16, n°6) : 44% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Propulsion (n°17) : 1’08’1
  • Bold Eagle (n°18) : 1’08’4
  • Uza Josselyn (n°8) : 1’09’0
  • Billie de Montfort (n°14) : 1’09’2
  • Bird Parker (n°16) : 1’09’5

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Traders (n°11) : 1’10’8
  • Carat Williams (n°9) : 1’11’1
  • Valko Jenilat (n°10) : 1’11’1
  • Bélina Josselyn (n°12) : 1’11’1
  • Readly Express (n°15) : 1’11’2

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des chevaux âgés de 4 à 10 ans inclus (F à V), hongres exclus, ayant gagné au moins 16000 € au trot attelé depuis le 1er janvier 2018 inclus et ayant pris part à une course depuis le 1er octobre dernier inclus. Pour être déclarés partants, les 4 à 6 ans devront avoir gagné au moins 180000 € et les 7 à 10 ans devront avoir gagné au moins 250000 €. Une priorité de participation au Prix d’Amérique est accordée au gagnant du Critérium Continental 2018 et celui du Prix Ténor de Baune 2018, quels que soient leurs gains, ainsi qu’aux 1er, 2ème et 3ème des Prix de Bretagne, Prix du Bourbonnais, Prix de Bourgogne et Prix de Belgique du présent meeting d’hiver de Vincennes. Sont seules admises à driver les pilotes ayant gagné au moins 35 courses pmu dont dix dans la discipline du trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Cette course sera précédée d’un défilé. Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 16 partants. Allocations totales : 900000 € (Vainqueur : 405000 €, 1er accessit : 225000 €, 2ème accessit : 126000 €, 4ème place : 72000 €, 5ème place : 45000 €, 6ème place : 18000 €, 7ème place : 9000 €).

Le parcours du Grand Prix d’Amérique

Les interviews des entraîneurs

Jean-Michel Bazire : Lors de son ultime sortie au trot attelé, Looking Superb (n°1) est parti au galop et il a rapidement été disqualifié pour allures irrégulières par les commissaires. Il a ensuite effectué les 2000 mètres de la grande piste sur le pied de 1’11’0 en queue de peloton. Ce n’est pas commun d’autant qu’il est froid. Il a enchaîné les exercices durs afin d’être au top de sa forme pour ce quinté du 27 janvier. Je place Belina Josselyn en tête de mon prono, Davidson du Pont en deux et lui en trois mais soyez certains qu’il va lutter pour les premières places. Vous auriez tort de l’éliminer de votre prono.

Junior Guelpa : Bahia Quesnot (n°2) n’a pas volé sa qualification lors de la dernière course préparatoire où elle a dû venir tout en dehors à l’amorce du tournant final. La jument a prouvé qu’elle était performante sur la grande piste. Mercredi, elle ne touchait pas terre lors d’exercices rapides. On ne peut que tabler sur un meilleur parcours ce dimanche. Avant le coup, on a le droit de rêver à un bon résultat dans ce tiercé.

Sébastien Guarato : En dernier lieu, Eridan (n°3) a effectué le petit parcours le long du rail mais sa fin de course n’est toutefois pas passée inaperçue. Il est avec Bold Eagle celui qui possède la meilleure pointe de vitesse finale de mes cinq partants. Personnellement, je ne serais étonné qu’il fasse partie de la combinaison gagnante de ce quinté+.

Jean-Michel Bazire : Dernièrement, Davidson du Pont (n°4) était ferré lourd (250 grammes). Il avait besoin de confort, après avoir eu deux seimes. Le cheval a fourni un bon effort final en retrait. Comme mes deux autres partants, il a effectué un gros travail en début de semaine et tout allait bien. Il sera muni d’un débouche-oreilles pour ce Prix d’Amérique. Franck Ouvrie, son driver, le connaît bien.

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (n°5) a eu de la température après sa dernière sortie, ce qui explique sa contre-performance. Depuis, elle s’est montrée rassurante à l’entraînement. Ma pensionnaire est capable de suivre tous les trains et elle est très dure à l’effort. Avec une très bon déroulement de course, elle peut se glisser à l’arrivée de ce quinté du 27 janvier.

Philippe Allaire : Charly du Noyer (n°6) a sa place dans les dix-huit chevaux de ce superbe tiercé. Depuis quelque temps, il travaille durement. Malheureusement, il ne montre pas en compétition ce qu’il montre le matin au boulot. Il sera déferré des quatre pieds. L’an dernier, il avait bien tenu sa partie avant de s’enlever à la sortie du dernier tournant. Il fera de son mieux pour obtenir le meilleur classement possible. Bird Parker (n°16), son compagnon de box, n’a pas fait l’automne car nous avons tout axé sur l’hiver. Dans le prix Bourgogne, on ne peut pas lui en vouloir car il avait le handicap de s’élancer avec le numéro 1 derrière l’autostart. Il a fait une course au moral. Ensuite, il a bénéficié des circonstances pour s’imposer. Il est super. On est obligé de prendre le risque de le déferrer des quatre pieds.

Stefano Simonelli : Urlo Dei Venti (n°7) est en pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle. Il y a eu un virus à l’écurie mais il me semble être passé à travers. C’est un rêve de participer à cet événement. Il y a du bon monde au départ mais, avec un bon parcours le long de la corde, il pourrait éventuellement compléter la combinaison gagnante du quinté+.

René Aebischer : Lors de sa plus récente tentative, Uza Josselyn (n°8) a réalisé une bon effort final dans l’ultime ligne droite. Il était important que son driver se la remette en main avant de courir ce Prix d’Amérique. Depuis, elle a bien travaillé au centre d’entraînement de Grosbois. Je suis dans l’espoir d’avoir un parcours heureux. Dès lors, on ramassera tout ce qu’on peut ramasser.

Sébastien Guarato : Carat Williams (n°9) répète toutes ses courses et je pense qu’il a franchi un palier cet hiver. Il est meilleur qu’il y a un an, c’est certain. C’est un cheval de Groupe 1 et plus le rythme sera soutenu, plus il sera à son affaire. Je le crois capable de terminer parmi les cinq premiers de ce quinté du 27 janvier. Lors de sa dernière tentative au trot attelé, Valko Jenilat (n°10) a joué de malchance. Il a cependant remontré le bout de son nez. Mon pensionnaire m’a rassuré et a confirmé son regain de forme depuis à l’entraînement. Il va tenter de briguer une petite place dans la combinaison gagnante comme la plupart de ses adversaires. Billie de Montfort (n°14) a réalisé une année 2018 de toute beauté. Elle n’a plus à prouver sa classe. Elle n’est pas compliquée et sait tout faire. Bien sûr, elle devra effectuer le petit parcours dimanche. Comme bon nombre de ses adversaires, elle peut prétendre à une éventuelle septième ou sixième place.

Philippe Allaire : Traders (n°11) a été battu par un crack dans le prix de Cornulier. Ce jour-là, mon cheval a dû faire 1700 mètres sur le pied de 1’10’0. Je craignais qu’il ait brûlé pas mal d’énergie mais il a bien travaillé cette semaine. Il a donc parfaitement récupéré de ses efforts. Les analyses de sang sont bonnes avant de courir ce tiercé. Selon moi, c’est un bon trouble-fête en puissance car avec lui tout est possible.

Jean-Michel Bazire : Bélina Josselyn (n°12) était magnifique dernièrement. Nous avons pris aisément la mesure de Bird Parker, qui était ferré, mais je connaissais mon sort, après avoir gêné le partenaire de François Lagadeuc. Lundi, la jument était superbe à l’entraînement affichant un excellent degré de forme. Elle est devenue cool. Elle aura un débouche-oreilles ce dimanche. Comme tout le monde se tient, le cheval ayant bénéficié du meilleur parcours gagnera ce quinté+. Je vous conseille de lui accorder un très large crédit.

Daniel Redén : Lionel (n°13) n’a rien à perdre et ce peut être un bon coup de poker à tenter dans ce Prix d’Amérique. Une place dans les cinq premiers, cela résonnerait comme une victoire pour son propriétaire-driver. En tout cas, le cheval affiche une belle forme au travail et beaucoup d’entrain le matin. Qu’en sera-t-il dimanche après-midi ?

Björn Goop (on driver) : Readly Express (n°15) est au summum de sa condition physique. Ses performances dans les courses préparatoires ont été des plus satisfaisantes. Et comme rien n’a contrarié sa préparation, j’aborde cet événement avec de la sérénité, tout en sachant qu’il nous faudra être, au moins, aussi fort que lors de son succès de l’an dernier, nos principaux adversaires semblant être encore meilleurs qu’en 2018.

Daniel Redén : Cette semaine, Propulsion (n°17) a travaillé comme jamais il ne l’avait fait lors de ses séjours précédents en France. C’est très encourageant car quatre jours avant, il avait été extraordinaire sur ma piste, en Suède, lors d’une séance de haute intensité. Nous venons pour gagner cet événement mais nous ne sommes pas les seuls à avoir cette intention.

Sébastien Guarato : Bold Eagle (n°18) a eu le temps de récupérer de ses efforts et de reprendre de la fraîcheur. Dimanche, je vais le déferrer des quatre pieds comme dans le prix du Bourbonnais où il a été obligé d’attaquer trop tôt. Quand on peut lui cacher l’effort et ne faire que les 300 derniers mètres, il est capable d’aller très vite. Avant le coup, il a toute ma confiance. Tous les feux sont au vert.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1215184931711
Turfomania.fr1215171834516
Equidia1215171816419
Geny Courses1215181716145
Canalturf.com1815171245916
Zeturf.fr1215181691743
Radio Balances1812151741631
Bilto1812151749163
RTL1512151617491
Tierce Mag.1815121617345

L’analyse du Quinté par Franck Nivard

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 27 janvier 2019 aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes avec un consultant de luxe en la personne de Franck Nivard. Le driver de Bold Eagle vous donne ses impressions sur chaque partant et vous livre son outsider préféré pour ce Grand Prix d’Amérique. Ne manquez pas également son conseil de jeu pour une autre course pmu au programme.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les ans, le départ de ce Grand Prix d’Amérique sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 16h05. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette prestigieuse course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°6 (Prix Helen Johansson) – Départ prévu aux alentours de 16h45 – Trot attelé – Femelles – Allocations totales : 80000 € – Distance à parcourir : 2100 mètres – Départ à l’autostart (9 chevaux en premières ligne) – Grande piste – Cendrée – 18 partants – Corde à gauche – Pour juments âgées de 6, 7 et 8 ans (D, C et B) ayant gagné au moins 80000 € mais pas 361000 € au cours de leur carrière. En ce dimanche de prix d’Amérique à Vincennes, une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera au programme sur Equidia. C’est donc sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle que se produira TESSY D’ETE (n°2), le cheval du jour de FT. Après avoir été éloignée des pistes durant de longs mois, cette pensionnaire de l’écurie de Philippe Billard vient d’afficher un net regain de forme en gagnant un événement qui se courait sur les 2850 mètres de la grande piste de Vincennes. Ce jour-là, cette fille de Ganymède et Love Me Tender était déjà associée à Franck Nivard et elle s’imposait assez facilement en 1’12’7 après avoir bénéficié d’un bon déroulement de course derrière les chevaux de tête. Bien placée derrière l’autostart et de nouveau présentée pieds nus, elle semble en mesure de doubler si elle bénéficie d’un parcours sans encombres car elle semble encore être en important retard de gains si on la juge sur ses meilleurs titres. De plus, elle a déjà largement prouvé son aptitude au parcours par le passé. On suivra donc sa performance avec une grande attention même si c’est loin d’être un coup sûr gagnant de par sa façon de courir.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également