Quinte du 23 juin 2019
/ / Pronostic quinté du 23 juin 2019 – Prix René Ballière

Pronostic quinté du 23 juin 2019 – Prix René Ballière

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce quinté du 23 juin aura comme support le Prix René Ballière, une course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette belle épreuve de trot attelé dotée de 170000 € d’allocations a réuni 13 partant âgés de 4 à 10 ans inclus n’ayant pas gagné au moins 160000 € au cours de leur carrière. Tous ces trotteurs de grande qualité s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2100 mètres corde à gauche de la grande piste avec un départ donné derrière les ailes de l’autostart ( 9 chevaux en première ligne). A l’occasion de cet événement, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Les parieurs ayant trouvé les cinq premiers chevaux dans l’ordre exact d’arrivée se partageront donc ce jackpot.

Le favori du pronostic

Jugé sur ses meilleurs titres, BOLD EAGLE (n°1) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce représentant de la casaque de Pierre Pilarski n’est certes plus aussi dominateur que par le passé lorsqu’il avait gagné ses deux prix d’Amérique mais, à huit ans, il conserve encore de beaux restes et surtout un moral intact. Dorénavant, il lui faut simplement un bon parcours caché pour donner sa pleine mesure car il n’a plus envie de se faire mal en faisant le tour des autres. Dimanche, il a hérité d’un numéro derrière les ailes de l’autostart qui devrait lui permettre d’appliquer sa tactique préférée, à savoir patienter derrière les chevaux de tête et sortir au dernier moment dans la ligne droite. Bien entendu, cette façon de courir comporte des aléas mais, si son driver, Bjorn Goop, parvient à trouver l’ouverture au bon moment, il devrait logiquement monter sur le podium. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, LOOKING SUPERB (n°9) semble constituer une base incontournable dans ce quinté+. Ce pensionnaire de l’écurie de Jean-Michel Bazire reste sur une disqualification pour allures irrégulières mais il ne faut surtout pas le condamner sur cette sortie en demi-teinte car il vaut assurément mieux que cela. Il a, en effet de sérieux titres à faire valoir quand on analyse ses résultats. Cet hiver, il avait notamment pris la deuxième place du Prix d’Amérique s’intercalant entre Belina Josselyn et Readly Express. Durant le printemps, on l’a également vu s’imposer sur l’hippodrome d’Enghien soisy dominant la plupart de ses adversaires du jour avec une réelle désinvolture. Dimanche, sa chance sera donc de premier ordre et malgré sa position à l’extérieur, ce fils d’Orlando Vici et Classical Pine devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris hippiques en champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Ménagé par son entourage, ORLANDO JET (n°11) semble être le bon tocard de ce quinté du 23 juin. Ce cheval entraîné par Rudolf Haller n’a couru qu’à 21 reprises depuis ses premiers pas en compétitions, ce qui est très peu pour un cheval âgé de 6 ans. Il possède toutefois déjà un solide palmarès totalisant 12 victoires et accessits pour un total de 300000 € de gains. On notera également qu’il est très à son affaire sur les parcours réduits avec départ lancé. Il n’a, en effet, quasiment jamais déçu avec ce mode de départ. Il évoluera donc sur un parcours à son entière convenance à l’occasion de cet événement. En dernier lieu, il n’a certes terminé qu’à la deuxième place alors qu’il était le favori des parieurs mais sa performance est bien meilleure qu’il n’y paraît. Ce jour-là, il s’est élancé au galop perdant de précieuses longueurs avant de produire un superbe effort en haut de la montée qu’il a ensuite bien poursuivi (derniers 500 mètres sur le pied d’1’10). Malgré son numéro en deuxième ligne, il pourrait donc pimenter les rapports pmu s’il parvient à se faufiler.

L’outsider spéculatif

TONY GIO (n°5) vient de gagner une course pmu dominant le champion Aubrion du Gers alors qu’il était présenté déferré des 4 pieds par Sébastien Guarato, son nouvel entraîneur. Ce jour-là, il est vrai qu’il a pu bénéficier d’un très bon scénario de course jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Le crack de Jean-Michel Bazire ayant effectué les 500 mètres de la montée sur un rythme très élevé (1’08), il demandait ensuite logiquement à souffler aux abords du poteau d’arrivée. Quoi qu’il en soit, cela n’enlève rien à la victoire de cet ancien pensionnaire de l’écurie des frères Martens qui est toujours très performant lorsqu’il est pieds nus (1 victoires et 3 accessits en 4 sorties, soit 100% de réussite dans les trois premiers. Dimanche, il sera encore présenté dans cette configuration et, malgré son manque de réussite sur les parcours de vitesse avec départ à l’autostart, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Prix René Ballière. Les turfistes à la recherche d’un outsider spéculatif pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

DIJON (n°2) vient de gagner l’elitloppet, la plus belle épreuve du calendrier suédois. Ce jour-là, cet élève de Romain Derieux évoluait sur un parcours réduit à son entière convenance. Il est, en effet, toujours très performant sur les hippodromes qui possèdent une piste plate. Dimanche, ce rejeton de Ganymède et Sonate d’Aunou changera donc de registre et, cette fois-ci, il ne sera déferré que des postérieurs alors qu’il est nettement meilleur lorsqu’il court pieds nus. Dans ces conditions, on le verra plutôt comme un cheval capable de compléter la combinaison gagnante. En raison de ses gains élevés, TESSY D’ETE (n°10) n’a aucune marge dans cette catégorie. Franck Nivard, son driver, devra donc lui donner un parcours sur mesure pour qu’elle tire son épingle du jeu. Si c’est le cas, elle pourrait ambitionner une quatrième ou cinquième place. Nettement plus performants sur les parcours de tenue de la grande piste, CARAT WILLIAMS (n°3) et VALKO JENILAT (n°6) devront compter sur plusieurs défaillances pour obtenir un bon résultat ce dimanche. Bien placés en première ligne derrière la voiture et confiés respectivement à David Thomain et François Lagadeuc, deux excellents drivers, il aurait été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono.

La dernière minute en cas de non-partant

DETROIT CASTELETS (n°13) vient de renouer avec la victoire à Vincennes mais, ce jour-là, il battait des adversaires d’un niveau moindre et le chrono de son dernier kilomètre n’était pas très flatteur. Dimanche, ce fils de Néoh Jiel et Rosanna Bonheur devra donc compter sur plusieurs défaillances de favoris pour se mettre en évidence et le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 23/06/2019 : 1 – 9 – 11 – 5 – 2 – 10 – 3 – 6

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Taboola »][/siteorigin_widget]

A la recherche des meilleurs pros

Ci-dessous, retrouvez les drivers et les entraîneurs ayant, au cours des 12 derniers mois, terminé le plus souvent dans la combinaison gagnante du Quinté PMU.

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Jean-Michel Bazire (n°9) : 59% de réussite
  • Franck Nivard (n°10) : 51% de réussite
  • François Lagadeuc (n°6) : 50% de réussite
  • Eric Raffin (n°5) : 41% de réussite
  • Bjorn Goop (n°1) : 41% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Philippe Billard (n°10, n°4) : 56% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°9) : 53% de réussite
  • Sébastien Guarato (n°8, n°6, n°5, n°3, n°1) : 42% de réussite
  • Pierre Vercruysse (n°12) : 31% de réussite
  • Sylvain Roger (n°7) : 23% de réussite

Les meilleurs chronos au trot attelé

Ci-dessous, retrouvez les chevaux les plus rapides sur le parcours qui nous intéresse et ceux qui possèdent le meilleur record.

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Bold Eagle (n°1) : 1’08’4
  • Dijon (n°2) : 1’09’0
  • Billie de Montfort (n°8) : 1’09’2
  • Cash Gamble (n°4) : 1’10’1
  • Tessy d’Eté (n°10) : 1’10’3

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Bold Eagle (n°1) : 1’10’1
  • Tessy d’Eté (n°10) : 1’10’3
  • Tony Gio (n°5) : 1’10’4
  • Détroit Castelets (n°13) : 1’10’6
  • Carat Williams (n°3) : 1’10’7

Les conditions de course

Course internationale de trot attelé réservée à des mâles et femelles âgés de 4 à 10 ans inclus qui doivent avoir gagné au moins 160000 € au cours de leur carrière pour être déclarés partants. European Trotting Masters Series 2019. Sont seules admises à driver les personnes ayant gagné au moins trente-cinq courses pmu dont dix au trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Distance à parcourir : 2100 mètres. Départ à l’autostart (9 chevaux en première ligne). Grande Piste. Cendrée Bon terrain. Corde à gauche. 14 partants. Météo : Temps nuageux dans l’ensemble (30°). Allocations totales : 170000 € (Vainqueur : 76500 €, 1er accessit : 42500 €, 2ème accessit : 23800 €, 4ème place : 13600 €, 5ème place : 8500 €, 6ème place : 3400 €, 7ème place : 1700 €).

Les interviews des entraîneurs

Sébastien Guarato : Bold Eagle (n°1) nous a totalement rassurés lors de sa dernière sortie sur l’hippodrome de Caen. Le cheval est revenu au top de sa forme. En un peu plus d’un an, il a mal à un pied, a été victime de la gourme puis a eu de mauvaises prises de sang. Reconnaissons aussi qu’il n’a pas toujours eu de bons déroulements de course. Cette fois-ci, il a hérité d’un bon numéro derrière les ailes de l’autostart. Il devrait logiquement participer à l’arrivée de ce quinté du 23 juin. Tous les feux sont au vert.

Romain Derieux : Dijon (n°2) a eu une course éprouvante en Suède lors de l’elitloppet mais force est de reconnaître que tout s’est bien goupillé ce jour-là. Il lui a fallu du temps pour bien récupérer de ses efforts. Dimanche, il s’élancera un bon numéro en première ligne dans ce tiercé. J’ai préféré ne pas le déferrer entièrement et lui laisser davantage de confort. Il sera mis comme dans le prix de l’Atllantique à Enghien.

Sébastien Guarato : En dernier lieu, Carat Williams (n°3) aurait gagné une course pmu à Vincennes sans une faute à mi-ligne droite.  Mon pensionnaire ne va pas évoluer sur sa distance de prédilection mais il a déjà bien couru sur ce parcours de vitesse. Je ne suis pas sûr de le munir d’un bonnet comme lors de sa plus récente sortie au trot attelé. Il risque d’être trop tendu en partant. A mon avis, il détient une très bonne chance à défendre dans ce quinté+.

Franck Nivard (son précédent driver) : Lors de sa dernière tentative à Vincennes, Cash Gamble (n°4) n’a pas démérité mais sa marge de manoeuvre est désormais assez réduite avec ses gains élevés. J’ai remarqué qu’il avait hérité du numéro 4 derrière l’autostart mais débouler n’est pas son fort. Selon moi, il pourrait obtenir un bon résultat dans ce prix René Ballière mais il lui faudra un bon parcours pour tirer son épingle du jeu.

Sébastien Guarato : Tony Gio (n°5) a bénéficié d’un très bon parcours dernièrement, ce qui lui a permis de venir dominer Aubrion du Gers aux abords du poteau d’arrivée. Le cheval est toujours en pleine possession de ses moyens et il sera de nouveau déferré des quatre pieds. Il devrait logiquement jouer les premiers rôles dans la dernière ligne droite. A mon avis, il pourrait même gagner ce quinté du 23 juin à l’issue d’un déroulement de course très favorable.

Sébastien Guarato : Valko Jenilat (n°6) revient en excellente condition physique après avoir été malade. Certes, il est un peu vieillissant et peut-être désormais plus à l’aise sur les pistes plates mais il n’est pas cuit. Je vais demander à son driver de ne pas être trop offensif ce coup-ci. S’il termine à la septième place de ce tiercé alors il aura parfaitement rempli son contrat.

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (n°7) n’était pas à l’aise dernièrement et elle a été disqualifiée pour allures irrégulières. Dimanche, le numéro 7 derrière l’autostart sera un handicap. Dès lors, les ordres seront de la reprendre en partant pour la positionner à l’arrière-garde. Avant le coup, j’espère qu’elle va venir bien terminer mais j’ai surtout besoin qu’elle me rassure quant à son son degré de forme actuel.

Sébastien Guarato : Billie de Montfort (n°8) n’a pas eu un bon déroulement de course dernièrement et je pense qu’elle aurait terminé plus près des chevaux de tête si elle avait pu s’exprimer plus tôt dans la ligne droite. Ma jument est restée en très bonne forme à l’entraînement mais avec son numéro en dehors, elle risque d’être contrainte aux extérieurs. Elle devra donc bénéficier de circonstances favorables pour être obtenir un bon résultat dans ce quinté+. Personnellement, je la vois pas mieux que cinquième.

Jean-Michel Bazire : Looking Superb (n°9) aurait fait l’arrivée sans une faute en Suède. Il avait usé du pied mais tout est rentré dans l’ordre. Pour le Grand Prix d’Oslo, il a dû être non partant mais rien de méchant. Il a très bien travaillé à la campagne avant de regagner le centre d’entraînement de Grosbois, où il a eu un ultime exercice. Mon protégé est aussi bien qu’à Enghien en avril dernier.

Franck Nivard : Tessy d’Eté (n°10) a très bien tenu sa partie dernièrement. Je sais qu’elle affiche une forme optimale au travail avant de courir ce quinté du 23 juin. Avec le 10 derrière l’autotart, elle est plutôt bien lotie. Le partenaire de Romain Derieux devrait prendre la tête avec Bold Eagle dans son sillage, et nous sur une troisième ligne à la corde. Bien sûr, il ne faudra pas oublier Looking Superb et Tony Gio.

Rudolf Haller : Orlando Jet (n°11) est en parfaite condition physique au boulot. Mon cheval est bien meilleur avec l’aide de l’autostart. On partira derrière Dijon, ça sera un gros avantage. Il n’a jamais couru contre ce type d’adversaires mais je serais satisfait s’il prenait la quatrième ou cinquième place de ce tiercé. C’est un cheval dur à l’effort qui pourra suivre le rythme sans problème. J’en attends une bonne performance.

Pierre Vercruysse : Cobra Bleu (n°12) a très bien couru dernièrement malgré une faute dans la montée. Mon pensionnaire est désormais muni d’oœillères et il a été surpris lorsque je lui ai demandé d’accélérer. Cette tentative, sur courte distance, va lui permettre de retrouver un peu de jeu de jambes. Sa tâche est compliquée mais il devrait bien courir.

Jean-Luc Dersoir : Détroit Castelets (n°13) découvrait des conditions favorables dernièrement. Il en a profité. Nous avons longtemps hésité à le présenter dans le Prix Bertrand Deloison mais il aurait eu le handicap de rendre 25 mètres à de bons chevaux. Comme il est en pleine possession de ses moyens et qu’il apprécie les 2100 mètres autostart. Il pourrait compléter la combinaison gagnante de ce quinté+.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces sites de paris en ligne vous offrent les pronostics hippiques de leur pronostiqueur pour le tiercé quarté quinté+ du jour. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostics de la presse hippique et les pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf dont Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette19521113710
Turfomania.fr3911113457
Equidia9153213107
Geny Courses12591013311
Canalturf.com914235108
Zeturf.fr9213511107
Radio Balances9152313106
Bilto.fr9151310237
RTL1925381013
Tierce Mag.19510231311

L’analyse du quinté+ par les pronostiqueurs de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit des experts de Paris Turf pour cette course du tiercé quarté quinté du tiercé quarté quinté du 23 juin 2019 avec le défilé des partants, la course référence, le cheval de base incontournable et les outsiders spéculatifs à belle cote capables de pimenter les rapports pmu du Quinté ordre et désordre. En bonus, ne manquez pas le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Mickaël Afriat et Mathieu Mortagne.


Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les dimanches, le départ de la course du quinté du jour sera donné en milieu d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome du Plateau de Gravelle. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné (de 3 à 9 chevaux associés). Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, elle est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé gagnant ou placé, la mise de base est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base. A noter que cela fonctionne également avec le Quinté Spot.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce tuyau ou bruit d’écurie n’est pas forcément une super base de jeu ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est plus un outsider capable de générer de beaux rapports pmu car il possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Afin d’augmenter vos chances de gagner, pariez en ligne ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu où le but est de trouver les cinq premiers sans notion d’ordre.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°1 (Prix Raymond Fouard) – Départ prévu aux alentours de 14h00 – Course européenne – Trot attelé – Groupe III – Allocations totales : 80000 € – Distance à parcourir : 2850 mètres – Grande piste – 9 partants – Corde à droite – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 4 ans ayant gagné au moins 30000 € mais pas 220000 €. Journée exceptionnelle ce dimanche sur l’hippodrome de Vincennes avec de nombreuses courses d’un très haut niveau dont le prix René Ballière, le quinté du jour. C’est sur cette piste sélective que se produira FOXTROT SEA (n°7), le cheval du jour de FT. Ce représentant de l’entraînement de Cédric Mégissier disputera la première épreuve du programme, une course au trot attelé où il affrontera quelques bons éléments de sa génération. Meilleur que jamais à l’heure actuelle, ce fils d’Olitro et Vezia progresse à grands pas et il ne cesse de repousser ses limites. Il vient d’ailleurs de gagner une course pmu à Vincennes dominant quelques uns de ses adversaires du jour avec un réel brio. Ce jour-là, il s’imposait à la manière des forts repoussant toutes les attaques pour finir après avoir pourtant dû trotter le nez au vent durant le dernier kilomètre. Avant cette excellente performance, il n’avait pas démérité dans le critérium des 4 ans malgré un parcours peu avantageux franchissant le poteau d’arrivée en cinquième position alors qu’il était déferré des postérieurs pour la première fois de sa carrière. Dimanche, son entraîneur renouvelle l’expérience en le présentant à nouveau dans cette configuration et, sauf incident de parcours, ce cheval très dur à l’effort devrait encore lutter pour la victoire. Avantagé par le faible nombre de partants, il pourrait même doubler la mise. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour vous faire gagner au PMU : Pariez sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari hippique qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%, ce qui améliore considérablement sa rentabilité. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En appliquant cette astuce, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également