Prix carling - course pmu du 16 avril 2018

Pronostic quinté du 16 avril 2018 – Prix Carling

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 16 avril aura comme support le prix Carling, un handicap divisé (référence +22,5) inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Chantilly. Cette course de plat dotée de 52000 € d’allocations a réuni 16 partants qui s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 1400 mètres corde à droite de la piste en sable fibré (PSF). A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour la gagner, les parieurs qui auront eu la chance d’avoir trouvé la combinaison gagnante du quinté+ dans l’ordre devront également avoir le Numéro Plus sur leur ticket de jeu.

Le favori du pronostic

Nantie du bottom-weight et bien placée dans les boîtes, DES ANNEES FOLLES (16) semble tout à fait capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette protégée de Pascal Adda vient d’obtenir le premier accessit du prix d’Alsace, un gros handicap disputé sur les 1100 mètres en ligne droite de ce même champ de courses. Ce jour-là, elle évoluait sur le gazon mais le changement de surface ne devrait pas lui poser de soucis. Elle a, en effet, déjà bien couru sur piste en sable fibré (PSF). Lundi, elle sera de nouveau montée par Fabrice Veron, un jockey qui la connaît bien, et elle pourrait renouer avec la victoire à l’issue d’un bon déroulement de course. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

En pleine possession de ses moyens en ce début de saison, SHANAWEST (9) constitue une base solide dans ce quinté+. Cette représentante de l’entraînement de Nicolas Caullery vient d’aligner plusieurs bons résultats dans des gros handicaps analogues. Elle vient notamment d’obtenir une honorable sixième place face aux seules femelles. Précédemment, elle avait dominé quelques unes de ses rivales du jour dans des conditions de poids identiques. Ce lundi, elle a hérité d’un bon numéro de corde et cela devrait lui permettre d’occuper rapidement une place de choix au sein du peloton. Nul doute qu’à l’issue d’un parcours limpide, elle devrait ensuite s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

DARRELL RIVERS (7) défendra les intérêts de l’entraînement de Fabrice Vermeulen, un entraîneur qui enchaîne les bons classement en ce début de saison et, avant le coup, elle semble être le bon tocard de ce quinté du 16 avril. Après un début de carrière Outre-Rhin, cette fille de Hellvelyn avait pris la troisième place d’une course pmu pour ses premiers pas sur notre sol avant de gagner une épreuve disputée sur la PSF de Deauville à sa sortie suivante. Ce jour-là, elle affrontait les mâles et dominait Alfieri, un bon cheval qui aurait été plébiscité par les turfistes s’il avait été déclaré partant dans ce handicap. Elle a donc des lignes favorables et pourrait s’emparer d’une place à belle cote si elle fournissait sa meilleure valeur.

L’outsider

IKEN WATER (6) semble avoir quelques atouts dans son jeu ce lundi si on la juge sur ce qu’elle a réalisé de mieux au cours de sa carrière. L’an dernier, cette élève d’Henri-Alex Pantall avait fait preuve d’une louable régularité rentrant aux balances quasiment après chaque tentative. Plaisante le jour de sa rentrée (7ème d’un gros handicap), elle avait ensuite déçu ses nombreux preneurs à  l’occasion d’une course pmu étant incapable d’accélérer dans la phase finale. En grande forme à l’entraînement d’après son entraîneur, elle pourrait jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix Carling. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

CRY BABY (4) n’a aucune marge au poids mais elle sera associée à Christophe Soumillon et s’élancera avec un numéro de corde avantageux. Elle mérite donc qu’on lui accorde un très large crédit. MAYTIME (3) présente un profil similaire étant prise à un poids prohibitif par le handicapeur. Une quatrième ou cinquième place pourrait toutefois lui revenir en cas de défaillance des favoris. Lundi, PANAMERAS (10) sera confiée à Maxime Guyon et elle a été plutôt gâtée par le tirage au sort des places dans les stalles de départ. Cette jument qui musarde souvent à l’arrière-garde n’aura pas la partie facile sur ce tracé coulant qui avantage rarement les attentistes. Difficile toutefois de ne pas l’inclure dans ce prono vu sa grande régularité. Avant le coup, on la verra comme une concurrente capable de compléter la combinaison gagnante. GIGRETTE (11) défendra, en effet, les intérêts de Patrick Khozian, un homme qui n’engage ses chevaux qu’à bon escient dans les gros handicaps en région parisienne. Lors de ses plus récentes sorties, cette fille de Rock of Gibraltar n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Elle a toutefois des titres à faire valoir lorsque l’on analyse ses résultats et vaut sûrement mieux que ce qu’elle a montré dernièrement. De plus, elle appréciera la surface proposée. Présentée par un entraîneur habile, on peut légitimement espérer la voir repointer le bout de son nez à l’occasion de ce gros handicap où elle n’aura que des femelles sur sa route. On aurait pu en citer d’autres mais il faut bien faire des choix.

La dernière minute

ARCADIA (12) vient de faire son retour en piste à Saint-Cloud terminant à la huitième place. Cette protégée de Stéphane Wattel ne cesse de dégringoler sur l’échelle des valeurs ayant perdu deux kilos depuis le début de la saison et elle devrait afficher de logiques progrès ce lundi. Avant le coup, la retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 16/04/2018 : 16 – 9 – 7 – 6 – 4 – 3 – 10 – 11

A la recherche des meilleurs pros

Les 5 jockeys ayant la meilleure réussite dans les gros handicaps :

  • Christophe Soumillon (Cry Baby n°4) : 18% de réussite
  • Maxime Guyon (Panameras n°10) : 15% de réussite
  • Mickael Barzalona (Gigrette n°11) : 13% de réussite
  • Pierre-Charles Boudot (Agua de Valencia n°2) : 13% de réussite
  • Cristian Demuro (Fons Salera n°13) : 12% de réussite

Les 5 entraîneurs ayant la meilleure réussite dans les gros handicaps :

  • Fabrice Vermeulen (Darrell Rivers n°7) : 17% de réussite
  • Christophe Ferland (Maytime n°3) : 17% de réussite
  • Andrea Marcialis (Fons Salera n°13) : 16% de réussite
  • Jean-Pierre Gauvin (Agua de Valencia n°2) : 13% de réussite
  • Stéphane Wattel (Arcadia n°12) : 12% de réussite

Les évolutions de poids

Au gré des baisses de poids ou des pénalités infligées par le handicapeur, chaque cheval voit sa situation sur l’échelle des valeurs évoluer d’un handicap à l’autre. Retrouvez, ci-dessous, ces évolutions de poids.

  • Chéries Amours (15) : -1 kilo
  • Balle Réelle (14) : -1 kilo
  • Gigrette (11) : -1 kilo
  • Arcadia (12) : -1 kilo
  • Iken Water (6) : -0,5 kilo

Les conditions de course

Handicap divisé (référence +22,5) réservé aux juments de 4 ans et au-dessus ayant couru depuis le 1er octobre 2017 inclus. Allocations totales : 52000 € (Vainqueur : 26000 €, 2ème : 9880 €, 3ème : 7280 €, 4ème : 4160 €, 5ème : 2080 €, 6ème : 1560 €, 7ème : 1040 €). Après l’arrivée de cet événement, un souvenir sera offert au propriétaire de la jument gagnante par FRANCE GALOP.

Les interviews des entraîneurs

Stéphane Wattel : Scala Regia (1) a montré des choses intéressantes en compétition l’après-midi. Selon moi, elle est parfaitement capable d’obtenir un bon résultats dans ce quinté du 16 avril. Maintenant, il y a deux bémols : le fait qu’elle fasse son retour à la compétition face à des juments affûtées et que le handicapeur lui ait attribué le top-weight. Porter 61 kilos ne sera pas un avantage vu son physique assez réduit. Arcadia (12), sa compagne de box, n’a pas mal couru le jour de sa rentrée. Lors de sa dernière sortie, ma pensionnaire avait eu un pépin de santé qui l’avait retardée dans sa préparation. Sinon, elle aurait pu participer à l’arrivée. Maintenant, le gazon bien souple de l’hippodrome de Saint-Cloud, c’était très bien pour elle. Là, les conditions seront moins favorables.

Jean-Pierre Gauvin : Agua de Valencia (2) est une pouliche confirmée à ce niveau de la compétition. Elle effectuera sa rentrée à l’occasion de ce tiercé mais elle s’est entraînée régulièrement ces dernières semaines et bénéficiera d’un engagement intéressant face aux seules femelles. En outre, elle se plaît sur les pistes en sable fibré. La distance pourrait cependant sembler un peu courte pour ses réelles aptitudes.

Christophe Ferland : Lors de sa plus récente sortie, Maytime (3) n’a jamais pu s’exprimer dans la dernière ligne droite. Personnellement, je ne suis pas certain qu’elle ait beaucoup de marge sur l’échelle des poids. Sachez que la distance à parcourir lui conviendra parfaitement. Il faut la racheter car elle est en mesure de terminer dans la combinaison gagnante de ce quinté+.

Yann Barberot : Cry Baby (4) est proche d’un succès. Elle mériterait, en effet de gagner son gros handicap car elle fait toutes ses courses et s’adapte à tous les tracés. Lundi, elle sera confiée à Christophe Soumillon, la cravache d’or en titre. Avant le coup, je la pense capable de gagner ce prix Carling. Tous les feux sont au vert.

Georges Mikhalides : Amaani (5) a été victime de petits pépins de santé. On lui a donné un peu de repos pour la soigner et tout semble être désormais rentré dans l’ordre. Sachez que les 1.400 mètres seront à son entière convenance. Cela dit, tout se passe dans sa tête. Si elle est dans un bon jour, elle va bien tenir sa partie. Sinon, cela ne va pas aller.

Henri-Alex Pantall : Iken Water (6) a déjà bien couru sur cette surface. Lors de son ultime tentative dans une course pmu, ma pensionnaire n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Elle était peut-être en moins bonne forme ce jour-là. A sa décharge, on peut également remarquer qu’elle avait tiré un mauvais numéro de corde. Elle affiche une condition physique optimale à l’exercice avant de participer à ce quinté du 16 avril. A mon avis, elle est capable de se rappeler au bon souvenir des parieurs.

Jérémy Para : Darrell Rivers (7) est une pouliche très compliquée le matin à l’entraînement. Je tiens à souligner le travail remarquable de son cavalier du matin, Thierry Callac. Lors d’une course pmu, ma protégée aurait conclu beaucoup plus près des chevaux de tête si elle n’avait trébuché à la sortie des stalles de départ. Bien placée sur l’échelle des valeurs, elle devrait figurer dans la combinaison gagnante de ce tiercé.

Satoshi Kobayashi : Lors de sa dernière sortie, Magic Song (8) ne courait pas mal alors qu’elle disputait son premier gros handicap. La distance pourrait sembler un peu courte mais je compte sur une épreuve rythmée. Le lot sur le papier n’a rien d’extraordinaire. Voilà pourquoi je l’estime capable de s’octroyer un accessit dans ce quinté+.

Nicolas Caullery : Shanawest (9) a été gênée par le manque de rythme en dernier lieu. Elle possède une bonne vitesse de base et la distance à parcourir devrait jouer en sa faveur. De plus, elle n’aura que de femelles sur sa route. On peut logiquement espérer un bon résultat dans ce prix Carling. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Tony Castanheira : Dernièrement, Panameras (10) a terminé quatrième d’un événement dans un terrain plus que pénible. C’est plutôt une spécialiste de la PSF, notamment celle de Chantilly, où elle a déjà gagné. Le lot me paraît à sa portée. Sans incident, j’en attends un bonne performance ce lundi. Chéries Amours (15), sa compagne d’écurie, a eu un virus à Cagnes-sur-Mer. Sur la ligne droite de Fontainebleau, elle n’a ensuite jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances mais le tracé ne lui a pas trop convenu ce jour-là. Cela fait longtemps que je ne l’ai pas eue dans cet état de forme. Dès lors, elle ne me surprendrait pas si elle prenait une part active à l’arrivée de cette épreuve. Vous auriez donc tort de l’éliminer de votre prono.

Patrick Khozian : Gigrette (11) n’était pas au top de sa forme cet hiver alors on lui a accordé un break. Elle est désormais revenue à son meilleur niveau. Par le passé, ma jument a montré qu’elle était compétitive dans les gros handicaps. En outre, elle a été baissée au poids par le handicapeur. Dans ce quinté du 16 avril, je redoute un peu le parcours des 1.400 mètres de la piste en sable fibré car j’ai peur que le train soit trop sélectif.

Andrea Marcialis : Fons Salera (13) est une belle pouliche qui a déjà bien couru sur cet hippodrome Cantilien. Elle avait notamment battu un bon cheval de mon effectif, Gran Pierino. Je l’ai laissée tranquille une vingtaine de jours afin qu’elle ait le temps de récupérer de ses efforts. Ma protégée est en pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle et n’affrontera que des femelles ce lundi. Vous noterez aussi qu’elle a déjà brillé sur cette surface. A mon avis, elle pourrait pourrait causer une belle surprise à l’arrivée de ce tiercé.

François Monfort : Lors d’une récente course pmu disputée sur cet hippodrome de Chantilly, Balle Réelle (14) a joué de malchance. Ce jour-là, je pense qu’elle aurait fini seconde voire même remporté la palme sans ses malheurs. Ma pensionnaire a tiré un mauvais numéro de corde dans ce quinté+. Son jockey aura les ordres d’attendre au sein du peloton et de placer ensuite sa pointe de vitesse dans la ligne droite. J’espère que la course sera très rythmée. Il va falloir un peu de chance avec ce mauvais numéro dans les stalles de départ.

Pascal Adda : Des Années Folles (16) est certes plus titrée sur le gazon que sur la piste en sable fibré (PSF) mais elle n’aura que les femelles sur sa route. En effet, j’ai préféré la déclarer partante dans ce prix Carling plutôt que l’engager dans un gros handicap disputé le lendemain sur les 1.200 mètres en ligne droite de l’hippodrome de Maisons Laffitte. Nantie du bottom-weight, elle pourrait faire partie de la combinaison gagnante.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou en obstacles organisée par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU.

Les meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et les pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas labourasse), Geny Courses (Genybet), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes), La Gazette des Courses, Bilto, RTL (Bernard Glass), Tierce Magazine (Prono Vérité).
Turfomania.fr (Célestin Antunes)934161015211
Equidia41610121293
Geny Courses11694102128
Canalturf.com (Nicolas Labourasse)412101669313
Zeturf.fr (Thomas Arnaud)49101672113
La Gazette des Courses491610231213
Bilto341221110161
RTL (Bernard Glass)91641021127
Tierce Magazine (Prono Vérité)4109216316

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 16 avril 2018. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrit au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome des Princes de Condés à Chantilly. Les consultants : Philippe Thévenon et Ludovic Conio.

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est toutefois un outsider qui possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5.

HIPPODROME DE REIMS – Réunion 3 – Course n°1 – Départ prévu aux alentours de 12h25 – Trot attelé – Allocations totales : 21000 € – Distance à parcourir : 2600 mètres – Piste en sable – 14 partants – Corde à droite – Apprentis-lads-jockeys – Pour chevaux entiers et hongres âgés de 5 ans n’ayant pas gagné 48000 € : Très plaisant en début de carrière alors qu’il évoluait au sein de l’écurie de Gaetan Ligeron, DOUX DOUX (11) avait alors obtenu de nombreux accessits dans des courses pmu disputées sur des hippodromes de province. Ce fils d’Overtrick avait ensuite rejoint les boxes de Damien Lecroq après quelques sorties en demi-teinte. Présenté déferré des 4 pieds au début de l’été, il avait aligné les bons résultats pour son nouvel entraîneur s’octroyant plusieurs places dans des lots valables. En cette occasion, il faisait jeu égal avec des chevaux de la trempe de Dance Rock, Devirmont, Duck Dryme, Django du Bocage. Autant de trotteurs qui sont ensuite montés de catégorie avec bonheur. Mis au repos après ces bonnes prestations, il n’est revenu à la compétition qu’au printemps de cette année mais n’a pas tardé à afficher un net regain de forme s’octroyant une probante quatrième place sur la piste en herbe d’Ecommoy alors qu’il avait le handicap de rendre 25 mètres. Ce lundi, il va bénéficier d’un engagement idéal au plafond des gains et son entraîneur a de nouveau émis l’intention de le présenter pieds nus, une configuration qui l’améliore sensiblement. On notera également qu’il évoluera sur un tracé corde à droite qui correspondra parfaitement à ses réelle aptitudes et sera drivé par Luca Gelormini, un jeune homme qui connaît un belle réussite dans ce type d’épreuves réservées aux apprentis. Il aura donc de nombreux atouts dans son jeu et, avant le coup, on peut espérer le voir fournir lauréat de cette compétition au trot attelé. On suivra donc sa performance avec un certain intérêt.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour cette course : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également