Prix du Limousin - course pmu du 8 janvier 2019

Pronostic quinté du 8 janvier 2019 – Prix du Limousin

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

pronostic pour le quinté+ du 8 janvier 2019

Ce pronostic quinté du 8 janvier aura comme support le prix du Limousin, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 54000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 7, 8 et 9 ans n’ayant pas gagné 271000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste et ils seront répartis sur deux échelons de départ (Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 153000 € ou plus). A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour toucher ce rapport spéculatif, les parieurs qui auront la chance d’avoir trouvé les 5 premiers chevaux composant la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu (1 chance sur 3000).

Le favori du pronostic

Meilleur que jamais à l’heure actuelle, CETUS DE TILOU (n°8) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cet ancien pensionnaire de Christophe Ecalard a beaucoup progressé depuis qu’il a rejoint les boxes de Jean-Micjhel Baudoin. Il reste notamment sur cinq victoires consécutives dont une obtenue sur la petite piste de Vincennes. Ce jour-là, il devançait Crazy Charm, un représentant de la casaque de Gérard Augustin-Normand qui a répété par la suite dans une course européenne. La ligne est donc particulièrement favorable. Mardi, ce fils de Pagalor et Quetty Turgot va bénéficier d’un engagement en or à la limite du recul. De plus, il courra pieds nus et sera drivé par Eric Raffin. Il aura donc de nombreux atouts dans son jeu et il semble logique d’en attendre un excellent résultat. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Très régulier dans ses performances, CASH DU RIB (n°16) constitue une base solide dans ce quinté+. Cet élève de Jean-Loïc Claude Dersoir est un cheval bien né par le crack Ready Cash et Quille Castelets, mère de la bonne Darlhey du Rib (300000 € de gains pour un record d’1’11’7). Il alterne avec bonheur les deux disciplines et fait preuve d’une louable régularité dans ses résultats rentrant aux balances quasiment après chaque sortie. En dernier lieu, après un bon parcours derrière les chevaux de tête, il a bien tenu sa partie n’étant battu que par Valokaja Hindo et Tesauro. Ce jour-là, il se montrait courageux pour conserver le second accessit. Cette fois-ci, il n’aura pas les chevaux étrangers sur sa route et, malgré son handicap initial, on peut espérer le voir s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Ayant quelques titres à faire valoir sur la grande piste, AGI DE CRENNES (n°10) semble être le bon tocard de ce quinté du 8 janvier. Ce cheval entraîné par Erno Szirmay aura le handicap de rendre la distance et cela ne va pas lui faciliter la tâche. Cet hiver, on lui trouve néanmoins une bonne quatrième place dans un événement disputé sur ce champ de courses derrière Valokaja Hindo, Bleu Ciel et Pave The Way. En forme et déferré des 4 pieds, il pourrait pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

En dernier lieu, COQUIN DE FONTAINE (n°5) n’a jamais donné d’espoirs aux turfistes qui avaient misé sur ses chances mais il trottait, tout de même, 1’13’7 dans une course rondement menée. Mardi, ce représentant de l’entraînement de l’habile Bruno Courault retrouvera une catégorie plus en rapport avec ses capacités et il sera bien engagé en tête. De nouveau associé à Anthony Barrier, un driver qui le connait parfaitement, ce fils de Ozio Royal et Erika du Jonc pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix du Limousin. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Par le passé, CERENZO TURBO (n°14) a affronté des chevaux de meilleure qualité. Au cours de sa carrière, on l’a notamment déjà vu se frotter à Cash Maker, Dream de Nilrem, Captain Sparrow, Carlo de Carsi, Cyriel d’Atom, Cérenzo Turbo, Capraio, Coach Franbleu, Clyde de la Roche, Tesauro et Caprice du Lupin. Autant de trotteurs de qualité qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants dans cet événement. Mardi, ce pensionnaire de l’écurie de Philippe Billard va donc redescendre nettement de catégorie et il bénéficiera de la drive de Franck Nivard. Dès lors, malgré son handicap initial de 25 mètres, il devrait logiquement tirer son épingle du jeu. Avant le coup, on lui accordera donc un large crédit. BALZAC DE SOUVIGNE (n°15) et BIG BOSS (n°11) n’ont certes plus aucune marge de manoeuvre avec leurs gains mais ce sont deux bons finisseurs et ils ont quelques titres intéressants à faire valoir en pareille société. On les a notamment déjà vu bien se comporter sur ce parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste face à Bacchus d’Ela et Super Fez, deux chevaux qui auraient figuré parmi les favoris de cette compétition s’ils avaient été engagés. Mardi, ces deux concurrents auront le handicap de rendre la distance et, de ce fait, ils devront compter sur un bon déroulement de course pour se distinguer mais, si c’est le cas, une quatrième ou cinquième place pourrait leur revenir. Le jour de sa victoire dans un événement disputé sur la petite piste de Vincennes, BENURO D’AUVILLIER (n°1) devançait Cyriel d’Atom, lequel n’avait pas réussi à lui rendre 25 mètres. Jugé sur cette performance de choix, ce protégé de la famille Mottier est incontournable. Il n’a toutefois couru qu’à une seul reprise depuis cette brillante victoire et, avant le coup, son degré de forme n’est pas facile à cerner. On notera néanmoins qu’il bénéficiera d’un engagement idéal au premier poteau de départ et sera déferré des 4 pieds, une configuration qui lui convient parfaitement. Il aurait donc été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. On aurait pu en citer d’autres car il sont nombreux à pouvoir compléter la combinaison gagnante.

La dernière minute

Jugé sur ses meilleurs titres, CUBA LIBRE (n°7) détient une première chance théorique à défendre en pareille société. De plus, il sera idéalement engagé à la limite du recul. Comme le montrent ses résultats, ce protégé d’Antonio Ripoll Rigo est toutefois nettement plus performant sur les hippodromes avec un profil plat. Mardi, il risque donc de demander à souffler en haut de la montée. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 08/01/2019 : 8 – 16 – 10 – 5 – 14 – 15 – 11 – 1

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Benoît Vassard (n°13) : 75% de réussite
  • Franck Blandin (n°12) : 58% de réussite
  • Michel Lenoir (n°15) : 54% de réussite
  • Charles Dreux (n°4) : 50% de réussite
  • Franck Nivard (n°14) : 49% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Bruno Courault (n°5) : 100% de réussite
  • Jean-Loïc Claude Dersoir (n°16) : 62% de réussite
  • Estelle Dessartre (n°13) : 60% de réussite
  • Michel Lenoir (n°15) : 58% de réussite
  • André Dreux (n°4) : 50% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Cérenzo Turbo (n°14) : 1’11’8
  • Amour Encore (n°6) : 1’12’4
  • Agi de Crennes (n°10) : 1’12’5
  • Bob (n°13) : 1’12’7
  • Berry Félin (n°17) : 1’12’7

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Cérenzo Turbo (n°14) : 1’12’9
  • Balzac de Souvigné (n°15) : 1’13’1
  • Cash du Rib (n°16) : 1’13’2
  • Bob (n°13) : 1’13’4
  • Big Boss (n°11) : 1’13’5

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des chevaux entiers et hongres âgés de 7, 8 et 9 ans (C, B et A), n’ayant pas gagné 271000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 153000 € ou plus. Distance à parcourir : 2850 mètres. Corde à gauche. Grande piste. Cendrée. 18 partants. Allocations totales : 54000 € (Vainqueur : 24300 €, 1er accessit : 13500 €, 2ème accessit : 7560 €, 4ème place : 4320 €, 5ème place : 2700 €, 6ème place : 1080 €, 7ème place : 540 €).

Les interviews des entraîneurs

Dominique Mottier : Benuro d’Auvillier (n°1) avait été arrêté après son succès dans un événement disputé sur la petite piste de Vincennes. Il vient d’effectuer une rentrée correcte alors qu’il était ferré lourd. Sa condition physique s’est améliorée depuis cette sortie mais il n’est pas encore revenu à son meilleur niveau. Cela dit, il est dans une forme suffisante pour que je le présente pieds nus dans l’espoir de la voir prendre une place dans ce quinté du 8 janvier.

Ludovic Guitton : Cela s’est mal passé en fin de parcours récemment en amateurs mais Ce Retour d’Oscar (n°2) est en  pleine possession de ses moyens. Après des soucis de pieds à l’automne, je le déferre des quatre pieds pour ce tiercé. Mon cheval est peut-être un peu meilleur sur les pistes plates mais il va s’adapter à la grande piste de l’hippodrome de Vincennes. Jean-Philippe Monclin, son driver, le connaît parfaitement. Je compte sur son partenaire pour le mener au mieux de ses intérêts. S’il bénéficie d’un bon déroulement de course, il est capable de tirer son épingle du jeu.

Alexandre Abrivard (son driver) : Cocktail Winner (n°3) tarde à retrouver son meilleur niveau après avoir été arrêté. Il a besoin de courir pour retrouver la bonne carburation. Il n’est pas confirmé à au trot attelé et, à mon avis, il aura beaucoup de mal à obtenir un bon résultat dans ce quinté+. Vous pouvez l’écarter sans risques de votre prono. Je conseille donc aux parieurs de le jouer prochainement sous la selle.

André Dreux : Après une belle passe, Baladin de Bray (n°4) m’a donné l’impression d’accuser le coup la dernière fois à Vincennes. Je lui ai accordé un break. Mon protégé a repris de la fraîcheur pour cet engagement. Comme il n’a pas de marge, il a besoin d’un parcours le long de la corde pour donner sa pleine mesure. S’il parvient à se faufiler dans la dernière ligne droite alors il n’est pas incapable de prendre une place dans ce prix du Limousin. C’est un trotteur qui s’adapte à toutes les distances. Selon moi, le parcours fera la différence.

Bruno Courault : En dernier lieu, Coquin de Fontaine (n°5) s’est retrouvé un peu loin à la sortie du tournant final. Je m’attendais à un peu mieux de sa part mais il trottait tout de même 1’13’7, un chrono valable. Avec lui ,il est préférable d’être à la pointe du combat. Mon pensionnaire n’a pas de marge de manoeuvre à ce niveau de la compétition. Il a donc besoin d’une course limpide pour se mettre en évidence. Il a fait de l’entretien au travail car il est prêt à défendre ses chances. Il pourrait figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté du 8 janvier.

Pascal Godey : La dernière fois, Amour Encore (n°6) avait le handicap de s’élancer avec le numéro 18 derrière l’autostart et il s’est retrouvé le nez au vent. De ce fait, ses chances étaient fortement compromises. Il faut impérativement lui cacher l’effort jusqu’à l’entrée de la ligne d’arrivée. Physiquement, il est au top de sa forme. Bien engagé au premier poteau de départ dans ce tiercé, mon cheval pourrait s’octroyer une quatrième ou cinquième place. Il sera allégé sous les antérieurs. À l’issue d’un parcours à l’économie, il est capable de se surpasser.

Antonio Ripoll Rigo : Je n’ai pas déferré des quatre pieds Cuba Libre (n°7) depuis son succès dans un quinté+ disputé sur l’hippodrome d’Enghien Soisy. Je profite de ce bel engagement à la limite du recul pour renouveler l’expérience. Son driver est également son copropriétaire. Il est sans doute plus à l’aise sur les pistes plates mais, en prenant rapidement tête et corde, il peut aller loin et conserver une place. Mon élève courra ensuite chez les drivers amateurs avant de prendre quelques vacances.

Jean-Michel Baudouin : Je ne m’attendais pas à voir Cétus de Tilou (n°8) aligner cinq succès consécutifs mais il s’est amélioré au fil des courses. Il découvre un très bel engagement à la limite du recul et le profil de la grande piste de Vincennes ne lui posera aucun problème. Mardi, mon cheval monte de catégorie à l’occasion de ce prix du Limousin mais tout semble encore réuni pour qu’il réalise une très bonne performance. Tous les feux sont au vert.

Dominik Cordeau : Bon lauréat le mois dernier d’une course pmu à Beaumont de Lomagne, Banjo Charentais (n°9) m’a encore laissé une impression favorable récemment à Bordeaux où il a fourni un bon effort dans la ligne droite. Certes, il est moins à l’aise corde à gauche mais il est brave, maniable et en constante amélioration. Bien situé à la limite du recul et déferré des quatre pieds, il pourrait causer une belle surprise à l’arrivée de ce quinté du 8 janvier.

Erno Szirmay : Avec Agi de Crennes (n°10), c’est surtout une question de parcours. Il faut pouvoir progresser dans le bon wagon. Il vient de prouver sa forme sur l’hippodrome de Pontchâteau où il a bien terminé. C’est un cheval fiable, qui va encore se donner à fond jusqu’au poteau d’arrivée. L’état de ses pieds me permet de le déferrer pour ce tiercé à Vincennes. S’il débouche du dernier tournant sans avoir eu à puiser dans ses réserves alors il va encore finir fort.

Hervé Chauve-Laffay : Selon Matthieu Abrivard, la dernière sortie de Big Boss (n°11) dans un quinté+ comporte des excuses. Ce jour-là, le déroulement de la course ne lui a pas été favorable. Mon cheval reste sur quelques échecs. Pourtant, il affiche une bonne condition physique lors des séances d’entraînement. J’espère qu’il va nous réconforter à l’issue de cette épreuve. C’est une question de parcours. Il faut qu’il puisse se rapprocher dans le bon wagon auquel cas il sait aller vite pour finir.

Franck Blandin : Après avoir bien gagné en étant muni d’un bonnet fermé, on a préféré ne mettre que les œillères descendantes la fois suivante à Amigo Turgot (n°12) car il était trop bouillant au heat. Malheureusement, il n’a pas démarré et la cause était alors entendue. Mardi, il sera du voyage avec d’autres de ses compagnons d’écurie. Sur la grande piste, je ne crois guère en ses chances de réussite. Selon moi, il aura donc du mal à tirer son épingle du jeu dans ce prix du Limousin. Je l’ai déclaré partant afin de le maintenir en bonne condition physique.

Estelle Dessartre : À la suite d’un souci de santé, Bob (n°13) a été arrêté mais il est resté en activité chez Romain Jajolet à la plage. Au travail, il a l’air d’être en forme et affiche un bon mental. Bien sûr, il fait sa rentrée et nul doute qu’il va s’améliorer au fil de ses sorties. J’ajoute qu’il reste davantage à son affaire piste plate.

Franck Nivard (son driver) : Cérenzo Turbo (n°14) n’avait pas démérité fin novembre dans un lot mieux composé. Depuis, il a couru sous la selle. Il a besoin d’une course rythmée et d’un parcours sur mesure pour obtenir un bon résultat. Cela dit, mis à part un ou deux chevaux, le lot n’a rien d’extraordinaire. A mon avis, un accessit reste à sa portée.

Michel Lenoir : Balzac de Souvigné (n°15) a très bien tenu sa partie le mois en prenant la quatrième d’une épreuve similaire. Faute d’engagements favorables, j’ai attendu cette compétition où il n’aura que des chevaux français sur sa route. Mardi, mon pensionnaire affrontera certes des concurrents plus jeunes que lui mais j’ai essayé de le préparer au mieux pour cet objectif visé de longue date. J’espère donc le voir pour prendre une part active à l’arrivée de cet événement.

Jean-Loïc Claude Dersoir : Cash du Rib (n°16) a bien tenu sa partie le 25 décembre, n’étant devancé que par deux trotteurs étrangers absents cette fois. Il a bien encaissé ses efforts et a travaillé depuis, donnant entière satisfaction. Il doit rendre la distance et il faudra que cela se passe bien. Il sait faire le dernier kilomètre seul et, selon moi, il a sa place parmi les cinq premiers chevaux à l’arrivée. Je vous conseille donc de lui accorder un très large crédit.

Gilles Delacour : Berry Félin (n°17) a calé lors de sa dernière sortie. Il a déjà bien travaillé et eu des combats à Vincennes. Il est sans aucun doute plus performant en province désormais et sur l’herbe notamment. Pour le moment, on le maintient en condition. Physiquement, il est en pleine forme mais, à Vincennes, cela devient trop dur. Vu ce qu’il vient de réaliser et le rendement de distance, il détient seulement une chance secondaire.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Geny Courses (d’où Genybet, site spécialisé en paris sportifs et paris hippiques en ligne), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette815115161491
Turfomania.fr1611151458710
Equidia8151651471110
Geny Courses816155101419
Canalturf.com8515161114110
Zeturf.fr815161557111
Radio Balances857151610114
Bilto816111514154
RTL851611015149
Tierce Mag.1681511514102

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 8 janvier 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Damien Bazerque et Jonathan Macé.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h47. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°8 (Prix de Feneu) – Départ prévu aux alentours de 17h50 – Trot attelé – Mâles – Allocations totales : 31000 € – Distance à parcourir : 2850 mètres – Petite piste – Mâchefer – 15 partants – Corde à gauche – Pour pouliches de 4 ans (F) n’ayant pas gagné 21000 € au cours de leur carrière. Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront diffusées sur Equidia ce mardi. La première se déroulera sur la piste de Vincennes et la seconde aura pour cadre l’hippodrome de Marseille-Vivaux, une piste peu sélective où les épreuves ressemblent souvent à des courses de karting. C’est donc sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle que se produira FLORA VENESI (n°1), le cheval du jour de FT. Cette pouliche de qualité entraînée par Franck Leblanc jouit d’une certaine estime au sein de son écurie. Elle compte d’ailleurs déjà deux victoires en seulement 4 sorties. Lors de ses deux succès en province, elle avait laissé une belle impression visuelle face à deux trotteurs qui ont ensuite répété en région parisienne. Cette fille de Gazouillis et Mission Venesi avait notamment battu des chevaux de la trempe de Famously et Fanfaron de Chenu, deux mâles qui possèdent une joli palmarès. D’ailleurs, le second nommé s’est illustré sur l’hippodrome d’Enghien Soisy en gagnant une course pmu de belle manière. Elle a donc des lignes intéressantes à faire valoir quand on analyse ses résultats. Disqualifiée pour allures irrégulières le jour de ses premiers pas sur l’hippodrome de Vincennes, elle pourrait se rappeler au bon souvenir des turfistes à l’occasion de cette épreuve au trot attelé où elle sera déferrée des postérieurs pour la première fois de sa carrière. On suivra donc sa performances avec un certain intérêt même si c’est évidemment loin d’être un coup sûr gagnant à l’arrivée.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.