Quinte du 23 juillet 2019

Pronostic quinté du 23 juillet 2019 – Prix de la Plaine du Putois

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 23 juillet aura comme support le Prix de la Plaine du Putois, une course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Ce gros handicap (référence +20), qui sera doté de 52000 € d’allocations, a réuni 16 partants âgés de 5 ans et plus qui s’affronteront aux alentours de 13h50 sur le parcours des 2400 mètres corde à gauche de la piste en gazon, laquelle est annoncée bon souple par France Galop (indice pénétrométrique : 3,5). Avant le coup, il n’est vraiment pas évident d’y voir clair dans cette épreuve où bon nombre de chevaux se tiennent de près. Des surprises ne sont donc pas à exclure.

Le favori du pronostic

Meilleur que jamais à l’heure actuelle, SPIRIT’S REVENCH (n°15) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce pensionnaire de l’écurie de Philippe Demercastel est âgé de 9 ans mais il est toujours aussi performant comme le montre sa récente victoire sur cette piste alors qu’il avait hérité d’un numéro de corde très désavantageux. Ce fils de Spirit One et European Style a certes été pénalisé de deux kilos par le handicapeur mais il semble avoir un peu de marge et surtout il sera nettement mieux placé dans les stalles de départ ce mardi. Il devrait donc encore lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Pas ridicule le jour de son retour à la compétition, GALDAN (n°13) semble constituer une solide base de jeu dans ce quinté+. Ce cheval entraîné par Stéphane Wattel vient, en effet, d’obtenir une honorable septième place dans un gros handicap alors qu’il n’avait pas couru depuis ses échecs sur la piste en sable fibré de Deauville, une surface qui ne lui convient pas. Très à l’aise en bon terrain, il aura vraiment une très belle carte à jouer vu sa situation sur l’échelle des valeurs. De plus, il sera monté par l’habile Théo Bachelot et s’élancera avec un bon numéro de corde. Avant le coup, on peut légitimement espérer le voir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement s’il bénéficie d’un déroulement de course limpide. Les turfistes qui aiment parier en champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, SIKANDARI (n°16) semble être le bon tocard de ce quinté du 23 juillet. Comme le montre sa récente deuxième place acquise dans une course pmu disputée sur ce champ de courses, ce représentant de l’entraînement de Patricia Butel et Jean-Luc Beaunez ne sera pas désorienté par le profil assez particulier de cet hippodrome de Compiègne. Pour le moment, il n’a certes pas encore réussi à faire l’arrivée de gros handicap mais il a quelques excuses à faire valoir ayant souvent joué de malchance. Nanti du bottom-weight, il ne semble pas incapable de pimenter les rapports pmu en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

HAKY (n°8) compte certes deux échecs en autant de tentatives dans les gros handicaps mais il évoluait, à chaque fois, sur une distance trop courte pour ses aptitudes. Ce protégé de John-Edward Hammond est, en effet, beaucoup plus à son affaire sur les parcours de longue haleine. Il compte d’ailleurs 1 succès pour son seul essai sur ce tracé des 2400 mètres de l’hippodrome de Compiègne, soit 100% de réussite. Son aptitude est parcours est donc largement avérée. En dernier lieu, alors qu’il n’avait pas couru depuis plusieurs mois, ce rejeton de Muhtathir et Marah Dubai a fourni une bonne prestation terminant cinquième dans un lot bien composé. Mardi, à la faveur de quelques progrès, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Prix de la Plaine du Putois. Les turfistes à la recherche d’un outsider spéculatif pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

En dernier lieu, alors qu’il restait sur un échec radical en pareille société, AS DES FLANDRES (n°11) a remis les pendules à l’heures en prenant la deuxième place d’un événement. En excellente condition physique, il devrait logiquement confirmer ses bonnes dispositions du moment en prenant une part active à l’arrivée de cette compétition. Avant le coup, on lui accordera un large crédit même s’il n’a pas encore prouvé son aptitude au parcours. LOUIS (n°6) s’était imposé lors de sa seule et unique tentative sur l’hippodrome de Compiègne. Son aptitude au parcours est donc largement avérée. Bien qu’un peu décevant en dernier lieu, il a parfaitement sa place dans ce prono. GAROPABA (n°3) est un cheval bien connu des parieurs qui a largement fait ses preuves à ce niveau. On lui trouve, en effet, 1 victoire et deux accessits d’honneur en 4 sorties dans cette catégorie, soit 75% de réussite dans les trois premiers. Absent de la compétition durant de longs mois, il a bien mieux couru que ne l’indique son classement le jour de sa rentrée. Susceptible de progrès, ce protégé de Mikel Delzangles ne semble pas incapable de compléter la combinaison gagnante malgré une situation sur l’échelle des valeurs peu enviable. Lors de sa plus récente sortie, MISTER SMART (n°7) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances terminant parmi les derniers. A sa décharge, ce fils de Smadoun et Miss Canon effectuait une petite rentrée et il n’avait pas hérité d’un numéro de corde favorable. Mardi, il retrouvera un parcours qui correspondra parfaitement à ses réelles aptitudes. L’an dernier, il avait, en effet, pris la quatrième place de cette même épreuve. Bien placé dans les stalles de départ, il pourrait se rappeler au bon souvenir des turfistes. On aurait pu en citer beaucoup d’autres.

La dernière minute en cas de non-partant

MOONWALK STEP (n°10) n’a pas terminé très loin des chevaux de tête lors de son ultime sortie face à des adversaires de ce calibre. Sa forme est donc au beau fixe en ce moment. Mardi, cet élève de Tony Castanheira se présentera avec une situation au poids plus avantageuse, ayant été baissé d’une livre par le handicapeur, mais il n’aura pas le terrain lourd qu’il affectionne. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 23/07/2019 : 15 – 13 – 16 – 8 – 11 – 6 – 3 – 7

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Taboola »][/siteorigin_widget]

A la recherche des meilleurs pros

Ci-dessous, retrouvez les jockeys et les entraîneurs ayant, au cours des 12 derniers mois, terminé le plus souvent dans la combinaison gagnante du Quinté PMU.

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Christophe Soumillon (n°5) : 43% de réussite
  • Théo Bachelot (n°13) : 41% de réussite
  • Alexis Badel (n°9) : 41% de réussite
  • Mickaël Barzalona (n°10) : 39% de réussite
  • Gérald Mossé (n°8) : 33% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Mikel Delzangles (n°3) : 62% de réussite
  • Jutta Mayer (n°6) : 50% de réussite
  • Hans-Albert Blume (n°5) : 50% de réussite
  • Stéphane Wattel (n°13) : 45% de réussite
  • Yann Barberot (n°12) : 45% de réussite

Les évolutions de poids

En fonction des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, un cheval de courses de galop voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Garopaba (n°3) : +4 kilos
  • Spirit’s Revench (n°15) : +2 kilos
  • Magnentius (n°1) : +1,5 kilo
  • Moonwalk Step (n°10) : -0,5 kilo
  • Galdan (n°13) : -0,5 kilo
  • Hard Talk (n°14) : -0,5 kilo
  • Mister Smart (n°7) : -1 kilo
  • Magical Forest (n°5) : -1,5 kilo
  • Corcovado Mountain (n°9) : -1,5 kilo

Les conditions de course

Gros handicap (référence +20) réservé à des chevaux entiers, hongres et juments âgés de 5 ans et plus ayant couru cette année. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Distance à parcourir : 2400 mètres. Corde à gauche. 16 partants. Piste en gazon. Etat du terrain : bon (indice pénétrométrique : 3,5). Météo : Temps ensoleillé (37°). Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 1er accessit : 9880 €, 2ème accessit : 7280 €, 4ème place : 4160 €, 5ème place : 2080 €, 6ème place : 1560 €, 7ème place : 1040 €).

Les interviews des entraîneurs

Rodolphe Collet : Après avoir été éloigné des pistes, Magnentius (n°1) vient d’effectuer une rentrée satisfaisante en province. Ce jour-là mon pensionnaire a pris une bonne troisième place. Cette course lui a fait le plus grand bien et il devrait logiquement afficher des progrès. Maintenant, sa marge au poids s’est réduite et il n’est peut-être pas encore revenu à son top de forme. Sachez cependant qu’il me donne entière satisfaction à l’entraînement. Avant le coup, j’espère le voir obtenir un bon résultat dans ce quinté du 23 juillet. Je vous conseille donc de lui accorder un large crédit.

Michael Figge : Jacksun (n°2) est en très bonne forme à l’entraînement mais je suis très remonté contre le handicapeur qui ne l’a même pas baissé d’une livre alors qu’il reste sur deux très mauvais résultats. A ce poids, c’est très difficile pour lui de participer à l’arrivée d’un tiercé. Quant à la distance, mon cheval est à son affaire entre 2000 et 2400 mètres.

Mikel Delzangles : Garopaba (n°3) a fourni une rentrée correcte dans une course pmu. Pour son retour dans les gros handicaps, ma jument devrait logiquement participer à l’arrivée de ce quinté+ à la faveur de quelques progrès et à l’issue d’un bon déroulement de course. Tous les feux sont au vert.

Stéphane Wattel : Pascasha d’Or (n°4) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs lors de ses plus récentes sorties. On lui a laissé un break pour récupérer. On espère qu’il va se rappeler au bon souvenir des parieurs ce mardi.

Hans-Albert Blume : J’ai acheté Magical Forest (n°5) après sa dernière sortie dans une épreuve à réclamer. J’ai dû la supplémenter pour qu’elle participe à ce quinté du 23 juillet car tous les papiers n’étaient pas en règle lors de l’engagement. Je pense que c’est une bonne jument mais je ne sais pas si elle sera aussi efficace sur le gazon que sur le sable fibré, une surface où elle a fourni ses meilleures valeurs. Elle travaille bien le matin. Si elle est à son aise sur cette surface, elle n’est pas incapable de tirer son épingle du jeu.

Jutta Mayer : Lors d’un récent tiercé, le long voyage et la forte chaleur n’ont pas permis à Louis (n°6) de faire mieux que cinquième. Mon élève est pourtant en belle forme au travail et je pense qu’il est plus efficace en bon terrain. J’espère qu’il va obtenir un meilleur résultat ce mardi.

Carina Fey : Lors de sa première sortie sous mon entraînement, je m’attendais à mieux de la part de Mister Smart (n°7). Le matin au boulot, touts les feux sont au vert. Mon protégé affiche, en effet, un bon degré de forme. De plus, il a été baissé au poids par le handicapeur. Mardi, j’en attends donc un bon résultat dans ce quinté+ mais j’ai aussi besoin qu’il me rassure en compétition.

Henri-François Devin : Après une rentrée encourageante, Corcovado Mountain (n°9) n’a pu confirmer dans la foulée. C’était d’ailleurs le premier gros handicap auquel il participait. C’est un cheval que j’estime capable de trouver sa voie dans ce type de courses. Voilà pourquoi j’ai préféré ce Prix de la Plaine du Putois à une autre course pmu disputée quelques jours plus tard.

Tony Castanheira : Moonwalk Step (n°10) vient de prouver sa bonne condition physique finissant bien son parcours. S’il arrive à occuper rapidement une bonne place en partant, je le pense capable de confirmer la bonne impression qu’il vient de laisser. Il est certes plus à l’aise en terrain souple mais on compense son déficit de vitesse en bon terrain en allongeant la distance comme on a d’ailleurs fait dernièrement.

Philippe Demercastel : Après avoir connu un petit souci de santé lors de son avant-dernière course, As des Flandres (n°11) s’est bien réhabilité en dernier lieu prouvant qu’il était toujours capable d’enlever un gros handicap. Il est resté en bonne forme et ma seule petite interrogation reste son aptitude aux tracés corde à gauche bien qu’il y ait déjà gagné dans sa jeunesse. J’espère qu’il nous fera plaisir. Spirit’s Revench (n°15) , son compagnon d’écurie, nous a fait plaisir en renouant avec le succès lors de sa plus récente sortie. Il a été logiquement pénalisé par le handicapeur mais je le crois capable de figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté du 23 juillet. En forme, j’en escompte donc une bonne prestation même si, avec l’âge, il me semble plus à son affaire sur des distances plus longues.

Stéphane Wattel : Galdan (n°13) m’a plu lors de sa rentrée. Mon protégé court ce tiercé de façon assez rapprochée mais il a très bien récupéré de ses récents efforts. Avant le coup, je trouve que sa situation au poids lui permet d’être compétitif.

Wolfgang Gülcher : La dernière fois, à Strasbourg, la distance à parcourir était trop longue pour Hard Talk (n°14). Il sera mieux sur 2400 mètres. Je pense qu’il aura toutefois du mal à participer activement à l’arrivée de ce quinté+ car l’été n’est pas sa meilleure saison. Il est, en effet, plus à son affaire au printemps ou à l’automne. Sachez également qu’il aurait préféré du terrain plus souple.

Jean-Luc Beaunez : Lors d’une récente course pmu, Sikandari (n°16) a échoué de peu pour la victoire. C’était dans une seconde épreuve du handicap divisé. Mardi, mon cheval se retrouve au départ d’un événement. Cela ne me dérange pas car il a déjà couru à ce niveau de la compétition. Il est sur la brèche depuis un moment mais je ne ressens aucune baisse de régime de sa part à l’entraînement. Voilà pourquoi je le pense capable d’obtenir un bon résultat ce mardi à l’issue d’une course régulière et d’une fin de course limpide.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Claude Piersanti et Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1113861691210
Turfomania.fr115612131410
Equidia1381611156101
Geny Courses6816111341215
Canalturf.com1168121316115
Zeturf.fr13126893114
Radio Balances6111213161571
Bilto6111316121581
RTL11128615131610
Tierce Mag.131116161583

L’analyse du quinté+ par les pronostiqueurs de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit des experts de Paris Turf pour cette course du tiercé quarté quinté du 23 juillet 2019 avec le défilé des partants, la course référence, le cheval de base incontournable et les outsiders spéculatifs à belle cote capables de pimenter les rapports pmu du Quinté ordre et désordre. En bonus, ne manquez pas le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Compiègne. Les consultants : Philippe Thévenon et Ludovic Conio.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de la course du quinté du jour sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h50. Sur un téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Compiègne. Les turfistes ont le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné (de 3 à 9 chevaux associés). Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, elle est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé gagnant ou placé, la mise de base est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base. A noter que cela fonctionne également avec le Quinté Spot.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce tuyau ou bruit d’écurie n’est pas forcément une super base de jeu ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est plus un outsider capable de générer de beaux rapports pmu car il possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Afin d’augmenter vos chances de gagner, pariez en ligne ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu où le but est de trouver les cinq premiers sans notion d’ordre.

HIPPODROME DE CABOURG – Réunion premium n°5 – Course pmu n°4 (Prix des Matthioles) – Départ prévu aux alentours de 20h30 – Femelles – Trot attelé – Allocations totales : 19000 € – Distance à parcourir : 2750 mètres – Piste en sable – 16 partants – Corde à droite – Pour juments âgées de 4 ans n’ayant pas gagné 20000 € au cours de leur carrière. Deux réunions réunion premium réservées aux trotteurs seront diffusée sur Equidia ce mardi. La première se déroulera sur la piste corde à droite de Hyères puis l’hippodrome de Cabourg prendra ensuite le relais en début de soirée riche de sept compétitions qui ont toutes fait le plein de partants. C’est au cours de cette nocturne en Normandie que se produira FAVORITE FROMENTRO (n°12), le cheval du jour de FT. Cette représentant de l’entraînement de Marc Sassier disputera la quatrième course du programme, une épreuve sous la selle réservée aux seules juments de sa génération où elle sera idéalement engagée au plafond des gains. N’ayant couru qu’au trot attelé pour le moment, elle va débuter dans cette discipline du trot monté à l’occasion de cette compétition. Avant le coup, il n’est donc pas évident de savoir si elle possède les aptitudes nécessaires pour porter l’homme. On notera toutefois qu’elle est issue de Prince Gédé et Quiza Sun, la mère de Coconut Citrus, une jument de qualité entraînée Laurent-Claude Abrivard et portant la casaque de Jean-Pierre Barjon qui a remporté plusieurs courses dans cette spécialité. Elle possède donc les origines pour porter l’homme et pourrait bien faire d’entrée de jeu. Déferrée des postérieurs, comme lors de sa victoire avec Eric Raffin à Angoulême, et très à l’aise corde à droite, on suivra sa performance avec un certain intérêt même si elle fait plus figure de coup de poker que de coup sûr gagnant.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour vous faire gagner au PMU : Pariez sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari hippique qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%, ce qui améliore considérablement sa rentabilité. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En appliquant cette astuce, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également