Prix de la Nièvre - course pmu du jeudi 9 février 2017

Pronostic Quinté du jeudi 9 février 2017 – Prix de la Nièvre

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

pronostic pour le quinté+ du jeudi 9 février 2017

C’est le prix de la Nièvre qui servira de support au quinté du jeudi 9 février. Il s’agit d’une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion PMU qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette épreuve a réuni 17 femelles qui s’affronteront sur le parcours classique des 2700 mètres de la grande piste.

Le favori du pronostic de Fréquence Turf

ROSSELLA ROSS (15) va se présenter au départ de ce tiercé après avoir été malchanceuse lors de sa plus récente sortie à Vincennes. Ce jour-là, elle s’est retrouvée emmurée vivante dans la ligne d’arrivée alors qu’elle possédait d’évidentes ressources. Certes, cette course se déroulait sur un parcours de vitesse mais cette pensionnaire de l’écurie d’Andréa Guzzinati a déjà fait ses preuves sur les 2700 mètres de la grande piste voilà quelques années. En cette occasion, elle avait trotté 1’13’2 sur ce parcours classique de Vincennes dominant des chevaux de la trempe de Dante Boko, Ave avis, Athena de Vandel et Aloa de la mortrie. Nul doute que si cette jument italienne vient à répéter pareille valeur dans cette course, elle ne sera pas battue. Elle a donc une très belle carte à jouer dans un lot comme celui-ci et sera la chaude favorite de ce pronostic.

La base incontournable

VULCANIA DE GODREL (14) n’a jamais été aussi performante qu’à l’heure actuelle. Cet hiver, cette pensionnaire de l’écurie de Damien Marsault enchaîne les bons résultats que ce soit sur les parcours de tenue ou sur les courtes distances. Lors de sa plus récente tentative, elle n’était déferrée que des postérieurs et elle a magnifiquement soutenu son effort jusqu’au poteau d’arrivée obtenant une bonne quatrième place. Ce jour-là, elle trottait 1’12’1 et améliorait même son chrono. Dans ce quinté+, elle sera bien engagée et, cette fois-ci, son entraîneur va la présenter pieds nus. Comme Eric Raffin est suspendu, elle n’aura pas son partenaire habituel à son sulky mais c’est Franck Nivard qui va la driver. Elle ne perd donc pas au change. Autant dire qu’elle s’annonce comme une logique prétendante au succès. Les parieurs à la recherche d’une base solide pour faire des combinaisons en champ réduit pourront s’appuyer sur sa candidature.

Le tocard du quinté

ADELIE (17) sera la concurrente la mieux engagée dans ce tiercé étant située au plafond des gains. A la lecture de ses performances, cette fille de Ganymède possède incontestablement la pointure d’un lot comme celui-ci ayant déjà rivalisé avec les mâles par le passé. Lors de sa dernière sortie, on l’a vu faiblir en fin de parcours mais elle a longtemps du trotter à l’extérieur des chevaux de tête. De plus, elle effectuait une rentrée n’ayant pas recouru depuis près de six semaines. Elle a donc pas mal d’excuses à faire valoir et il ne faut surtout pas la juger sur cet échec. Gageons que cette sortie lui aura permis de revenir au top de sa forme. Aimant pratiquer la course d’attente, elle devrait logiquement prendre une place à belle cote si son driver, Alexandre Abrivard, lui donne un bon parcours caché. On la verra donc comme le bon tocard de ce quinté du 9 février.

L’outsider

AUPIQUARIA (12) vient de jouer de malchance dans une course pmu disputée le jour du prix d’Amérique. Ce jour-là, elle a longtemps cherché le passage dans la ligne droite finissant même par s’enlever. Il ne faut donc pas la condamner sur cette disqualification. Auparavant, elle avait obtenu une bonne troisième place dans une épreuve disputée sur le parcours qui nous intéresse. Ce jeudi, cette fille de Goetmals Wood va se présenter au départ de ce prix de la Nièvre dans une forme optimale ayant sûrement été préparée avec soin par Jean-Michel Bazire et elle sera encore déferrée des 4 pieds. A priori, elle semble en mesure de s’emparer d’une place dans les cinq premiers et pourrait même s’imposer avec un peu de chance.

Les 4 chevaux à suivre

AKAYAMA (10) est une jument de classe qui souffle le chaud et le froid à l’heure actuelle étant souvent disqualifiée pour allures irrégulières. Elle est aussi difficile à recommander qu’à éliminer. Toutefois, si elle vient à fournir sa meilleure valeur dans cette compétition, il semble certain qu’elle terminera dans les cinq premiers à l’arrivée. Espérons qu’elle soit bien lunée et récompense les nombreux parieurs qui lui feront confiance. Derrière ces cinq possibilités, la course est très ouverte et elles sont nombreuses à pouvoir s’octroyer une quatrième ou une cinquième place. Tentons ROXANNE BAR (13), une concurrente qui avait bien couru fin décembre faisant jeu égal avec celle qui sera la favorite. Sur la foi de cette performance de choix, il aurait été hasardeux de ne pas la glisser dans une sélection en huit chevaux. GEISHA SUND (4) avait bien couru lors du précédent meeting d’hiver prenant de nombreux accessits dans des courses de ce niveau. Certes, elle va se présenter au départ de cette épreuve dans une forme incertaine mais elle sera pieds nus et cette configuration l’améliore beaucoup. On se méfiera donc particulièrement de sa candidature. Enfin, on surveillera RADYSIN AMERICA (2), une jument qui avait effectué un joli retour après avoir commis une faute à l’occasion de son avant-dernière tentative. Si elle reste au trot tout le parcours ce jeudi, rien ne s’oppose à la voir compléter la combinaison gagnante de cette épreuve.

Cheval de dernière minute en cas de non partant

XEA VENUS n’a pas une marge énorme sur les longues distances. Toutefois, elle aura l’avantage d’être pilotée par l’habile Bjorn Goop et d’être est très maniable dans les aires de départ. Elle devrait donc rapidement occuper une bonne position dans le peloton. Si elle ne se retrouve pas trop loin des chevaux de tête à la sortie du tournant final, elle semble en mesure de conserver une allocation.

Le pronostic quinté gratuit

Prono de Fréquence Turf pour ce quinté du 09/02/2017 : 15 – 14 – 17 – 12 – 10 – 13 – 4 – 2

Les autres points de vue sur ce prix de la Nièvre

Parce que plusieurs opinions valent mieux qu’une, Fréquence Turf vous propose également les commentaires des entraîneurs, les meilleurs pronostics de la presse et l’analyse de Paris Turf.

L’avis des entraîneurs

Philippe Ternisien : Tessy d’Yville (1) ne s’est pas mal comportée dans une course pmu au trot monté ce qui témoigne de sa bonne condition physique actuelle. À 10 ans, elle ne manque pas de tempérament. Elle a une santé de fer. Je pense qu’il vaut mieux ne pas la démarrer et venir ensuite dans la ligne d’arrivée. Jeudi, une allocation est possible si elle bénéficie d’un bon parcours.

Jerry Riordan : Radysin America (2) n’est pas rentrée éprouvée après sa dernière tentative. Elle n’a, tout simplement, pas compris ce qui se passait, ayant jamais couru sur une aussi longue distance. J’ai opté pour ce quinté du 9 février car elle n’affrontera contre les femelles. J’espère la voir décrocher une belle place.

Cyrille Buhigné : Vestale du Goutier (3) est une jument qui va au moral. J’ai préféré l’arrêter et lui donner de la fraîcheur. Elle a très bien travaillé lundi matin à l’entraînement. Dans ce tiercé, elle sera déferrée des quatre pieds et je pense qu’elle ne devrait pas être ridicule. Ma pensionnaire est au top de sa forme et une place est à sa portée.

Dominik Locqueneux : Geisha Sund (4) est revenue à la compétition voilà deux mois. Arrivée lundi matin à l’écurie, elle va retrouver l’hippodrome de Vincennes et le tracé où elle a brillé l’an passé à pareille époque. Je la crois capable de signer une bonne performance dans ce prix de la Nièvre .

Jean-François Senet : Vanaé des Voirons (5) n’a pas eu ses aises lors d’une course pmu à Cagnes. J’ai du la reprendre et elle s’est mise au galop étant disqualifiée. J’ai pris la décision de la laisser au départ de ce quinté+. J’ai besoin de la revoir sur la grande piste de Vincennes. Elle démarre bien. J’espère qu’elle gardera une petite place en fin de parcours.

Björn Goop : Monas Invercote (6) est une bonne surprise pour l’écurie. Je ne m’attendais pas à ce bon meeting pour cette jument devant être saillie au printemps. La dernière fois, elle court mieux que ne l’indique le résultat brut. Sur la longue distance, je la préfère à Xea Venus (7) qui n’est pas une gagneuse. Toutefois, elle se montre encore très performante quand elle peut être économisée durant le parcours notamment sur les courtes distances où je la préfère. Il va falloir que je la drive petits bras ce jeudi mais elle ne semble pas incapable d’obtenir la cinquième voire la quatrième place de cette course.

Sylvain Roger : Valse Mika (8) reste sur une troisième place encourageante. Elle n’est pas très à l’aise corde à gauche mais elle avait bien négocié les tournants de la grande piste de Vincennes, au début du mois de janvier alors qu’elle courait ferrée. Elle est en bonne forme et sera bien engagée dans ce quinté du 9 février. À l’issue d’un bon parcours, elle peut accrocher un accessit.

Kennet Häggström : Super Ariel (9) a pu enchaîner trois courses ce qui ne lui était encore jamais arrivée depuis qu’elle évolue en France. C’est parfait car plus elle court meilleure elle est. L’allongement de la distance ne va pas la gêner. Son driver habituel, Matthieu Abrivard, est suspendu et c’est donc Gabriele Gelormini qui s’installera à son sulky. Nous sommes confiants avant de disputer ce quinté+.

Alain Roussel : Akayama (10) était déferrée des 4 pieds lors de son avant-dernière sortie dans une course pmu disputée sur ce parcours. Ce jour-là, elle semblait en mesure de s’imposer lorsqu’elle a pris le galop dans la ligne droite. Récemment, elle n’était pas à l’aise dans ses allures et a encore été disqualifiée par les commissaires. Visiblement, elle n’apprécie pas le déferrage. Elle va garder ses fers dans ce prix de la Nièvre et je la crois capable de se réhabiliter pleinement.

Patrice Dessartre : Téma de Bassière (11) n’a pas l’air mal à l’entraînement mais elle n’est sûrement pas au top de sa forme car les mauvaises conditions météorologiques ne nous ont pas épargnés. Elle doit être lancée de loin pour donner sa pleine mesure. Jeudi, si elle décroche une allocation alors elle aura rempli son contrat. Pour moi, les femelles âgées de 7 ans et les étrangères seront à craindre en priorité dans ce tiercé.

Jean-Michel Bazire : Aupiquaria (12) réalise un bon meeting d’hiver. Dernièrement, ma pensionnaire a des excuses à faire valoir puisqu’elle s’est retrouvée bloquée derrière un rideau de chevaux alors qu’elle possédait d’évidentes ressources pour faire l’arrivée. Toujours en grande forme, elle peut trouver une bonne compensation en fournissant la lauréate de de cette épreuve.

Vitale Ciotola : Roxanne Bar (13) vient de se montrer fautive au départ lors de sa dernière sortie car elle a pris peur de l’autostart. Elle est en bonne condition physique et revient sur son meilleur parcours. C’est une attentiste qui a besoin d’un rythme sélectif pour placer sa pointe de vitesse dans la ligne d’arrivée. Si elle connaît un déroulement de course favorable, je la vois s’octroyer une des cinq premières places de ce tiercé.

Damien Marsault : Vulcania de Godrel (14) réalise un très beau meeting d’hiver. Elle a toujours montré de bonnes capacités mais elle a franchi un cap en courant régulièrement sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle. Cette fois, elle sera déferrée des 4 pieds. Elle a bien récupéré de ses récents efforts et possède une belle carte à jouer. Elle devrait donc lutter pour les premières places dans ce quinté du 9 février.

Philippe Daugeard : Ulexa des Plans (16) ne détient plus de marge à ce niveau de la compétition. Elle a 9 ans et doit affronter des femelles plus jeunes et des concurrentes européennes en retard de gains ce qui complique sérieusement sa tâche. Elle aura pour elle d’être très maniable au départ et de mettre son cœur sur la piste à chaque tentative. Sachez aussi que la distance à parcourir dans ce quinté+ est un peu limite pour ses réelles aptitudes.

Alexandre Abrivard : Adélie (17) s’est retrouvée piégée le nez au vent lors de sa plus récente sortie dans une course pmu au trot attelé disputée sur le parcours des 2100 mètres autostart de la grande piste. La jument a logiquement demandé à souffler dans la phase finale. Dans la foulée, ma pensionnaire découvre un engagement sur mesure au plafond des gains. Sa forme ne fait aucun doute avant de disputer ce prix de la Nièvre mais elle doit désormais bénéficier d’un déroulement de course favorable pour faire l’arrivée.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse hippique

Les pronostiqueurs : Canalturf, Geny courses, Zeturf, La gazette des courses, Bilto, RTL, Tierce magazine.
Geny courses15141210137917
Canalturf10121413151779
Zeturf
La gazette des courses1410412139157
Bilto1012141594132
RTL1210141391574
Tierce Magazine1410121379152

L’analyse de Paris Turf TV

Analyse et pronostic de Paris Turf pour ce tiercé quarté quinté du 9 février 2017.

Le cheval du jour de Fréquence Turf

Attention, amis turfistes, ce cheval du jour n’est pas une base ni un coup sûr en jeu simple gagnant. Il n’est pas toujours issu d’une longue étude du papier. Voyez-le plutôt comme un concurrent dont le nom saute aux yeux à la lecture des partants de la course. N’hésitez pas à l’inclure dans vos combinaisons de Trio, couplé ou Pick 5.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion 1 – Course pmu n°7 – Prix Jacques Orliaguet – Trot monté – 2850 mètres – Petit piste – Corde à gauche – 16 partants – Départ prévu vers 16h30 : AZUR DE CARINA (11) n’a couru qu’à 30 reprises depuis son début de carrière ce qui est vraiment très peu pour un trotteur de son âge. Ce fils de Niky possède donc un net retard de gains à combler et il devrait logiquement monter de catégorie avec bonheur dans les mois qui viennent. L’an passé, on l’avait d’ailleurs vu faire de jolies choses en province dans des courses d’un bon niveau. Dernièrement, il a montré sa bonne condition physique en s’imposant dans une course au trot attelé sur l’hippodrome de Châteaubriant alors qu’il effectuait une rentrée étant absent de la compétition depuis plus de deux mois. On ne l’avait, en effet, pas revu en piste depuis sa deuxième place acquise sur ce parcours au mois de novembre. Ce jour-là, ce pensionnaire de l’écurie de Yohan Douin avait fourni un bel effort final échouant de peu pour la victoire. Certes, son chrono d’1’15’7 n’était pas très bon mais il n’y avait pas eu beaucoup de train en début de parcours et il avait, tout de même, signé un dernier kilomètre en 1’12’3 et effectué ses derniers 500 mètres sur le pied d’1’11’6. S’il vient à répéter cette performance ce jeudi, il ne devrait pas y avoir grand monde pour rivaliser avec lui dans la phase finale. On suivra donc en grande confiance sa prestation dans ce lot où l’opposition semble à sa portée.

A lire également