Quinte du 22 juin 2019

Pronostic quinté du 22 juin 2019 – Prix des Bords de l’Oise

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce quinté du 22 juin aura comme support le Prix des Bords de l’Oise, une course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Ce gros handicap (référence +22), qui sera sera doté de 52000 € d’allocations, a réuni 18 partants âgés de 5 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2800 mètres corde à gauche de la piste en gazon, laquelle est annoncée bon souple par France Galop (indice pénétrométrique : 3,5). Avant le coup, tous ces chevaux se tiennent de très près et le déroulement de course devrait encore faire la différence. Il ne faudra pdonc pas hésiter à faire des combinaison élargies en champ réduit avec des bases différentes.

Le favori du pronostic

En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, SHINING LORD (n°11) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce représentant de l’entraînement de Waldemar Hickst avait effectué un bon début de carrière en Allemagne alignant les bons résultats. Toujours aussi performant depuis qu’il court en France, il a vraiment trouvé sa voie dans les gros handicaps. Ce rejeton de Lord of England et Serienhoehe reste, en effet, sur une quatrième et une cinquième place à ce niveau de la compétition. Samedi, le tracé de l’hippodrome de Compiègne devrait jouer en sa faveur car c’est un cheval qui aime galoper aux avant-postes, une tactique souvent payante sur ce camp de courses. Bien placé dans les stalles et correctement traité au poids par le handicapeur, il devrait logiquement lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Prise à une valeur qui lui laisse toutes ses chances, RED WHISPER (n°18) semble constituer une base incontournable dans ce quinté+. Cette jument entraîné par Patrick Monfort s’élancera, en effet, avec le bottom-weight ce samedi. On peut aussi remarquer qu’elle s’élancera avec un bon numéro de corde, un gros avantage pour cette jument qui aime galoper dans le groupe de tête. En pleins progrès comme le montre son excellente troisième place dans la course référence, elle devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris hippiques en champ réduit pourront donc la prendre en base de jeu sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

En grande forme, BADIA (n°13) semble être le bon tocard de ce quinté du 22 juin. Cette fille de Siyouni et Baldamelle vient, en effet, de prouver l’excellence de sa condition physique en s’octroyant la cinquième place d’un gros handicap un peu mieux composé. Ce jour-là, cette élève d’Edouard Monfort n’était, en effet, devancé que par More Than This, Louis, Alacovia et Linardo. Autant de chevaux qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants ce samedi. Sa chance sera donc de premier ordre et, si son jockey parvient à se défaire de son mauvais numéro dans les stalles de départ, elle pourrait pimenter les rapports pmu en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Comme le montrent ses deux victoires acquises en terrain lourd, GIPSY SONG (n°6) est certainement plus performante à l’automne et en hiver lorsque les pistes sont plus pénibles. On lui trouve néanmoins quelques bonnes performances en terrain plus léger (voir sa quatrième place obtenue le jour de sa rentrée). Battue par les circonstances de courses dernièrement (manque de rythme), cette pensionnaire de l’écurie de Mikel Delzangles pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Prix des Bords de l’Oise si le train est plus sélectif cette fois-ci. Les turfistes à la recherche d’un outsider spéculatif pourront donc s’intéresser à la candidature de ce concurrent.

Les autres chevaux à jouer

KARLSTAD (n°2) fera évidemment partie des belles chances de la course. Confié aux bons soins de Maxime Guyon et bien placé dans les stalles, ce protégé de Pia Brandt devrait encore tirer son épingle du jeu. PALMERINO (n°1) fait preuve d’une louable régularité mais il n’a encore jamais obtenu de bons résultats sur ce champ de courses assez particulier. Il aurait toutefois été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono car il n’a plus à faire ses preuves en pareille société. Récente lauréate d’un événement en province pour ses premiers pas à ce niveau de la compétition, MENUETTO (n°5) retente sa chance dans cette catégorie après avoir été pénalisée de 5 kilos par le handicapeur. Capable de doubler la mise d’après son entraîneur, Henri-Alex Pantall, cette représentante de la casaque Godolphin devrait logiquement prendre une part active à l’arrivée de cette compétition. Avant le coup, on lui accordera donc un large crédit. On s’en méfiera donc quelque peu même si c’est loin d’être un coup sûr dans les cinq premiers. GONZALO (n°16) vient de se rappeler au bon souvenir des parieurs en gagnant une course pmu d’un niveau moindre. Malgré la pénalité infligée par le handicapeur, il pourrait compléter la combinaison gagnante si Coralie Pacaut le monte au mieux de ses intérêts. On aurait évidemment pu en citer d’autres.

La dernière minute en cas de non-partant

Jument bien connue des turfistes, MORTREE (n°14) disputera, ce samedi, le 23ème événement de sa carrière. Pris à un poids limite, elle devra encore compter sur un bon déroulement de course pour obtenir un bon classement. Avant le coup, cette élève de Jess Parize est donc loin de constituer une impossibilité mais la retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 22/06/2019 : 11 – 18 – 13 – 6 – 2 – 1 – 5 – 16

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Taboola »][/siteorigin_widget]

A la recherche des meilleurs pros

Ci-dessous, retrouvez les jockeys et les entraîneurs ayant, au cours des 12 derniers mois, terminé le plus souvent dans la combinaison gagnante du Quinté PMU.

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Théo Bachelot (n°10) : 43% de réussite
  • Stéphane Pasquier (n°8) : 43% de réussite
  • Alexis Badel (n°3) : 42% de réussite
  • Maxime Guyon (n°2) : 42% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (n°1) : 42% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Mikel Delzangles (n°17) : 53% de réussite
  • Pia Brandt (n°6) : 51% de réussite
  • Alexandre Fracas (n°2) : 50% de réussite
  • Edouard Monfort (n°15) : 50% de réussite
  • Waldemar Hickst (n°13) : 46% de réussite

Les évolutions de poids

En fonction des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, un cheval de courses de galop voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Menuetto (n°5) : +5 kilos
  • Gonzalo (n°16) : +2 kilos
  • Go Fast (n°7) : -0,5 kilo
  • King Nonantais (n°12) : -0,5 kilo
  • Top By Cocooning (n°4): -1 kilo
  • Corcovado Mountain (n°3) : -1,5 kilo
  • Insider (n°15): -6,5 kilos

Les conditions de course

Gros handicap (référence +22) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments de 4 ans et au-dessus, ayant couru depuis le 1er décembre 2018 inclus. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Distance à parcourir : 2800 mètres. Corde à gauche. 18 partants. Piste en gazon. Position de la lice à la ligne d’arrivée : 0 mètre. Etat du terrain : bon souple (indice pénétrométrique : 3,5). Météo : Temps ensoleillé dans l’ensemble (24°). Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Grégoire Leenders : En dernier lieu, Palmerino (n°1) a peut-être manqué d’un peu de fraîcheur. On l’avait travaillé un peu fort à l’entraînement. Le cheval a sauté un engagement et il va se présenter au départ de ce gros handicap avec de la fraîcheur. Il n’a pas encore obtenu de bons résultats sur l’hippodrome de Compiègne mais il n’y a pas de raison qu’il ne s’adapte pas au tracé. Avant le coup, j’espère qu’il va disputer activement l’arrivée de ce quinté du 22 juin. Tous les feux sont au vert.

Pia Brandt : Karlstad (n°2) a très bien couru la dernière fois sans avoir bénéficié d’un déroulement de course favorable. Ce jour-là, mon pensionnaire a montré qu’il restait toujours compétitif dans cette catégorie. Il est resté en très bonne condition physique à l’entraînement et je pense qu’il est tout à fait capable de fournir une bonne performance dans ce tiercé.

Henri Devin : Corcovado Mountain (n°3) vient d’effectuer une course de rentrée encourageante. Il semble avoir bien récupéré de ses efforts. C’est un cheval qui est certainement appelé à gagner son quinté+. Samedi, on peut craindre son inexpérience dans les épreuves avec beaucoup de partants et son relatif manque de rythme, car il n’a disputé qu’une course pmu en un an et demi.

Jean-Pierre Gauvin : Lors d’un gros handicap disputé voilà 3 mois, Top By Cocooning (n°4) n’avait jamais donné d’espoirs à ses preneurs en raison d’ulcères à l’estomac. Mon protégé a été arrêté et soigné pour cette raison. En dernier lieu, sa nouvelle rentrée, dans une épreuve à réclamer, fût bien meilleure. Le handicapeur l’a baissé d’un kilo sur l’échelle des valeurs. Personnellement, je l’estime capable d’obtenir un bon résultat.

Henri-Alex Pantall : Dernièrement, Menuetto (n°5) a gagné un événement confirmant qu’elle était sur la montante. Ma jument fait ce qu’on lui demande et, à mon avis, elle peut encore tirer son épingle du jeu car on ne connaît encore pas trop ses limites. sachez également que le profil de la piste de Compiègne ne devrait pas la déranger. Je vous conseille donc de lui accorder un large crédit.

Mikel Delzangles : Gipsy Song (n°6) était assez fatiguée après Saint-Cloud, raison pour laquelle elle n’a pas recouru depuis cette sortie en demi-teinte. On peut donc considérer qu’elle effectuera une petite rentrée à l’occasion de ce quinté du 22 juin. Même s’il a plu, ma pensionnaire n’aura sûrement pas le terrain lourd qu’elle affectionne. Si elle venait à compléter la combinaison gagnante alors je serais ravi de sa prestation. Coulonces (n°17), sa compagne d’écurie, n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances dernièrement mais elle a quelques excuses à faire valoir. En effet, la piste était très rapide, ce qui ne sera pas le cas ce samedi. J’espère donc qu’elle pourra faire un petit peu mieux cette fois-ci.

Nicolas Caullery : Go Fast (n°7) a repris de la fraîcheur. Il a des titres à faire valoir sur cette piste de Compiègne. Cette distance de 2800 mètres devrait jouer en sa faveur. Je persiste cependant à penser qu’il n’a pas de marge à ce poids. Sachez que l’état du terrain lui importe peu. Avant le coup, je pense qu’il est en mesure de s’octroyer la quatrième ou cinquième place de ce tiercé.

Frédéric Rossi : Cutty Pie (n°8) n’a plus à prouver sa compétitivité dans cette catégorie. Les 3000 mètres sont le maximum de sa tenue. Elle est restée en bonne forme le matin à l’entraînement étant prête à faire sa course surtout en bon terrain. Elle n’aura pas beaucoup de route à faire puisqu’elle est dans mon antenne cantilienne. Selon moi, elle devrait figurer parmi les cinq premiers de ce quinté+. Vous auriez donc tort de l’éliminer de votre prono.

Carmen Bocskai : En dernier lieu, Investor (n°9) a effectué une bonne reprise de contact avec la compétition et, ce jour-là, il n’a pas eu une course trop dure. Mon cheval a progressé sur cette tentative. L’an dernier, il a prouvé qu’il avait la pointure des gros handicaps. Maintenant, ce prix des Bords de l’Oise sera la fameuse deuxième course après une longue absence, ce qui constitue un point d’interrogation. Samedi, il aura néanmoins l’avantage d’apprécier le terrain bon souple et d’évoluer sur un parcours corde à gauche à son entière convenance.

Yann Barberot : Lors de sa dernière sortie, Vasy Sakhee (n°10) a participé à une course pmu à la place d’un gros handicap car cela faisait trop de route jusqu’en Alsace. Ce jour-là, ma jument s’est très bien comportée. Compiègne, ce n’est pas forcément un champ de courses pour elle. Elle doit avoir une chance pour les accessit.

Anthony Crastus : Shining Lord (n°11) reste sur deux bonnes sorties. Dernièrement, mon pensionnaire a été pris de vitesse dans le dernier tournant. Il sera probablement plus à l’aise sur cette piste. Il devrait gagner un tiercé en terrain lourd. Là, en bon terrain, il est plutôt compétitif pour les places n’ayant pas de marge au poids.

Andreas Suborics : King Nonantais (n°12) s’est montré très décevant en dernier lieu mais le rythme n’a pas été assez sélectif. Il devrait se plaire sur cet hippodrome où c’est un avantage d’être bien placé parmi les chevaux de tête. Mon pensionnaire a l’air d’être en pleine possession de ses moyens lors des séances d’entraînement. Il ne faudrait pas un terrain trop léger. Je serais content s’il terminait dans la combinaison gagnante de ce quinté du 22 juin.

Edouard Monfort : Lors de sa plus récente sortie, Badia (n°13) aurait pu obtenir un meilleur classement. Mon élève n’a pas vraiment de changement de vitesse mais plutôt de l’action, raison pour laquelle je la rallonge. Elle ne s’élance pas toujours très bien mais, sur cette distance, elle pourra être mieux placée. Je la trouve mieux qu’avant sa tentative sur l’hippodrome de ParisLongchamp.

Jess Parize : Mortrée (n°14) a probablement été montée de façon un peu trop offensive en dernier lieu et elle a coincé dans les derniers mètres. Ma jument n’a plus à faire ses preuves dans cette catégorie des gros handicaps. Elle était à son pic de forme dernièrement et je crains une légitime baisse de régime. J’espère me tromper. On va voir si elle est capable d’obtenir un bon résultat dans ce quinté+.

Alexandre Fracas : Insider (n°15) effectuait une rentrée dernièrement. Cette sortie lui a certes profité mais de là à le voir faire l’arrivée de cet événement, il faut voir. Avant le coup, en première épreuve, ses ambitions seront limitées.

Nicolas Bellanger : Gonzalo (n°16) est toujours au mieux à cette période de l’année. Cet engagement est une suite logique dans son programme. Il avait fait l’arrivée d’un gros handicap l’an passé à pareille époque, à une valeur similaire. On va viser une place en bout de combinaison. En espérant trouver une piste pas trop souple.

François Monfort : Red Whisper (n°18) est un cheval qui possède un peu de qualité. En revanche, il lui faut un terrain bon à souple pour donner sa pleine mesure. Ma protégée n’a pas beaucoup d’expérience mais elle aura l’avantage de porter le bottom-weight. Je compte sur elle si l’état du terrain lui est favorable. Je la pense capable de gagner un gros handicap dans les semaines qui viennent.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette111411729518
Turfomania.fr2101711851114
Geny Courses211318581117
Equidia131317218105
Canalturf.com1251411101318
Zeturf.fr211181413310
Radio Balances21561311109
Bilto.fr512613111817
RTL142111351013
Tierce Mag.12518916143

L’analyse du quinté+ par les pronostiqueurs de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit des experts de Paris Turf pour cette course du tiercé quarté quinté du 22 juin 2019 avec le défilé des partants, la course référence, le cheval de base incontournable et les outsiders spéculatifs à belle cote capables de pimenter les rapports pmu du Quinté ordre et désordre. En bonus, ne manquez pas le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Les consultants : Philippe Thévenon et Sébastien Longubardo.


Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les samedis, le départ de la course du quinté du jour sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome du Putois à Compiègne. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné (de 3 à 9 chevaux associés). Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, elle est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé gagnant ou placé, la mise de base est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant en Flexi (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base. A noter que cela fonctionne également avec le Quinté Spot.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce tuyau ou bruit d’écurie n’est pas forcément une super base de jeu ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est plus un outsider capable de générer de beaux rapports pmu car il possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Afin d’augmenter vos chances de gagner, pariez en ligne ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu où le but est de trouver les cinq premiers sans notion d’ordre.

HIPPODROME DE CHARTRES – Réunion premium n°3 – Course pmu n°7 – Départ prévu aux alentours de 15h32 – Trot attelé – Allocations totales : 22000 € – Distance à parcourir : 2800 mètres – Piste en sable – 13 partants – Corde à gauche – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 6 ans n’ayant pas gagné 113000 € au cours de leur carrière. Handicap initial de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 57000 € ou plus. Les parieurs n’auront pas grand chose à se mettre sous la dent ce samedi. Une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera, en effet, au programme sur Equidia et elle se déroulera sur l’hippodrome de Chartres, une piste corde à gauche peu sélective. C’est donc sur ce champ de courses que se produira DESTIN DE LINIERES (n°7), le cheval du jour de FT. Ce pensionnaire de l’écurie de Bruno Guilloux disputera la septième épreuve du programme, une course au trot attelé où il sera idéalement engagé au premier poteau, un avantage indéniable sur cette petite piste de 1000 mètres où il est souvent très difficile de revenir de l’arrière-garde. En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, ce rejeton de Lord Angot et Surprise D’ostal aligne les bons résultats en province. Il vient notamment de prendre deux accessits d’honneur dans des lots analogues tout en ayant le handicap de rendre la distance. Samedi, son entraîneur s’est attaché les services de Franck Nivard, signe qu’il a engagé son élève avec de grandes ambitions. Il conviendra donc de suivre sa performance avec un certain intérêt même s’il est loin de constituer un coup sûr gagnant à l’arrivée de cette compétition.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour vous faire gagner au PMU : Pariez sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari hippique qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%, ce qui améliore considérablement sa rentabilité. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En appliquant cette astuce, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également