Quinte pmu du dimanche 23 fevrier 2020

Pronostic quinté du dimanche 23 février 2020 – Grand Prix de Paris

L’analyse complète du quinté

Ce quinté du dimanche 23 février 2020 aura comme support le Grand Prix de Paris, une course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette belle épreuve internationale de trot attelé, qui sera dotée de 350000 € d’allocations, a réuni seulement 13 trotteurs âgés de 4 à 11 ans (G à V), hongres exclus, qui doivent avoir gagné au moins 160000 € au cours de leur carrière pour être déclarés partants. Tous ces chevaux s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 4150 mètres corde à gauche de la grande piste et ils s’élanceront tous au même poteau de départ. A noter que le PMU met en jeu une tirelire de 500000 euros à l’occasion de cet événement. Les parieurs ayant trouvé les cinq premiers chevaux dans l’ordre exact d’arrivée se partageront donc ce jackpot.

Le favori du pronostic

En pleine possession de ses moyens cet hiver, DELIA DU POMMEREUX (n°9) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé si elle fournit sa meilleure valeur. Victime de problèmes de santé l’hiver dernier, cette pensionnaire de l’écurie de Sylvain Roger est revenue à son meilleur niveau avant d’aborder le meeting de Vincennes et elle a ainsi pu montrer toute l’étendue de son talent cette année. Lauréate du Grand Prix du Bourbonnais devant le champion Bold Eagle, elle s’octroyait ensuite une méritoire sixième place dans le prix d’Amérique après s’être pourtant élancée sur la mauvaise jambe. 15 jours plus tard, elle prenait le second accessit du prix de France au terme d’une superbe ligne droite. En cette occasion, elle bouclait son dernier kilomètre en 1’10’4 et ses derniers 500 mètres en 1’07’8 faisant même mieux que Face Time Bourbon, c’est dire si elle a finit vite… Dimanche, elle sera de nouveau pieds nus et elle abordera une distance de longue haleine qui ne la dérangera pas. Capable de tranchantes fin de course, elle pourrait donner chaud au fils de Pacha du Pont si Franck Nivard parvient à se faire ramener jusqu’à l’entrée de la ligne d’arrivée. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

Au sommet de son art cet hiver, le champion DAVIDSON DU PONT (n°11) constitue une base solide et incontournable dans ce quinté+. Battu par le phénoménal Face Time Bourbon dans le prix d’Amérique, ce représentant de la casaque de Jean-Yves Rayon a pris sa revanche sur son adversaire direct deux semaines plus tard en remportant le prix de France grâce à un JMB très inspiré. Dimanche, son plus sérieux rival étant absent, il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement si Alexandre Abrivard le mène au mieux de ses intérêts. Les parieurs qui aiment jouer en champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Cinquième de cette course l’an passé, TESSY D’ETE (n°5) semble être le bon tocard de ce quinté du dimanche 23 février 2020. Cette jument entraînée par Philippe Billard n’a certes plus de marge de manoeuvre mais elle est capable de suivre tous les trains et de finir sur un bon pied lorsqu’elle peut placer sa pointe de vitesse au moment opportun. Dimanche, elle évoluera pieds nus et elle sera associée à François Lagadeuc, un jeune driver très habile qui sait se faire oublier dans un parcours. Si jamais ce dernier la drive au mieux de ses intérêts, cette bonne finisseuse pourrait éventuellement pimenter les rapports pmu en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

En dernier lieu, CHICA DE JOUDES (n°6) s’est montrée fautive dans la dernière ligne droite mais elle a de nombreuses excuses à faire valoir. Ce jour-là, elle avait le handicap de s’élancer côté corde avec un numéro en deuxième ligne derrière l’autostart, ce qui ne pardonne généralement pas. On ne la condamnera donc pas sur ce faux-pas et on la jugera plutôt sur sa remarquable troisième place du prix d’Amérique derrière deux champions. Bien que ferrée, elle pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de cet événement. Les turfistes à la recherche d’un outsider spéculatif pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

BELINA JOSSELYN (n°13) s’est rapidement montrée fautive dans le prix de France et elle a aussitôt été sanctionnée par les commissaires. Lauréate de cette compétition l’an dernier, cette fille de Love You et Lezira Josselyn remettra donc son titre en jeu ce dimanche. Si elle reste dans les bonnes allures d’un bout à l’autre, elle devrait logiquement se rappeler au bon souvenir des parieurs.

Nouveau venu parmi l’élite, EARL SIMON (n°7) représentera les 6 ans (E), une génération qui n’a pas encore montré qu’elle était capable de rivaliser avec les meilleurs chevaux du moment. Avant le coup, on le verra donc plutôt comme un cheval capable de compléter la combinaison gagnante.

CALASKA DE GUEZ (n°4) est meilleure que jamais cet hiver et elle possède suffisamment de tenue pour réussir sur une aussi longue distance. Si Nicolas Bazire parvient à la préserver jusqu’à la sortie du tournant final, une petite place pourrait lui revenir.

SHORT IN CASH (n°1) sera le petit poucet de l’épreuve ce dimanche. Ce fils de Ready Cash et Shorthanded Sally sera, en effet, le trotteur le moins riche du peloton. Avant le coup, il semble donc s’attaquer à forte partie. Il possède néanmoins quelques titres intéressants et sa tenue n’est plus à démontrer (voir sa victoire en Suède sur cette distance au cours de l’été dernier). Il n’y aurait donc rien d’étonnant à le voir s’octroyer une cinquième place.

La dernière minute

Où en est EPIC JULRY (n°2) ?… Troisième du Critérium des 5 ans au terme d’un superbe effort final, ce protégé de Jean-Paul Gauvin n’a pas été en mesure de confirmer par la suite au plus haut niveau. Comme bon nombre de ses contemporains, il a, en effet, souvent échoué face à l’élite sans avoir d’excuses à faire valoir. Pas au mieux d’après son mentor, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 23/02/2020 : 9 – 11 – 5 – 6 – 13 – 7 – 4 – 1

[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Taboola »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »WP_Widget_Custom_HTML »][/siteorigin_widget]

A la recherche des meilleurs pros

Ci-dessous, retrouvez les statistiques des drivers et des entraîneurs participant à ce quinté du dimanche 23 février 2020 et ayant, au cours des 12 derniers mois, terminé le plus souvent dans la combinaison gagnante du Quinté PMU.

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Alain Laurent (n°6) : 71% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°13) : 68% de réussite
  • Eric Raffin (n°8) : 57% de réussite
  • Franck Nivard (n°9) : 45% de réussite
  • François Lagadeuc (n°5) : 45% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Alain Laurent (n°6) : 71% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°4, n°11, n°13) : 46% de réussite
  • Philippe Billard (n°5) : 46% de réussite
  • Franck Leblanc (n°10) : 40% de réussite
  • Sylvain Roger (n°9) : 39% de réussite

Les meilleurs chronos au trot attelé

Ci-dessous, retrouvez les réductions kilométriques des chevaux les plus rapides sur le parcours et les chronos des chevaux qui possèdent le meilleur record parmi tous les partants de ce quinté+.

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Tessy d’Eté (n°5) : 1’10’0
  • Davidson du Pont (n°11) : 1’10’1
  • Belina Josselyn (n°13) : 1’10’2
  • Earl Simon (n°7) : 1’10’4
  • Tony Gio (n°8) : 1’10’4

Les 4 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Belina Josselyn (n°13) : 1’13’9
  • Tony Gio (n°8) : 1’14’0
  • Tessy d’Eté (n°5) : 1’14’2
  • Valko Jenilat (n°12) : 1’14’4

Les conditions de course

Course internationale de trot attelé s’adressant à des trotteurs âgés de 4 à 11 ans (G à V), hongres exclus, ayant gagné au moins 160000 € au cours de leur carrière. Sont seules admises à driver les personnes ayant gagné au moins trente-cinq courses PMU dont dix au trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). Distance à parcourir : 4150 mètres. Grande Piste. Mâchefer. Bon terrain. Corde à gauche. 13 partants. Météo : Temps nuageux (14°). Allocations totales : 350000 € (Vainqueur : 157500 €, 1er accessit : 87500 €, 2ème accessit : 49000 €, 4ème place : 28000 €, 5ème place : 17500 €, 6ème place : 7000 €, 7ème place : 3500 €).

Les interviews des entraîneurs

Björn Goop : Lors d’une récente course pmu à Vincennes, Short In Cash (n°1) était tendu en partant et il s’est montré fautif dans la descente. Auparavant, mon partenaire avait très bien couru à plusieurs reprises. Il est maniable et a déjà gagné sur une distance similaire en Suède mais à un niveau moindre. Dimanche, il s’attaque certes à forte partie mais être au départ d’un Prix de Paris représente un rêve pour son propriétaire. Nous nous faisons plaisir avant tout.

Jean-Paul Gauvin : Epic Julry (n°2) a travaillé jeudi matin à l’entraînement et j’ai décidé de le déclarer partant dans ce quinté du dimanche 23 février 2020. C’est un plaisir avant tout car on n’a pas la chance de disputer un Grand Prix de Paris tous les jours. Je sais aussi que la distance de longue haleine va servir les intérêts de mon cheval. Cependant, il a une rotule qui le titille et je ne le juge qu’à 80% de sa meilleure valeur à l’heure actuelle.

Jörgen Westholm : Usain Henna (n°3) court bien en dernier lieu. Malgré la cinquième place, il a un peu tardé à accélérer dans la ligne d’arrivée. Je me suis laissé tenter par ce tiercé car il apprécie grandement ce genre de distance. Il n’y aura pas beaucoup de partants et s’il bénéficie d’un bon parcours, je serai déjà très satisfait avec une petite place car certains adversaires sont bien évidemment largement au-dessus de lui en classe pure.

Jean-Michel Bazire : Bien sûr, Calaska de Guez (n°4) va s’attaquer à forte partie mais elle a pour elle de tenir la forme de sa vie. En courant battue, elle n’est pas incapable de s’octroyer un accessit ce dimanche. Davidson du Pont (n°11) méritait cette victoire dans le Grand Prix de France. Au travail, mon pensionnaire ne montre aucune signe de faiblesse. Evidemment, il va aborder une telle distance pour la première fois de sa carrière et on peut toujours douter un peu. Personnellement, je pense que ça devrait aller car il n’a pas tendance à s’appuyer sur son mors durant le parcours. Mon cheval fera son maximum pour obtenir le meilleur résultat possible. Il risque d’être fatigué lundi matin. Tous les feux sont au vert. Lors de sa dernière sortie, Bélina Josselyn (n°13) a rapidement compromis ses chances. La piste était un peu trop ferme à son goût et elle n’était pas à l’aise. Niveau condition physique, la jument est toujours aussi bien. Elle va tenter de défendre son titre mais l’opposition ne sera pas à prendre à la légère. Ce n’est pas fait d’avance. En revanche, je serais déçu de ne pas la voir figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté+. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Franck Nivard : Lors d’une récente course pmu à Vincennes, Tessy d’Eté (n°5) a encore bien tenu sa partie. C’est une jument facile à driver. Elle se montre régulière dans ses performances. Elle ne tire pas et peut s’adapter à tous les parcours. Elle s’était d’ailleurs classée cinquième de ce Prix de Paris l’hiver dernier. Je la crois capable d’obtenir le même classement cette année.

Alain Laurent : En dernier lieu, Chica de Joudes (6) était ligotée dans les autres, avec son grand braquet. Cela s’est mal goupillé ce jour-là. A l’entrée de la dernière ligne droite, elle et moi nous sommes précipités et elle s’est mise au galop. Bref, c’et une course à oublier. Physiquement, elle est restée bien. Ma pensionnaire a juste un petit souci à un pied qui va m’empêcher de la déferrer pour ce quinté du dimanche 23 février 2020. Elle peut aller de l’avant et, à mon avis, elle pourrait se rappeler au bon souvenir des parieurs.

Jarmo Niskanen : Earl Simon (n°7) avait été victime d’un petit problème respiratoire en début d’hiver mais tout est rentré dans l’ordre comme l’attestent ses dernières performances. Après deux courses de remise en jambes, il a gagné une course pmu à Vincennes. Il sait tout faire et s’adapte à toutes les distances. Mon cheval va certes affronter les meilleurs pour la première fois mais, selon moi il a sa place dans les trois ou quatre premiers de ce tiercé.

Sébastien Guarato : Tony Gio (n°8) a bien débuté son meeting d’hiver dans le prix de Bretagne mais a déçu ensuite. Il a repris de la fraîcheur et a été gardé pour ce quinté+, où il avait fini deuxième l’année dernière. Il n’est pas toujours facile à situer mais, jugé sur sa meilleure valeur, il a les moyens de briguer une place parmi les cinq premiers en venant sur les autres chevaux dans la ligne d’arrivée. Vous auriez donc peut-être tort de l’écarter de votre prono. Valko Jenilat (n°12) a couru le Prix d’Amérique à court de rythme, tout en étant gêné en partant. Dans le Prix de France, c’était mieux. Il termine non loin des chevaux en fin de combinaison. Dimanche, mon protégé va être à son affaire sur les 4150 mètres. Il est sur la montante. En lui donnant une course sage, il va tenter d’accrocher la cinquième place.

Sylvain Roger: Délia du Pommereux (n°9) a réalisé une grande performance dans le Prix de France. Elle a pris un bon départ mais a reculé avec les relais et s’est retrouvée loin des chevaux de tête. Ma jument a progressé en dehors mais elle a réalisé une magnifique ligne droite, tout près des deux premiers. Elle a bien travaillé jeudi dernier à l’entraînement. Elle sera résinée ce dimanche. Les 4150 mètres ne seront pas un souci car elle ne tire pas et demeure maniable.

Franck Leblanc : Erminig d’Oliverie (n°10) était à court de préparation dans le Grand Prix de France, après avoir été éliminée dans le Prix d’Amérique. De plus, je ne l’avais pas trop travaillée. Elle se présente à deux semaines d’intervalle et j’ai intensifié son entraînement. La jument sera, cette fois, plus affûtée. La longue distance ne va pas la déranger. Je suis persuadé qu’elle va bien courir et terminer parmi les cinq premiers de ce quinté du dimanche 23 février 2020.

Source : Geny courses

Synthèse des meilleurs pronostics de la presse

Gros handicap en plat ou en steeple chase organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces sites de paris en ligne vous offrent les pronostics hippiques de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU (Pari Mutuel Urbain). Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf gratuit dont Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Claude Piersanti et Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1113761895
Turfomania.fr1113617983
Equidia13119167810
Geny Courses1311971684
Canalturf.com11139671108
Zeturf.fr11913671810
Radio Balances119137161014
Bilto13911716810
RTL131143612110
Tierce Mag.9131156785

L’analyse du Quinté+ par les experts de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du dimanche 23 février 2020 avec le défilé des partants, la course référence, le cheval de base incontournable et les outsiders spéculatifs à belle cote capables de pimenter les rapports pmu du Quinté ordre et désordre. En bonus, ne manquez pas le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Philippe Thévenon et Mathieu Mortagne.

Comment jouer au quinté+ ?

Pour parier sur la course du Quinté+ qui aura lieu ce dimanche 23 février 2020 sur l’hippodrome de Vincennes, vous avez plusieurs choix possibles. Vous pouvez, tout d’abord, vous rendre dans un des nombreux points de vente PMU et passer vos jeux au guichet ou sur les bornes interactives. Si vous trouvez plus pratique de jouer via internet (PC, mobile ou tablette tactile), le mieux est d’ouvrir un compte chez un des nombreux opérateurs de paris hippiques agréés par l’ARJEL (Pmu.fr, Betclic, Zeturf, Genybet ou Leturf). Vos gains seront ensuite versés directement sur votre compte bancaire. A noter que, sur le site Pmu.fr, vous trouverez les mêmes paris hippiques que dans les points de vente du PMU (e.multi, e.2sur4, e.Tiercé, e.Quarté+ et e.Quinté+) mais vous toucherez des rapports différents car les masses d’enjeux ont été séparées depuis quelques années.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Ce dimanche 23 février 2020, le départ de la course du quinté du jour sera donné sur l’hippodrome de Vincennes aux alentours de 15h15. Pour regarder cette course pmu en direct sur votre téléviseur, il vous faudra zapper sur Equidia, la chaîne des courses hippiques. Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet (ordinateurs ou smartphones), il existe plusieurs manières de procéder. Depuis peu, M6 diffuse la course sur son appli 6Play. Sachez également que la plupart des opérateurs de paris hippiques et paris sportifs dont le PMU propose, sur leur site de paris en ligne ou sur leur appli, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Où trouver le résultat du Quinté ?

Sur le web, la plupart des sites de turf gratuit dont info.pmu.fr, Geny.com et Paris-turf.com publie le résultat du Quinté dès que l’arrivée officielle est connue. Vous y trouverez les rapports de tous les paris hippiques proposés sur cette course principale (Multi, couplés, jeu simple, 2sur4, Tiercé, Quarté, Quinté+).

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné (de 3 à 9 chevaux associés). Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, elle est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé gagnant ou placé, la mise de base est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base. A noter que cela fonctionne également avec le Quinté Spot.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce tuyau ou bruit d’écurie n’est pas forcément une super base de jeu ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est plus un outsider capable de générer de beaux rapports pmu car il possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Afin d’augmenter vos chances de gagner, pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu où le but est de trouver les cinq premiers sans notion d’ordre.

HIPPODROME DE NANTES – Réunion premium n°4 – Course pmu n°6 (Prix Monselet Bastille) – Course D (trot) – Départ prévu aux alentours de 14h52 – Trot attelé – Allocations totales : 23000 € – Distance à parcourir : 3000 mètres – Piste en sable – 14 partants – Corde à gauche – Pour trotteurs âgés de 6 et 7 ans (D et E) n’ayant pas gagné 83000 € au cours de leur carrière. Avantage au poids pour les chevaux montés par des apprentis et lads-jockeys. Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront diffusées sur Equidia ce dimanche 23 février 2020. La première débutera sur l’hippodrome de Nantes en fin de matinée et la seconde aura pour cadre la traditionnelle réunion du meeting d’hiver à Vincennes avec en point d’orgue le quinté du jour, le Grand Prix de Paris. C’est en Loire-Atlantique que se produira ELOI DES EPINES (n°11), le cheval du jour de FT. Ce pensionnaire de l’écurie de Matthieu Abrivard participera à la sixième épreuve du programme, une course pmu où il retrouvera le trot monté, une spécialité qui lui a bien réussi jusqu’à présent. Il compte, en effet, 5 accessits et une victoire en 9 sorties sous la selle. De plus, il affrontera une opposition dans ses cordes si on le juge à ses meilleurs résultats. Il possède notamment des lignes avec des chevaux de la trempe d’Effet, Esta Bueno, Equin d’Avril, Elton du Ham ou encore Eldorado Dream. Autant de concurrents qui auraient été plébiscités par les turfistes s’ils avaient été engagés dans cette compétition. Présenté ferré au trot attelé pour se préparer lors de ses deux dernières sorties, ce fils de Very Pleasant et Sarah des Epines va aborder ce bel engagement au plafond des gains dans une condition physique avancée en étant déferré des antérieurs, une configuration qui lui convient parfaitement. Il aura donc pas mal d’atouts dans son jeu et il conviendra de suivre sa performance avec un certain intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour vous faire gagner au PMU : Pariez sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari hippique qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%, ce qui améliore considérablement sa rentabilité. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En appliquant cette astuce, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.

A lire également