Quinté du 4 juillet 2019
/ / Pronostic quinté du 4 juillet 2019 – Prix du Petit Pré

Pronostic quinté du 4 juillet 2019 – Prix du Petit Pré

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 4 juillet aura comme support le Prix du Petit Pré, une course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Ce gros handicap (référence +19), qui sera doté de 55000 € d’allocations, a réuni 18 partants âgés de 3 ans qui s’affronteront aux alentours de 20h15 sur le parcours des 2100 mètres corde à droite de la piste en gazon, laquelle est annoncée bon souple par France Galop (indice pénétrométrique : 3,5). Avant le coup, il semble bien difficile d’analyser les chances de chaque concurrent car de nombreux chevaux pourraient tirer leur épingle du jeu. Il ne faudra donc pas hésiter à parier en faisant des jeux en champ réduit avec des bases différentes sur chaque ticket.

Le favori du pronostic

En grande forme, INCITATUS (n°3) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Mis au repos après sa victoire à Deauville en fin d’année dernière, cet élève de Jean-Claude Rouget poursuit sur sa lancée cette saison alignant les bonnes performances dans des lots bien composés. Jeudi, il sera bien placé dans les stalles de départ et son habile entraîneur s’est attaché les services de Christophe Soumillon, un jockey qui avait le choix des montes. En plein sur sa distance de prédilection, il devrait logiquement lutter pour la victoire. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle, LYONS (n°6) semble constitue une base incontournable dans ce quinté+. Alors qu’il restait sur toute une série de bons résultats, ce représentant de la casaque de Gérard Augustin-Normand vient d’effectuer des premiers pas remarqués dans les gros handicaps. Ce jour-là, le rythme n’a vraiment pas été sélectif mais il fût l’un des seuls chevaux à refaire des longueurs sur les chevaux de tête dans la dernière ligne droite. Auparavant, ce fils d’Australia et Light Quest avait bien tenu sa partie dans des courses pmu d’un bon niveau. On l’avait notamment vu battre Get Shirty, un cheval de l’écurie de Christophe Ferland qui aurait été plébiscité par les parieurs s’il avait été engagé dans cette compétition. Ce pensionnaire de l’écurie de Carlos Laffon-Parias a donc des lignes intéressantes à faire valoir et il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement s’il fournit sa véritable valeur. Les amateurs de paris hippiques en champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Bien placée au poids dans le bas du tableau, ATTIRANCE (n°14) semble être le bon tocard de ce quinté du 4 juillet. Cette ancienne pensionnaire de Nicolas Clément vient de changer d’écurie suite à sa récente victoire dans une épreuve à réclamer et elle est désormais entraînée par Fabrice Chappet. Lors de ce brillant succès, cette fille de Slickly et Gracieuse dominait facilement Saga Timgad, un poulain qui allait ensuite prendre la cinquième place d’un gros handicap à Maisons-Laffitte en valeur 37,5. La ligne est donc particulièrement favorable et elle lui confère une première chance théorique à défendre d’autant qu’elle n’aura que 53 kilos à porter. Bien placée dans les stalles de départ, il n’y aurait vraiment rien de surprenant à la voir pimenter les rapports pmu en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Depuis ses premiers pas en compétition, TOP MAX (n°1) fait preuve d’une louable régularité dans ses résultats. Ce représentant de l’entraînement d’Henri-Alex Pantall rentre, en effet, aux balances après chaque sortie. Présenté sur 1600 mètres en début de carrière, il vient d’ouvrir son palmarès en gagnant une course pmu sur 2000 mètres à Compiègne. Il semblerait donc que le rallongement de la distance ait joué en sa faveur ce jour-là et il ne devrait pas être pénalisé par les 100 mètres supplémentaires. Jeudi, il effectuera ses débuts dans les gros handicaps en portant le top-weight, ce qui n’est jamais facile à réaliser. Il possède toutefois beaucoup de qualités et, avec l’aide de Pierre-Charles Boudot, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce Prix du Petit Pré. Les turfistes à la recherche d’un outsider spéculatif pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

En dernier lieu, TORONADA (n°10) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs mais il ne faut pas la condamner là-dessus car elle a été desservie par le manque de rythme ce jour-là. On la jugera donc plutôt sur sa troisième place obtenue auparavant dans un gros handicap analogue qui se courait sur cet hippodrome de ParisLongchamp. Très à l’aise sur ce tracé et nantie d’un bon numéro de corde, cette excellente finisseuse devrait prendre une part active à l’arrivée s’il y a suffisamment de train. Nettement plus performant sur le gazon que sur le sable fibré, KAYRAT (n°8) semble avoir une belle carte à jouer dans cette événement. Avant le coup, on lui accordera un large crédit. BARSHAM (n°13) a souvent joué de malchance ces derniers temps. Présenté pour la première fois sur une distance aussi longue, il mérite assurément une note de méfiance même si c’est loin d’être un coup sûr gagnant. En dernier lieu, WADDAH (n°7) s’est remarquablement comporté pour ses grands débuts à ce niveau de la compétition franchissant le poteau d’arrivée en deuxième position. Ce jour-là, ce rejeton de French Fifteen et Accordia avait profité de son bon numéro dans les stalles de départ pour rapidement occuper une place de choix derrière les chevaux de tête. Le rythme peu sélectif avait ensuite joué en sa faveur et cela lui avait permis de conserver le premier accessit. Jeudi, il a été beaucoup moins favorisé par le tirage au sort des places à la corde. Il devra, en effet, s’élancer complètement à l’extérieur, ce qui ne va pas lui faciliter la tâche. Il aurait néanmoins été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono vu son degré de forme actuel. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute en cas de non-partant

RICHEMONT (n°5) n’avait pas démérité pour ses débuts dans cette catégorie avant de quelque peu décevoir à sa sortie suivante. Il est vrai que, ce jour-là, le rythme a été beaucoup plus sélectif et il n’a pas été capable d’accélérer dans l’ultime ligne droite après avoir longtemps galopé aux avant-postes. Jeudi, ce compagnon de couleurs de notre préféré va aborder une distance aussi longue pour la première fois et il s’élancera complètement en dehors. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 04/07/2019 : 3 – 6 – 14 – 1 – 10 – 8 – 13 – 7

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Taboola »][/siteorigin_widget]

A la recherche des meilleurs pros

Ci-dessous, retrouvez les jockeys et les entraîneurs ayant, au cours des 12 derniers mois, terminé le plus souvent dans la combinaison gagnante du Quinté PMU.

Statistiques des 5 meilleurs jockeys dans les gros handicaps :

  • Pierre-Charles Boudot (n°1) : 42% de réussite
  • Sébastien Maillot (n°13) : 41% de réussite
  • Mickaël Barzalona (n°11) : 41% de réussite
  • Théo Bachelot (n°9) : 41% de réussite
  • Christophe Soumillon (n°3) : 41% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les gros handicaps :

  • Eric Vagne (n°15) : 100% de réussite
  • André Fabre (n°16) : 57% de réussite
  • Pia Brandt (n°9) : 50% de réussite
  • Joël Boisnard (n°18) : 44% de réussite
  • Jean-Claude Rouget (n°3) : 43% de réussite

Les évolutions de poids

En fonction des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, un cheval de courses de galop voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Adeline (n°4) : +4 kilos
  • Gaius (n°12) : +3 kilos
  • Amazonya (n°15) : +3 kilos
  • Waddah (n°7) : +1 kilo
  • Lyons (n°6) : -0,5 kilo
  • Glenorchy (n°9) : -0,5 kilo
  • Barsham (n°13) : -0,5 kilo

N’ayant disputé que des courses pmu jusqu’à présent, Top Max (n°1), Glorious Spirit (n°2), Incitatus (n°3), Kayrat (n°8), Attirance (n°14), Rajah (n°16), Bigmouth (n°17) courront ce jeudi le premier gros handicap de leur carrière.

Les conditions de course

Gros handicap (référence +19) réservé à des poulains entiers, hongres et pouliches de 3 ans. Après l’arrivée de cet événement, FRANCE GALOP offrira un souvenir au propriétaire du cheval gagnant. Distance à parcourir : 2100 mètres. Corde à droite. 16 partants. Piste en gazon. Etat du terrain : bon souple (indice pénétrométrique : 3,5). Météo : Temps partiellement couvert (29°). Allocations totales : 55000 € (Vainqueur : 27500 €, 1er accessit : 10450 €, 2ème accessit : 7700 €, 4ème place : 4400 €, 5ème place : 2200 €, 6ème place : 1650 €, 7ème place : 1100 €).

Les interviews des entraîneurs

Henri-Alex Pantall : Top Max (n°1) va participer à son premier événement, ce qui peut poser problème. Ce poulain sur la montante méritait d’ouvrir son palmarès. Il a un peu de moyens. Maintenant, il faut voir comment il va se comporter dans un peloton avec autant de partants. Avant le coup, c’est ma principale crainte mais il est devenu maniable. Waddah (n°7), son compagnon d’écurie, a bien couru la dernière fois pour sa première participation à un gros handicap. Ce poulain imposant a besoin d’avoir ses aises. J’espère qu’il va confirmer en obtenant un bon résultat dans ce quinté du 4 juillet. Arum (n°11), mon troisième partant, est une pouliche régulière à qui l’on ne peut pas reprocher grand-chose dans l’ensemble. J’ai juste peur que cette distance de 2100 mètres soit un petit peu longue pour ses réelles aptitudes.

Sébastien Culin : Glorious Spirit (n°2) est un bon cheval. Il est beaucoup monté en condition sur sa dernière sortie. Je pense qu’il est largement capable de gagner un tiercé. Il a trouvé son équilibre sur la distance proposée ce jeudi. Ma seule inquiétude, c’est le lot fourni en partants. Il pourrait s’énerver. Sachez par ailleurs qu’il va dans tous les terrains.

Jean-Claude Rouget : Incitatus (n°3) fait preuve de constance dans des courses pmu. Dernièrement, il était un peu sur le mors durant le parcours sur 2400 mètres. Voilà pourquoi on le présente sur une distance plus courte. C’est un premier handicap avec toutes les inconnues que cela comporte. A ce poids, mon pensionnaire possède une belle chance théorique à défendre dans ce prix du Petit Pré. Je conseille aux turfistes de lui accorder un large crédit.

Carina Fey : Adeline (n°4) a beaucoup évolué en course ces derniers temps. Jeudi, ma protégée disputera ce quinté+ (des courses très dures) après avoir été pénalisée au poids par le handicapeur mais on va voir si elle est encore capable de tirer son épingle du jeu. On établira son futur programme en fonction de son classement.

Jérémy Para : En dernier lieu, Richemont (n°5) n’a pu confirmer la belle constance affichée lors de ses sorties précédentes. Ce jour-là, le cheval n’a pas eu le meilleur des parcours étant contraint de galoper le nez au vent en épaisseur. On va ajuster le tir cette fois, en lui ôtant les peaux de mouton et en le faisant patienter au sein du peloton. C’est un poulain de qualité et, selon moi, il est parfaitement capable de se rappeler au bon souvenir des parieurs.

Carlos Laffon-Parias : Lyons (n°6) a couru très proprement dans une course sans train la dernière fois. Avec son numéro dans les stalles, on a attendu mais, pour un premier essai dans les gros handicaps, il a montré qu’un jour ou l’autre, il en gagnerait un comme ça. Le matin à l’entraînement, mon pensionnaire est resté dans le même état de forme avant de courir ce quinté du 4 juillet et il a tiré un bon numéro de corde. Tous les feux sont au vert.

Mauricio Delcher-Sanchez : Lors de sa dernière sortie, Kayrat (n°8) a eu une course à l’économie le long de la corde puis il n’a pas été très heureux dans la dernière ligne droite. Malheureusement, il a été injustement remonté d’un kilo sur l’échelle des valeurs. Il pourrait participer à l’arrivée de ce tiercé mais cela complique sérieusement ses chances de franchir le poteau en vainqueur. Sachez qu’il apprécie le bon terrain.

Maxime Guyon (son jockey) : Lors d’un récent quinté+, Glenorchy (n°9) avait un mauvais numéro de corde et il n’est pas très bien sorti des stalles de départ. Après, on a eu un bon parcours à côté du futur lauréat mais il n’a pas été en mesure d’accélérer dans la ligne d’arrivée. A sa décharge, mon partenaire faisait une rentrée et il avait besoin de cette course pour retrouver la bonne carburation. Vous auriez peut-être tort de l’écarter de votre prono.

Yann Lerner : En dernier lieu, Toronada (n°10) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances mais elle a attendu dans une course qui ne s’est pas vraiment décantée. Elle vaut mieux que cela, ayant été plus prise de vitesse que réellement battue. J’ai hésité à l’aligner au départ de cet événement. En effet, elle n’a pas été très à l’aise avec les fortes chaleurs la semaine passée mais son dernier exercice a été satisfaisant.

Francis-Henri Graffard : Gaius (n°12) est bien rentré de sa victoire de Chantilly. La distance à parcourir est parfaite pour lui puisque les cent mètres supplémentaires vont jouer en sa faveur. Il a tiré un bon numéro de corde et a l’air d’être en pleine possession de ses moyens. Ca vaut le coup de tenter notre chance à ce niveau de la compétition. Il a été pénalisé par le handicapeur pour son dernier succès dans une course pmu mais il a du physique et peut porter le poids.

Satoshi Kobayashi : Lors de sa plus récente tentative, Barsham (n°13) a joué de malchance se retrouvant à l’arrière-garde. C’était une catastrophe. Il n’a galopé que 200 mètres et c’est pour ça qu’il coure rapproché. Il est rallongé et je ne sais pas s’il va tenir la distance mais ça vaut le coup de courir ce quinté du 4 juillet. Il est maniable.

Eric Vagne : Amazonya (n°15) ne cesse de progresser et, le matin à l’entraînement, elle m’a confirmé qu’elle était toujours en excellente condition physique. Elle a été épatante la dernière fois passant de Cluny à Longchamp comme une lettre à la poste. Maintenant, j’imagine qu’il faut qu’elle ait encore progressé pour prétendre participer à l’arrivée de ce tiercé mais c’est peut-être le cas.

Sandra Houben : Bigmouth (n°17) a été achetée lors de sa dernière sortie dans une épreuve à réclamer. Elle ne fait que s’améliorer au fil des tentatives. C’est une pouliche un peu spéciale qui ne rentre pas très bien dans les stalles de départ. On a travaillé dessus et tout va bien. J’espère que cela va aller ce jeudi. Si son jockey s’entend bien avec, cela va bien se passer. Je l’estime, donc j’essaye.

Joël Boisnard : Makda (n°18) est bien voire même très bien au boulot mais je pense, qu’à cette valeur, elle aura du mal à obtenir un bon résultat dans ce quinté+. C’est une bonne petite jument prise un peu haute en valeur à mon goût. L’autre fois, je pensais que c’était gagné mais elle est quand même bien battue au final. Il faut partir dans l’idée de l’avoir détendue.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Claude Piersanti et Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette 5 6 12 11 3 7 10 14
Turfomania.fr 3 8 18 10 7 11 14 5
Equidia 2 1 10 8 12 6 7 11
Geny Courses 8 1 7 3 5 11 4 6
Canalturf.com 1 3 6 7 11 10 5 13
Zeturf.fr 1 6 11 12 8 4 3 5
Radio Balances 6 11 1 7 14 3 2 13
Bilto 7 3 1 6 11 4 5 18
RTL 3 7 1 10 11 5 6 18
Tierce Mag. 3 1 5 6 11 10 7 2

L’analyse du quinté+ par les pronostiqueurs de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit des experts de Paris Turf pour cette course du tiercé quarté quinté du 4 juillet 2019 avec le défilé des partants, la course référence, le cheval de base incontournable et les outsiders spéculatifs à belle cote capables de pimenter les rapports pmu du Quinté ordre et désordre. En bonus, ne manquez pas le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de ParisLongchamp. Les consultants : Philippe Thévenon et Stéphanie Chastin.


Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les jeudis en semi-nocturne, le départ de la course du quinté du jour sera donné en début de soirée aux alentours de 20h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de ParisLongchamp. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné (de 3 à 9 chevaux associés). Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, elle est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé gagnant ou placé, la mise de base est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base. A noter que cela fonctionne également avec le Quinté Spot.

Nombre de chevaux désignés Montant du pari (en euros)
Tiercé Quarté Quinté+ Couplé
3 1 4.50
4 4 1.30 9
5 10 6.50 2 15
6 20 19.50 12 22.50
7 35 45.50 42 31.50
8 56 91 112 42
9 84 163.80 252 54

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce tuyau ou bruit d’écurie n’est pas forcément une super base de jeu ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est plus un outsider capable de générer de beaux rapports pmu car il possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Afin d’augmenter vos chances de gagner, pariez en ligne ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu où le but est de trouver les cinq premiers sans notion d’ordre.

HIPPODROME DE VICHY – Réunion premium n°4 – Course pmu n°3 – Départ prévu aux alentours de 17h27 – Trot attelé – Course E – Allocations totales : 26000 € – Distance à parcourir : 2800 mètres – Départ à l’autostart (8 chevaux en première ligne) – Piste en pouzzolane – 14 partants – Corde à droite – Pour mâles, femelles et hongres âgés de 7 et 8 ans n’ayant pas gagné 115000 € au cours de leur carrière. Sont seules admises à driver les pilotes ayant gagné au moins cinq courses pmu (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Avec deux réunions premium réservées aux trotteurs, le programme sera assez attrayant ce jeudi. En fin matinée, l’hippodrome de Marseille-Borély ouvrira le bal avec une réunion assez intéressante et riche en partants. L’hippodrome de Vichy prendra ensuite le relais en milieu d’après-midi et, là aussi, les compétitions seront assez intéressantes. C’est sur cette piste corde à droite que se produira BERENICE DU LOISIR (n°5), le cheval du jour de FT. Cette représentante de l’entraînement de Georges Fournigault disputera la troisième course du programme, une épreuve dont le départ sera donné derrière l’autostart. Meilleure que jamais cette saison, elle enchaîne les bons résultats dans des lots bien composés. En dernier lieu, elle a encore fourni une remarquable fin de course après avoir pourtant joué de malchance derrière des chevaux fatigués. Ce jour-là, elle franchissait le poteau en quatrième position n’étant battue que par Azur du Lupin, Black Rain, César la Mésange. Auparavant, cette fille de Jag de Bellouet et Night des Bois avait remporté une épreuve sur ce tracé avant de bien tenir sa partie dans une course européenne trottant 1’14’5 sur 2950 mètres. Jugée sur ces performances de choix, elle s’élancera avec une chance de premier ordre à défendre ce jeudi. Bien placée en première ligne derrière la voiture et déferrée des antérieurs comme lors de sa plus récente sortie, elle devrait logiquement lutter pour la victoire dans ce lot à sa portée. On suivra donc sa prestation avec un certain intérêt en espérant qu’elle bénéficie d’un déroulement de course limpide car elle doit absolument courir cachée pour donner sa pleine mesure.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour vous faire gagner au PMU : Pariez sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari hippique qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%, ce qui améliore considérablement sa rentabilité. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En appliquant cette astuce, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.