Prix du Chesnay - course pmu du 20 fevrier 2018
/ / Pronostic quinté du 20 février 2018 – Prix du Chesnay

Pronostic quinté du 20 février 2018 – Prix du Chesnay

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 20 février aura comme support le prix du Chesnay, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 88000 € d’allocations a réuni 18 partants répartis sur deux échelons de départ (handicap initial de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 254000 € ou plus). Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 13h47 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste. A l’occasion de cette épreuve, le PMU met en jeu une tirelire d’1 million d’euros. Pour la gagner, les parieurs devront avoir le Numéro Plus et le quinté+ dans l’ordre sur leur ticket.

Le favori du pronostic

Idéalement engagée à la limite du recul, BAULOISE HAUFOR (10) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Cette fille de Kool du Caux sera, en effet, très bien placée aux gains dans cette course (1000 euros de la qualification). Lors de sa dernière sortie, cette jument de tenue n’a certes jamais donné d’espoirs à ses preneurs mais elle n’évoluait pas sur son parcours de prédilection. De plus, elle avait le handicap de s’élancer en seconde ligne derrière l’autostart. Il ne faut donc pas la condamner sur cette sortie en demi-teinte qui avait certainement pour but de la maintenir en forme afin qu’elle soit au top pour cet événement. On la jugera plutôt sur ses sorties précédentes où elle avait affiché d’excellentes réductions kilométriques. Cette jument entraînée par la famille Bigeon avait notamment trotté 1’13’9 sur ce parcours sélectif. Mardi, elle n’aurait qu’à répéter ce chrono pour prétendre à un bon résultat dans cette épreuve où l’opposition semble largement à sa portée. Elle sera la favorite de ce pronostic.

La base incontournable

Bien placée au premier poteau et confiée aux bons soins de Franck Nivard, AGORA DU GOUTIER (1) constitue une base solide dans ce quinté+. Cette pensionnaire de l’écurie de David Cherbonnel doit absolument courir cachée jusqu’à l’entrée de la ligne droite  pour obtenir un bon résultat. Cette tactique comporte certes pas mal d’aléas mais c’est ainsi qu’elle donne sa pleine mesure. En dernier lieu, elle affrontait Blue Story, Jetset et Seibella Park et elle n’a pas été ridicule terminant à la quatrième place. Ce jour-là, elle aurait certainement préféré qu’il y ait plus de train mais elle a, tout de même, bien tenu sa partie jusqu’au poteau d’arrivée et nul doute qu’elle aurait pu faire mieux si le rythme avait été plus sélectif. Mardi, cette fille de Jardy sera certes la concurrente moins riche mais elle ne sera assurément pas la moins douée du peloton. Avant le coup, on peut même légitimement penser que, si son habile driver lui donne un parcours à sa convenance, elle devrait s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

AMIE D’ANDY (7) semble être le bon tocard de ce quinté du 20 février. Cette représentante de l’entraînement de Pierre-Yves Verva n’a certes pu se mettre en évidence lors de sa dernière tentative mais elle n’a pas connu un bon déroulement de course étant contrainte de trotter le nez au vent. Auparavant, elle s’était plutôt bien comportée sur cet hippodrome du Plateau de Gravelle même si elle avait dû se contenter des places d’honneur. Cette fois-ci, on peut remarquer qu’elle évoluera pieds nus. Voilà plus d’un an que cette fille de Coktail Jet n’a plus été revue dans cette configuration qui l’améliore beaucoup (voir son record d’1’11’9 obtenu sur les 2100 mètres autostart de la grande piste de Vincennes) et cela pourrait lui permettre de se rappeler au bon souvenir des parieurs. Avant le coup, c’est évidemment loin de constituer un coup sûr à l’arrivée mais elle mérite d’être vue comme une jument capable de s’emparer d’une place à belle cote.

L’outsider

Meilleur que jamais à l’heure actuelle, VENOSC DE MINEL (17) fait désormais preuve d’une louable régularité rentrant aux balances quasiment après chaque sortie. Cet élève de Séverine Raimond reste sur toute une série de bonnes performances dans des lots bien composés. Il vient, en effet, de rivaliser avec des chevaux de la trempe de Bel Avis, le lauréat de la finale du Grand National du Trot (GNT), Unbridled Charm, Violine Mourotaise ou Cobra Bleu. Autant de trotteurs qui seraient plébiscités par les parieurs s’ils étaient partants dans cet événement. Lors de son ultime tentative sur ce champ de courses, il trottait 1’12’4 sur ce tracé extrêmement exigeant. Jugé sur cette réduction kilométrique flatteuse, il détient une première chance à défendre ce mardi. Malgré son handicap initial, ce rejeton de Laetenter Diem pourrait donc parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix du Chesnay s’il a correctement récupéré de ses efforts.

Les autres chevaux à jouer

Derrière ces 4 chevaux de qualité, la course est très ouverte et les possibilités sont nombreuses pour la quatrième ou cinquième place. On surveillera de près VERDI DE TILLARD (6), un cheval qui est revenu à son meilleur niveau depuis qu’il a rejoint l’effectif de Sébastien Guarato. Ce fils d’Hermès de Péricard reste, en effet, sur deux excellentes performances dans des courses pmu disputées en province. Auparavant, il avait échoué à deux reprises sur la grande piste de Vincennes mais il a des excuses à faire valoir. Lors de sa première tentative, il avait longtemps trotté aux avant-postes avant de faiblir dans la phase finale. A sa décharge, il avait effectué son premier kilomètre sur le pied d’1’12 et cela lui avait probablement coûté un meilleur classement. La fois suivante, il évoluait sur un parcours de vitesse qui ne correspondait pas à ses aptitudes. De plus, il avait le handicap de s’élancer en deuxième ligne. On ne lui tiendra donc pas rigueur de ses deux échecs relatifs. Mardi, il sera bien engagé au premier échelon de départ et évoluera déferré des 4 pieds, une configuration qui l’améliore sensiblement. Voilà qui pourrait lui permettre de participer à l’arrivée. VENUS DE BAILLY (18) reste sur trois échecs consécutifs mais elle se heurtait à forte partie. Ce coup-ci, cette pensionnaire de l’écurie de Bruno Bourgoin va redescendre nettement de catégorie et elle sera idéalement engagée au plafond des gains. De plus, elle courra pieds nus et sera drivée par Alexandre Abrivard, un pilote qui connaît une belle réussite cet hiver (lauréat du Critérium des Jeunes le week-end dernier à Vincennes). Malgré sa forme incertaine, il aurait vraiment été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. Jugé sur sa troisième place acquise dans le prix de Breteuil, VALTO (2) est loin de constituer une impossibilité. En cas de défaillance des favoris, il pourrait éventuellement compléter la combinaison gagnante. Enfin, on citera URANIUM (8), un cheval entraîné par la famille Guelpa qui sera bien placé à la limite du recul. Il ne cesse de décevoir ses supporters étant très souvent disqualifié pour allures irrégulières. Pourtant, il n’aurait qu’à rester au trot d’un bout à l’autre du parcours pour espérer un bon classement dans une telle épreuve. Avant le coup, on le verra comme un bon coup de poker. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

ULYSSE MARIA (4) est en pleine possession de ses moyens donne toujours le meilleur de lui-même dans un parcours. Il n’a toutefois plus aucune marge de manoeuvre en pareille société. Son driver, Pierre Vercruysse, devra donc s’appliquer pour qu’il prenne une part active à l’arrivée de cette compétition. Avant le coup, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 20/02/2018 : 10 – 1 – 7 – 17 – 6 – 2 – 18 – 8

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant la meilleure réduction kilométrique :

  • Azaro d’Eva (14) : 1’11’5
  • Bauloise Haufor (10) : 1’11’6
  • Bon copain (12) : 1’11’7
  • Venus de Bailly (18) : 1’11’7
  • Vanille du Dollar (15) : 1’11’7

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Venosc de Minel (17) : 1’12’4
  • Vasco de Viette (16) : 1’13’2
  • Baxter du Klau (11) ; 1’13’3
  • Venus de Bailly (18) : 1’13’4
  • Azaro d’Eva (14) : 1’13’5

Les conditions de course

Pour juments âgées de 7 à 10 ans inclus (B à U) n’ayant pas gagné 440000 € au cours de leur carrière – Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 254000 € ou plus. Allocations totales : 88000 € (Vainqueur : 39600 €, 2ème : 22000 €, 3ème : 12300 €, 4ème : 7040 €, 5ème : 4400 €, 6ème : 1760 €, 7ème : 880 €).

Les interviews des entraîneurs

David Cherbonnel : En dernier lieu, Agora du Goutier (1) a bien tenu sa partie face aux seules juments. Cette fois-ci, on affronte les mâles mais elle découvre un bel engagement favorable au premier poteau de départ. Je craignais juste d’être éliminé faute de gains suffisants. Ma pensionnaire aura besoin d’une course limpide pour participer à l’arrivée de ce quinté du 20 février mais je l’estime capable d’accrocher un accessit.

Véronique Chatelain : Lors d’une récente course pmu à Vincennes, Valto (2) s’est comporté honorablement. Avec le mauvais temps, nous n’avons pas pu l’entraîner comme on aurait voulu. Mardi, mon cheval ne se présentera pas au top de sa forme et il va certainement demander à souffler en fin de parcours. Cette sortie lui sera profitable pour la suite de son programme. La saison provinciale arrive à grands pas. Il ne sera qu’un outsider dans ce tiercé.

Philippe Daugeard : L’année dernière, Vertiginous (3) n’a pas été aussi performant que je ne pouvais l’espérer. A Châteaubriant, il courait à six semaines d’intervalle et avait le handicap de rendre 25 mètres. Il a néanmoins bien couru. Il est désormais meilleur corde à gauche et le profil de la grande piste ne lui posera pas de problème. Mon protégé s’attaquera à forte partie dans ce quinté+ mais il pourrait faire partie de la combinaison gagnante s’il bénéficie d’un déroulement de course à sa convenance.

Romain Berujat : Dernièrement, Ulysse Maria (4) a démarré vite et cela l’a empêché de fournir son coup de reins habituel dans la dernière ligne droite. Mon cheval n’a cependant pas été ridicule. A mon avis, il est capable de trotter 1’14’0 sur ce tracé. Il sera déferré des 4 pieds, une configuration qui l’améliore beaucoup. Sachez qu’il a bien récupéré de ses efforts. Selon moi, il peut obtenir un bon résultat dans ce prix prix du Chesnay même s’il aura du mal à franchir le poteau en tête.

Matthieu Abrivard : Ardente du Clos (5) ne s’est pas montré très tranchante lors de son ultime tentative sous la selle. Depuis cette sortie en demi-teinte, ma jument a repris de la fraîcheur. Je l’ai engagée dans ce quinté du 20 février afin de peaufiner sa préparation en vue d’un engagement au trot monté. Elle restera ferrée et je vous conseille de l’écarter de votre prono.

Sébastien Guarato : La condition physique de Verdi de Tillard (6) s’est améliorée ces derniers temps et il a confirmé ses progrès sur des hippodromes de province avec piste plate. Mardi, mon pensionnaire devra se frotter aux 7 ans ce qui ne sera pas forcément facile pour la victoire mais il possède de la tenue. Bien engagé au premier échelon, il pourrait figurer dans la combinaison gagnante de ce tiercé.

Pierre-Yves Verva : Amie d’Andy (7) n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs lors de son déplacement sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer. Je peux difficilement aborder cet engagement avec un optimisme débordant. Sincèrement, si ma jument parvient à s’emparer d’une allocation dans ce quinté+ alors elle aura amplement atteint son objectif.

Junior Guelpa : Lors de ses récentes sorties, Uranium (8) a souvent joué de malchance. Je le sens sur la montante le matin à l’entraînement. Il disposera d’un engagement intéressant dans ce prix du Chesnay. Avant le coup, la concurrente entraînée par la famille Bigeon s’annonce difficile à battre. Mon cheval pourrait toutefois s’octroyer le premier accessit s’il restait dans les bonnes allures d’un bout à l’autre du parcours.

Christian Bigeon : Lors d’une récente course pmu de niveau groupe III. Bauloise Haufor (10) découvrait une tâche compliquée d’autant qu’elle avait le handicap de s’élancer en deuxième ligne. Mon élève est toujours en pleine possession de ses moyens. Elle va bénéficier d’un bon engagement à la limite du recul. Malgré la présence de quelques chevaux de classe, tout semble réuni pour qu’elle prenne une part active à l’arrivée de ce quinté du 20 février. Tous les feux sont au vert.

Jean-Michel Baudouin : Baxter du Klau (11) est passé à côté de son meeting d’hiver. A sa décharge, il n’a pas bénéficié de bons engagements. Ce sera encore le cas dans cet événement où il aura la lourde tâche de rendre 25 mètres. Du coup, je vais m’installer à son sulky et il restera ferré. A mon avis, il aura beaucoup de mal à participer à l’arrivée de ce tiercé. Je vous conseille de faire l’impasse sur ses chances. Vous pouvez donc l’éliminer de votre prono sans risques. S’il court correctement, vous le reverrez dimanche prochain sur cet hippodrome du plateau de Gravelle.

Thierry Raffegeau : Bon Copain (12) a peu couru cet hiver. Sa dernière sortie lui a fait le plus grand bien. Il est sur la montante à l’heure actuelle. Mardi, mon cheval sera muni de fers en alu sous chaque pied et la distance à parcourir conviendra parfaitement à ses réelles aptitudes. A l’issue d’un parcours à sa convenance, je l’estime capable de compléter la combinaison gagnante de ce quinté+.

Sylvain Roger : Vic du Pommereux (13) a mis du temps à retrouver la bonne carburation après avoir été malade. Sa troisième place acquise sur l’hippodrome de la Côte d’Azur prouve qu’il est désormais revenu à son meilleur niveau. L’engagement n’est toutefois pas très favorable au second poteau de départ et il restera ferré en attendant des engagements plus intéressants. Vanille du Dollar (15), sa compagne d’écurie, a été malade et elle tarde à retrouver ses sensations. Dernièrement, malgré un bon déroulement de course, ma jument n’a pu prolonger son effort dans la phase finale. Le lendemain matin, elle avait 41° de fièvre. Mes deux élèves auront certainement du mal à participer à l’arrivée de ce prix du Chesnay. Personnellement, je vous conseille d’attendre avant de les cocher sur vos tickets.

Jean-Michel Bazire : Azaro d’Eva (14) a réalisé une très belle année 2017. Il a donc décompressé et pris quelques vacances. Il va donc effectuer un parcours de remise en route en restant ferré. Contraint de rendre vingt-cinq mètres, il rencontre une tâche ardue. A mon avis, vous pouvez faire l’impasse sur ses chances.

Fabrice Lercier : Vasco de Viette (16) m’a un peu rassuré lors d’un événement disputé sur cette piste de Vincennes. Avec ses gains élevés, il n’a plus aucune marge de manoeuvre. De plus, il est désormais plus performant sur les profils plats et durant la belle saison. Mardi, je vais le laisser ferré. Il est préférable de simplement le regarder courir.

Séverine Raimond : Voilà deux semaines, Venosc de Minel (17) a bien tenu sa partie alors qu’il partait aux vingt-cinq mètres. Ce jour-là, mon cheval a été très fort en réalisant le dernier kilomètre le nez au vent. Cette performance prouve qu’il a retrouvé son meilleur niveau. Sa récupération a été parfaite. La représentante de l’entraînement de Christian Bigeon s’annonce redoutable en tête. Malgré son handicap initial, mon pensionnaire devrait toutefois confirmer ses bonnes dispositions actuelles. Avant le coup, je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Bruno Bourgoin : Vénus de Bailly (18) a essuyé plusieurs échecs au cours de ce meeting d’hiver. Je n’ai pas toujours fait les bons choix. Ma jument paraît toujours en bonne condition physique. En revanche, elle affronte des chevaux plus jeunes. En outre, elle devra rendre la distance. Il faudra qu’elle puisse se rapprocher dans le bon wagon pour prétendre à un bon classement. C’est ainsi qu’elle donne sa pleine mesure. A mon avis, elle peut viser une quatrième ou cinquième place.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou en obstacles, course de trot attelé… Quelle que soit la discipline proposée par le PMU, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour.

Les meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et les pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses), Turfomania.fr (le site pour gagner plus souvent aux courses), Canalturf.com (Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Geny Courses (Genybet), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes), La Gazette des Courses, Bilto, RTL (Bernard Glass), Tierce Magazine (Prono Vérité).
Turfomania.fr (Loïc Chaoudour)10917141863
Equidia10171861438
Geny Courses10817161293
Canalturf.com10179618418
Zeturf.fr (Eric Domanche)17106141873
La Gazette des Courses10917711884
Bilto10178184916
RTL (Bernard Glass)10174181683
Tierce Magazine (Prono Vérité)1017916847

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 20 février 2018. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu du programme.

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. C’est toutefois un outsider qui possède une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion 1 – Course n°5 – Départ prévu aux alentours de 14h50 – Trot attelé – Allocations totales : 60000 € – Distance à parcourir : 2850 mètres – Grande piste – Cendrée – 15 partants – Corde à gauche – Pour juments de 5 ans (D) ayant gagné au moins 25000 € mais pas 107000 € : En début de carrière, DEESSE DES NOES (7) avait réalisé d’excellentes performances rivalisant avec des juments de la trempe de Donostia de Lou, Demoiselle Mika ou encore Dominicana. Autant de concurrentes de qualité qui sont montées de catégorie avec bonheur pendant qu’elle était éloignée des pistes en raison de problèmes de santé. Elle doit donc avoir un important retard de gains à combler suite à cette longue absence. De retour à la compétition durant ce meeting d’hiver, cette pensionnaire de l’écurie de Stéphane Rouxel a mis du temps à retrouver la bonne carburation mais elle semble sur la bonne voie actuellement. Elle vient, en effet, d’afficher un net regain de forme s’octroyant une excellente troisième place à l’occasion du prix des Charentes, un événement disputé sur cet hippodrome du Plateau de Gravelle. Ce jour-là, elle a longtemps fait illusion pour le succès après avoir longtemps trotté aux avant-postes. A noter, qu’en cette occasion, elle faisait afficher 1’12’4 sur les 2100 mètres de la grande piste, une excellente réduction kilométrique. De nouveau pieds nus, une configuration qui lui convient parfaitement, et sûrement plus à l’aise sur les parcours de longue haleine, cette fille de Nahar de Béval devrait logiquement prendre une part active à l’arrivée de cette course pmu. On suivra donc sa prestation avec un certain intérêt.

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour cette course : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau en vainqueur.

A lire également